Mois : juillet 2024 Page 1 sur 7

Seissan remet le couvert

Dimanche 1er septembre, la peña taurine Fiesta Brava de Seissan organise sa 2e novillada formelle.avec 6 novillos Camino de Santiago, de Bars, de Jean-Louis Darré, pour Niño Julian, Clément Hargous et le vainqueur du Bolsin de Nîmes Métropole qui aura lieu vendredi 23 août. La cavalerie d’Alain Bonijol de Laas, sera également dans les arènes de Seissan. Les Armagnacs d’Eauze accompagneront dès midi les aficionados jusqu’à 17 heures, heure de la novillada. Cette année, en partenariat avec l’Union des villes taurines de France (UVTF), 50 places sont offertes aux moins de 25 ans, sous réservation uniquement et obligatoire à l’adresse

Bilbao : Roca Rey doublé

– D 18/08. Corrida de rejones. Sergio Galán, Leonardo , Guillermo Hermoso de Mendoza (Fermín Bohórquez)

– L 19/08. Novillada con picadores. Jarocho, Aarón Palacio , Javier Zulueta (José Cruz)

– M 20/08. Daniel Luque et Borja Jiménez, mano a mano (Fuente Ymbro)

– X 21/08. Sebastián Castella, Miguel Ángel PereraEmilio de Justo (Núñez del Cuvillo)

– J 22/08. José María Manzanares, Alejandro Talavante, Roca Rey (Victoriano del Río)

– V 23/08. Enrique Ponce, Roca Rey, Pablo Aguado (Daniel Ruiz)

– S 24/08. Pablo Hermoso de Mendoza, Diego Urdiales, Juan Ortega (San Pelayo y La Ventana del Puerto)

– D 25/08: Fernando Robleño, Damián Castaño, José Garrido (Dolores Aguirre)

A noter le doublé de Roca Rey bien sur, les débuts de Pablo Aguado et de Juan Ortega, le retour de Diego Urdiales, les adieux de Enrique Ponce dans son arène fétiche et de Pablo Hermoso de Mendoza à la maison ou presque.

Le IIIème mémorial Ivan Fandiño se déroulera ainsi:

V 19/07: Jaime Padilla, Rafael de la Cueva et Julio Norte (Victoriano del Río)

S 20/07: Moreno Leal, Salvador Herrero et Jairo López (Fuente Ymbro)

D 21/07: Jesús Iglesias, Julio Méndez et Jairo López (Zacarías Moreno)

V 23/08: Matinale finale de 3 triomphateurs (Rekagorri).

Spectacles à 19 heures entrée gratuite. A noter la présence de Jaime Padilla le neveu du cyclone vu à son avantage samedi dernier à Castelnau avec Jairo Lopez.

Aucun français sauf Castella.

Fiesta campera du 14 juillet

A Soustons: le trophée Dominique Pontneau

Festival avec Marc Serrano

Séville: la novillada sans picador

Séville. Novillada sin caballos. 1/2 arène

Novillos de Dolores Rufino.

  • JULIO ROMERO: ovation aprèsa avis.
  • ORTIZ MONTES: ovation.
  • GUILLERMO LUNA: orejille après avis.
  • RUIZ DE VELASCO :oreille et pétition de la seconde après avis.
  • SERGIO ROLLÓN: ovation après avis.
  • JULIO NORTE: vuelta après avis.

Le Novillero Ortiz Montes s’est rendu à l’infirmerie après avoir été accroché par le deuxième taureau lors de la deuxième corrida de promotion àSéville. Lorsqu’il balança sa main pour l’estoquer, le taureau l’attrapa et le secoua pendant quelques secondes. Apparemment, ce n’était pas grave el l’épée a été effective. Il s’est ensuite rendu seul à l’infirmerie

Madrid, la novillada

Madrid, novillada nocturne certamen cenate. 1/3

Novillos de Couto de Fornilhos. 

SANTIAGO ESPLÁ: silence après deux avis et silence.

VALENTÍN HOYOS: ovation aptès avis et salut et ovation.

RUBÉN NÚÑEZ: ovation après pétition et palmas après avis.

Juan José Domínguez et Pablo García saluts aux banderilles.

MONT DE MARSAN

OUVERTURE DES CORRALES AU PUBLIC À PARTIR DU 15 JUILLET

En attendant le début de la feria de la Madeleine, les corrales des arènes du Plumaçon seront ouverts au public à partir de lundi 15 juillet. Les visiteurs pourront observer les toros de : La Quinta, de Victorino Martín et ceux de la corrida concours (Saltillo, Conde de la Corte, Dolores Aguirre, Peñajara, Flor de Jara et Christophe Yonnet).

Les horaires d’ouverture : lundi de 10h à 12h30 et de 15h30 à 19h, mardi, mercredi et vendredi de 10h à 12h30.

Dimanche à 12h, le sorteo sera ouvert au public et commenté. L’occasion d’en découvrir un peu plus sur les coulisses des corridas montoises.

Billetterie en ligne sur : https://regie-des-fetes.maplace.fr/

Vernissage de l’exposition “Toros y Arte” le mercredi 17 juillet..

Sixième encierro: un blessé par corne


Les taureaux de Jandilla ont été les protagonistes du sixième encierro de San Fermín 2024. Les taureaux marqués par le fer de l’étoile à six branches ont parcouru les rues de Pampelune en 2 minutes et 19 secondes, laissant un blessé par corne dans une course mouvementée. Les taureaux de Jandilla affronteront cet après-midi Cayetano, Roca Rey et Pablo Aguado, qui remplace Morante de la Puebla.

Pampelune: débuts décevants des Domingo Hernandez

Plaza de toros de Pampelune.  7ème festejo de la Feria del Toro 2024. Lleno de ‘No hay billetes.

Toros de Domingo Hernández, 

ALEJANDRO TALAVANTE, ovation et ovation et saluts après pétition minoritaire. 

DANIEL LUQUE, ovation et saluts et pétition après avis ovation et saluts après avis. 

JUAN ORTEGA, silence et silence.

Les banderilleros Iván García et Jesús Arruga ont salué au second. 

Décevante corrida de Domingo Hernandez qui débutait dans le coso de la Misericordia. Elle a fait tâche par rapport à la précédente de Fuente Ymbro. Très inégale de présentation, inexistante sous le peto elle a manqué de race par le suite se montrant de plus, juste de force.

Le toreo superficiel de Talavante son côté vistoso lui a permis d’obtenir un succès relatif à son second passage, l’estocade al encuentro, contraire mais spectactulaire concluant un travail sans profondeur ni relief. Une fois encore l’extremeño s’en tira sin pena ni gloria. Il s’est abonné à la devise cette temporada.

Daniel Luque a fait un effort réel face au second surtout qui état le mieux présenté du lot, âpre, violent développant du sentido. Le torero de Gerena s’est engagé malgré une incompréhension relative des tendidos plus préoccupés de finir le bocadillo de tortilla de baclao de la mémé. Il tua en deux fois et ses espoirs de prîme s’envolèrent; trop vite de notre point de vue.

Débuts en demi-teinte à Pampelune de Juan Ortega décidé certes mais peu à l’aise face à ses opposants et sans doute emprunté dans le vacarme local des peñas qui désormais abordent les drapeaux palestiniens -c’est dire leur sérieux! Le rapport entre la défense de la cause palestinienne et San Firmin laisse perplexe. Le délicat sévillan n’est pas fait pour ce genre de happening qui disons-le a des aspects peu râgoutants.

PV.

Page 1 sur 7

© 2024 Corridasi - Tous droits réservés