Catégorie : Mexique Page 1 sur 2

Tlaxcala (Mexique), nouveau triomphe de Ferrera

Tlaxcala (Mexique) Plaza Jorge «El Ranchero» Aguilar. Corrida de Sábado de Gloria. Casi lleno.

Toros de Piedras Negras. 

Le rejoneador Fauro Aloi, ovation et oreille; 

Uriel Moreno «El Zapata», ovation et ovation après avis; 

Antonio Ferrera, silence et deux oreilles.

Texcoco (Edomex, México) Plaza «Silverio Pérez». Corrida de Sábado de Gloria.

Toros de José Arroyo (1º), Magdalena González (2º), Marco Garfias (3º), Campo Hermoso (4º), Carranco (5º) et Marco Garfias (6º bis) . 

Ernesto Javier «Calita», palmas après deux avis et palmas;

Arturo Saldívar, deux oreilles et palmas;

Sergio Flores, palmas et palmas après avis.

Au Mexique ce week-end

Plaza San Marcos à Aguascalientes (Mexique). Cinquième de la saison. Plus des trois quarts d’entrées dimanche par un après-midi ensoleillé mais venteux. Taureaux d’ Espiritu Santo barre , de belle
facture, les trois premiers et les trois derniers plus sérieux.

RAÚL PRIETO, applaudissements et oreille

ANDRÉS GARCÍA , applaudissements et applaudissements après avis.

KEVIN LOYO , ovation et vuelta.

TEXCOCO EL GALO, LA PREMIÈRE PUERTA GRANDE

Texcoco (État de Mexico, Mexique) Arènes Silverio Pérez. Première corrida de la Féria Internationale du Cheval 2024. 1/3 d’arène, l’après-midi avec chaleur et beaucoup de vent Taureaux Barralva , inégaux en présence; quatre d’origine espagnole,

Uriel Moreno “El Zapata” , silence après avertissement et applaudissements ;

Antonio García « El Chihuahua », silence et applaudissements ;

André Lagravere “El GaloL”, oreille et oreille.

Miahuatlan , Veracruz. Plein. Des taureaux de Rancho Seco et un de Núñez del Olmo.

Le rejoneador Mario Sandoval : Oreille et deux oreilles.
Angelino de Arriaga : ovation et deux oreilles.

Tepich , Quintana Roo. Plein. Taureaux de San Salvador.

Ángel Lizama El Papo : Deux oreilles.
José María Pastor : Oreille.

Juan Corbacho : Ovation

Dos Rios , Veracruz. Corrida mixte. Plus des trois quarts d’arène Taureaux Coyotepec, qui se sont révélés bons ; le troisième de Tenexac.

Cuauhtémoc Ayala : Deux oreilles.

Alejandro Lima El Mojito : deux oreilles avec demande de queue.
L’Espagnol José Cabrera : deux oreilles et une queue.

Les enfants rejoneadoesr Ximena et Cuauhtémoc Rafael, deux oreilles.

Isaac Fonseca et César Fernandez “El Quitos” blessés au Mexique

Le matador Mexicain Isaac Fonseca bien connu en France a été blessé hier à Apizaco, dans les arènes “El Pana” au genou droit par son premier toro au genou droit par un toro de La Soledad. Il est passé à l’infirmerie puis est revenu pour tuer son toro et il tua aussi le dernier lui coupant une oreille: la seule de la tarde.

Par ailleurs le jeune novillero Franco Mexicain César Fernández “El Quitos” a été blessé lui aussi à Aguascalientes (Plaza San Marcos), de deux coups de cornes dans la cuisse, dont un qualifié de profond, par son premier adversaire de la ganaderia de Torecilla auquel il a coupé deux oreilles. Le médecin des arènes a déclaré: “Le coup de corne à la cuisse droite subi par le jeune hydro-français est de deux trajectoires. L’un vers le haut et vers l’intérieur de 30 centimètres, le plus grand, qui heureusement ne blesse pas le faisceau nerveux vasculaire, seulement les muscles, et un autre vers le bas de 15 centimètres. Ce qui saignait, c’était le muscle, bien qu’à un moment donné, les gens pensaient que c’était plus grave, mais la couleur et la forme qui sortaient de la plaie, nous savions que c’était veineux, heureusement pas quelque chose de plus grave ». Le médecin a ajouté: “c’est en voulant bien tuer son novillo et en restant devant sa tête qu’il a pris le coup de corne issu d’un derrote de l’animal”.

Au Mexique ce week-end

Plaza «Fermín Espinosa» de Jalostotitlán. Première corrida de carnaval. Trois quart.

Toros de San Isidro, le 5ème arrastre lent.

Octavio García «El Payo»: Silence et silence après avis.

Ginés Marín: Silence et oreille

Leo Valadez: Silence et silence

Amatitán. Mixte.

Toros de Chinampas et de San Antonio de Triana (rejon) pour

  • Cuauhtémoc Ayala oreille
  • Mauro Lizardo 2 oreilles
    •Carlos Rodríguez saluts
    •Manuel Gutiérrez oreille.

Autlán, Jal.- Plaza “Alberto Balderas”. Pre mière corrida du Carnaval Autlán. Trois quarts.

Toros de Teófilo Gómez et de Villa Carmela.  

Guillermo Hermoso de Mendoza: Ovation et deux oreilles. 

Octavio García «El Payo»: Silencie et silence. 

Ernesto Javier «Calita»: Oreille et ovation

Isaac Fonseca: Oreille et oreille.

León, Gto.- Plaza ‘La Luz’. Cuarta corrida de Feria. Demie entrée.

Toros de Tenexac. 

Uriel Moreno «El Zapata»: Silence et silence apès avis. 

David Galván: Deux oreilles et deux oreilles. 

Luis David: Oreille et deux oreilles.

Ameca, Jal.- Plaza «Chano Ramos». Corrida de rejones de Carnaval. Lleno.

Toros de Boquilla del Carmen y Castorena. 

Pablo Hermoso de Mendoza: Ovation et deux oreilles. 

Jorge Hernández Gárate: Oreille et deux oreilles.

Cuauhtémoc Ayala: Deux oreilles et vuelta après avis.

Au Mexique…

Tezontepec de Aldama, Hgo. Corrida mixte. Trois quart.

Toros de Marrón pour rejones et Reyes Huerta. 

Pablo Hermoso de Mendoza: Deux oreiles et deux oreilles.

José Mauricio: Oreille et ovation.*

Querétaro, Qro.- Cortijo Hacienda ‘El Salitre’. Festival taurino ‘El Toreo se viste de Azul’. Casi lleno. Novillos de  Villa Carmela, Ordaz, Marrón, Xajay, Pablo Moreno et Marrón.

Le rejoneador Diego Ventura: Ovation. 

Alfonso Ramírez «El Calesa»: Silence. 

Diego Silveti: Ovation 

Isaac Fonseca: Oreille. 

Arturo Gilio: Oreille. 

Ignacio Garibay: Silence après deux avis.

Oreille unique pour Josélito Adamé lors de la corrida de León

Josélito Adame: oreille et silence

DiegoSilveti : silence avec avis et silence

Juan Ortega : salut et salut

Lors de la troisième corrida de León (Mexique) et des toros de la Ganaderia De La Mora. Josélito Adame a coupé la seule oreille de la course.

Au Mexique…

San Cristóbal de las Casas (Chiapas) Plaza “La Coleta”.

Corrida mixta,

Toros de Boquilla del Carmen

Pablo Hermoso de Mendoza deux oreilles et oreille

“El Galo” ovation et silence

Photo Pepe Pelayo

El Grullo (Jalisco) MEX Plaza “El Relicario”. Corrida de Feria,

Toros de Cerro Viejo 5° arrastre lent

Jose Mauricio ovation et oreille,

Sergio Flores oreille et deux oreilles

Francisco Martínez ovation et oreille,

Pourquoi “la Mexico” a tant d’importance.

Par Jean François Nevière Président de Mexico, Aztecas y Toros

Photo “El Pais”

Quelques  mauvais esprits se sont réjouis de la fermeture momentanée de la plus grande palza de toros du monde, persuadés que le pays tout entier suivrait la décision de quelques petits juges  de la capitale.  Dans cet immense pays dont on ne peut nier la corruption, présente en tous domaines, l’idée d’autoriser la disparition d’un lieu aussi mythique pouvait rejoindre le versement de quelques  mirifiques pots de vin à des fonctionnaires véreux qui auraient appuyé les  demandes de fermeture de l’arène pour en faire un énorme immeuble de rapport. La deuxième grande arène de Barcelone n’est elle pas devenue un grand centre commercial? A qui profite le crime?

Le Mexique  est un très vaste et véritable pays taurin dont l’aficion est très profondément ancrée dans toutes les couches de la société.

Les arènes de Guadalajara ( 5 000 000 d’habitants) Aguascalientes(1 000 000) Monterrey, Puebla, Leon, Durango, sont des arènes importantes, et des régions entières sont truffées de ganaderias de toros de lidia.

Avec un tel amour pour le toro bravo et autant de toreros pleins de classe et de courage, on ne peut pas douter du succès de la réouverture de la plaza de Mexico avec ses 48 000 places.

Et là est la question: les prochains cartels sont de grand luxe, les plus grandes figuras du pays ou d’Espagne,de France ou du Pérou seront là. Le public y sera t- il?

Souvenons -nous: la pitoyable tentative de loi d’interdiction de la corrida en France   a réveillé notre aficion et les toreros se sont unis pour défendre l’art de Birlibirloque , avec vigueur, élégance et audace, soutenus par des artistes tout aussi courageux .

La saison qui s’en est suivie a été triomphale, les foules se sont pressées aux arènes, peines de cet enthousiasme qui fait taire les esprits chagrins, les menteurs et les imbéciles qui ont raconté tant de sottises sur le monde des toros que nous nous sommes tous retrouvés, oubliant ,pour un temps au moins, nos divergences ou nous oppositions gustatives.

Mais que va- t -il se passer au Mexique?  les arènes vont- elles se remplir?

Jadis des cartels comportant José Tomas; Joselito Adame, Enrique Ponce et Zotoluco, Manzananres et Talavante  assuraient un remplissage quasi total de la rue Rodin, mais demain?   Roca Rey, Castella Isaac Fonseca, Et quelques autres figuras attireront ils de quoi faire taire les ennemis de l’art de Cucharès?

Il faudra observer cela avec beaucoup d’attention en espérant qu’au moins trente mille personnes garniront les gradins de chacune des corridas de la réouverture.

Faute de quoi, malgré le remplissage fréquent du Nuevo Progresso de Guadalajara ou celui de toute la formidable feria d’Aguascalientes, on entendra partout la fama publica baver sur la corrida  , annonçant d’abord sa décadence pour prédire ensuite sa disparition…

La Corrida a repris en Colombie, elle persiste et signe de grands moments au Pérou, souhaitons que le MEXIQUE reste le grand creuset des émotions que les novilleros mexicains nous procurent  et que les figuras actuelles grandissent  grâce aux occasions que leur donneront les empresas françaises ou espagnoles de briller , je pense tout particulièrement au magnifique torero qu’est Sergio Flores.

Ajoutons un mot sur le bétail mexicain   qui nous a déçu cette dernière décennie.

De Haro, Los Encinos et Piedras Negras ont de quoi plaire à toute l’aficion, même la plus torista, espérons donc que l’on en verra davantage que par le passé.

Jean François Nevière

Les cartels sont les suivants:

Dimanche, 28 janvier: Joselito Adame, Diego Silveti et Andrés Roca Rey (toros de Tequisquiapan).

Dimanche 4 février: Sebastien Castella, Leo Valadez et Isaac Fonseca qui confirme l’alternative (toros de Xajay).

Lundi, 5 février: Le rejoneador Pablo Hermoso de Mendoza, Ernesto Javier ‘Calita’ et Arturo Gilio, qui confirmera l’alternative (toros de Los Encinos).

Vendredi 9 février: Hilda Tenorio, Paola San Román et Rocío Morelli ces deux confirmeront), (toros de Vistahermosa et Marco Garfias).

Dimanche 18 février: Alejandro Talavante, Octavio García ‘El Payo’ et Héctor Gutiérrez (toros de Villacarmela).

Dimanche, 25 février: José Mauricio, Emilio de Justo, qui confirmera l’alternative, et Diego San Román (toros de Pozohondo).

Dimanche, 10 mars: Uriel Moreno ‘El Zapata’, Antonio Ferrera et Francisco Martínez, qui confirmera l’ alternative (toros de Rancho Seco).

Dimanche 17 mars: Corrida de rejoneo. Andy Cartagena, Emiliano Gamero et Fauro Aloi, et Forcados de Alcohete, México et San Luis Potosí (toros de La Estancia).

Dimanche, 24 mars: Novillada. Emiliano Osornio, Luis Ángel Garza et Andrés García (novillos de Villar del Águila).

Leon (Mexique)

Au Mexique

Doxey. Mixte.

Toros de Javier Garfias pour

Pablo Hermoso de Mendoza 2 oreilles et la queue, 2 oreilles
•Alejandro Martínez Vértiz saluts (avis), saluts (avis)

Villa Guerrero.

Toros de Progreso San Mateo pour
•Luis Ignacio Escobedo saluts, oreille
•Pepe Medina oreille, silence (avis).

Poc Boc.

Toros de Quiriceo pour

Mauro Lizardo 2 oreilles, oreille
Sergio Garza saluts, oreille

Poc Boc.

Toros de Quiriceo pour
El Conde oreille, palmas
Andre Lagravere « El Galo » palmas, 2 oreilles

Page 1 sur 2

© 2024 Corridasi - Tous droits réservés