Mois : octobre 2020 Page 3 sur 14

Double inauguration de la peña Parejo

Double inauguration pour la création de la « Peña Christian Parejo »!
Le novillero Christian Parejo, originaire de Chiclana est en résidence depuis deux ans à Béziers, ville jumelée avec la cité andalouse. Son pays d’adoption va l’honorer par la création de sa première Peña avec deux dates d’inauguration sur les deux rives de la France taurine où il a triomphé comme novillero sans picador.
La première se déroulera dans la région de ses premiers succès d’une carrière s’annonçant prometteuse. En effet, la « Peña Christian Parejo » vous invite dans le Sud-Ouest le dimanche 6 décembre en Astarac chez l’éleveur Jean-Louis Darré. Il tuera deux novillos du Camino de Santiago dans cette région où l’aficion l’a vu triompher lors des non piquées de Dax, de Vic-Fezansac ou remporter les trophées d’Arzacq et le prestigieux Bolsin de Bougue entre autres. Cette journée au campo sera accompagnée d’une ferrade et d’un repas champêtre (réservations obligatoires uniquement pour les repas).

cp26h


La seconde inauguration se fera pour le Sud-Est, dimanche 13 décembre, à la manade Margé sur ses terres d’adoption, alors qu’il a remporté dernièrement le Prix « Sébastien Castella » à Bellegarde. La nouvelle peña vous invite a venir voir le novillero andalou aux Monteilles face a 2 novillos de la maison. Pour ceux qui le désirent la matinée taurine sera accompagnée d’un apéritif et d’un repas au Domaine.(réservations obligatoires uniquement pour les repas)
Réservations pour le 6 décembre en Astarac – 40€ par personne -: T. Cerqueira 06 13 01 18 05 – toreroparejo@gmail.com
JL. Darré : 06 10 49 27 36
Réservations pour le 13 décembre aux Monteilles – 45€ par personne T.Cerqueira:06 13 01 18 05 – toreroparejo@gmail.com

Journée au campo en Astarac

« Emilio de Justo Les Clés du triomphe »

Livre d’entretiens du journaliste taurin Antonio Arévalo avec le matador Emilio de Justo où ce dernier retrace son parcours, les épreuves qu’il a dû surmonter, ses échecs mais aussi ses plus belles victoires. Il nous parle également de l’intimité du torero, de ces moments de solitude où germe le toreo, de sa préparation, aussi bien physique que mentale et bien entendu du toro, de ce qu’il lui a appris et de ce qu’il lui transmet.

Dans le livre est inséré un cahier illustré avec de remarquables photos et les dernières pages sont consacrées aux témoignages de personnes qui lui ont été et lui sont toujours proches, comme l’éleveur Victorino Martín, son banderillero « Morenito d’Arles » et celui qui lui apprit à manier les leurres au tout début, le matador Rafael Cañada.

Si vous souhaitez vous procurer ce livre, il est désormais disponible chez votre libraire ou sur Amazon, Cultura, Décitre, Fnac…

« Emilio de Justo Les clés du triomphe » aux Éditions Gascogne. Prix : 15 €.

https://www.editions-cairn.fr/editions-gascogne/1488-emilio-de-justo-les-cles-du-triomphe-9782366661316.html

Fin de temporada à Lunel

Visuel Lunel 261020

Report de la journée taurine du 8 novembre 2020 à Vauvert..

eport de la journée taurine du 8 novembre 2020  à Vauvert…

C’est avec une grande déception que le club taurin El Campo et la peña taurine Toros y Fiesta sont contraints de reporter la journée taurine prévue le dimanche 8 novembre dans les arènes de Vauvert au printemps 2021, à une date à déterminer compte tenu du calendrier taurin et qui vous sera communiquée.

En effet, le contexte sanitaire actuel et les dernières mesures préfectorales ont confirmé nos inquiétudes et eu raison de notre volonté d’organiser cette journée. Nous ne sommes plus en mesures d’assurer les conditions nécessaires pour accueillir du public durant toute une journée avec les contraintes qui nous sont imposées.

Bien sûr, nous comprenons ces mesures et de la nécessité de faire face au caractère exceptionnel de la période que nous traversons.

Aussi, sachez que notre volonté d’organiser, de proposer et de promouvoir des manifestations taurines est toujours le moteur de notre passion et l’essence de nos valeurs.

Cette journée sera donc reportée au printemps 2021.

Dans cette période difficile pour chacun d’entre nous, sachez que nos libertés restent précieuses et l’attachement à nos traditions fondamentales.

Restons unis et solidaires à travers notre passion.

(Communiqué de Patrick Bricongne, Président du club taurin El Campo)

Sergio Flores victime du Covid

Le jeune et brillant diestro mexicain, Sergio Flores qui compte de nombreux amis en France et que l’on a vu à son avantage à Bayonne et Vic-Fezensac est victime du Covid 19. Il est désormais à l’isolement mais il a tenu à rassurer ses proches et ses amis sur l’évolution de la maldie.

Image

Saint-Gilles par Paul Hermé

Opération sauvetage réussie grâce à la disposition des trois diestros et le bon comportement des novillos de Callet…

stg25ph

Quand on a appris que la Feria de la Pêche et de l’Abricot 2020 était annulée, c’est comme si un pan du plafond nous tombait sur la tête ! Certes, ce n’était pas la seule, mais on était tellement habitués à cette feria estivale qui allie chaque année aficion et convivialité, que le vide était conséquent. Puis la bonne nouvelle est arrivée, même sous forme de pis-aller, comme ce fut le cas ailleurs, mais en tout cas, c’était toujours mieux que rien ! Et au passage, enhorabuena à tous ceux qui se sont efforcés d’œuvrer pour rendre la chose possible, municipalité, empresa, professionnels, bénévoles, aficionados…

ap25h

Trio d’apoderados

Ce dimanche, par temps automnal somme toute agréable, on a retrouvé les arènes Emile Bilhau dans sa configuration minimale, mais tout de même garnie d’environ 500 aficionados masqués, peut-être un peu plus, même. La séance s’est ouverte par une distribution de trophées en piste aux principaux protagonistes, avec accompagnement musical des « Chiquitans », un groupe qui par la suite donnera aux prestations des reliefs colorés à la mode flamenca. A noter aussi que Pierre-Henry Callet a tenu à souligner en piste l’action de Benjamin Guidi, Adjoint au Maire, en faveur de cette fiesta « Toros  y Flamenco »…

chiq25h

Quant à la course en elle-même, il a été annoncé préalablement qu’elle prendrait des contours particuliers, assez éloignés de l’orthodoxie, puisqu’il n’y aurait ni palco, ni paseo, ni changements de tercios, ni avis… Quant à l’attribution des trophées, il a été décidé qu’elle serait l’apanage des toreros et de la commission taurine. De toute façon, vu l’esprit régnant comme il sied à ce genre de courses, ce n’était pas l’essentiel. D’ailleurs, elle s’est déroulée d’un bout à l’autre dans un excellent état d’esprit et les oreilles coupées, un tantinet généreuses pour certaines, n’étaient finalement qu’anecdotiques…

as25f

Adrien Salenc (deux oreilles) a été invité à en découdre avec un Malaga très charpenté et bien emmorrillado qui en imposait, mais qui allait assez rapidement étaler quelques signes de faiblesse. Après de belles choses au capote puis un puyazo administré par Nicolas Bertoli, Adrien brinda à ses deux compañeros une faena agréablement conçue, avec le bémol toutefois qu’il a été contraint de maintenir son client à mi-hauteur.

as25h

Il se fit essentiellement applaudir sur des tandas droitières, la gauche étant plus aléatoire, même si vers la fin, il allait à nouveau la fréquenter pour distiller plusieurs naturelles aidées avant d’en finir par redondos templés puis une entière d’effet rapide.

co25f

Carlos Olsina (oreille) a reçu un superbe castaño en se distinguant au capote. Bon puyazo de Marc Alien avant que David Romero et Morenito d’Arles ne se fassent applaudir au second tercio.

co25h

Brindis à l’assemblée et après des doblones soignés, le Biterrois gagna le centre pour exécuter plusieurs tandas droitières avant de changer de côté, où il éprouva illico plus de difficultés face au plus compliqué de l’envoi. Trasteo inégal conclu à la peine avec la ferraille.

rafi25f

Rafi (deux oreilles) brilla au capote, puis Nicolas Bertoli est revenu pour administrer une bonne pique, Marco Leal et Hugo Stievenard assurant avec succès le second tercio. Brindis au conclave suivi de plusieurs passages droitiers avec lesquels le Nîmois fit admirer poignet et ceinture, transmettant son envie et ses bonnes manières.

rafi25w

Certes, ce fut un poil inégal, mais l’ensemble de son trasteo a été des plus méritoires face à un opposant crédité de la vuelta, avec plus tard saluts de l’éleveur, alors que la prestation de Rafi était quelque peu ternie par l’utilisation défaillante des aciers, ce qui ne l’empêcha pas toutefois de promener deux oreilles en conclusion d’une fiesta somme toute réussie où l’on s’efforcera de ne retenir que le meilleur… ce qui est le propre de ces courses aux effluves festivalières. Enhorabuena a todos avec pour l’été prochain, si possible, davantage de pêches et d’abricots que de gestes barrières ! Ojala..

Montoro, oreille por coleta

Montoro (Cordoue), dimanche soir. Trois quart de l’aforo autorisé

Toros de Alcurrucén. 

Joaquín Galdós, oreille et ovation et saluts après avis; 

Luis David, oreille et ovation et saluts. 

Montoro, oreille pour Léa, en matinale

Montoro (Coedoue), dimanche. Corrida de rejones matinale. Trois quart de l’aforo autorisé.

Toros de Herederos de Ángel Sánchez y Sánchez.

 Leonardo Hernández, silence après deux avis et ovation après avis.

Image

 Lea Vicens, silence et oreille. 

Finale de la VIII Competición Provincial de las Escuelas Taurinas de Cádiz

Samedi. Classe pratique. Plaza de Toros de Ubrique, lleno de l’aforo autorisé.

Ganadería de Condesa de Sobral, bien presenté de bon jeu en général

Francisco Fernández, (E. M. T. Miguel Mateo ‘Miguelín’ – Algeciras), silence

Francisco Delgado, (E.T. Rafael Ortega – San Fdo.), vuelta al ruedo

Mario Sánchez, (E.C.T. Ubrique), deux oreilles

José de los Reyes, (E.T. Francisco Montes ‘Paquiro’ – Chiclana), deux oreilles

Víctor Barroso, (E.C.T. ’La Gallosina’ – El Pto. Sta. Ma), vuelta.

Germán Vidal ‘El Melli’, (E.T. ‘El Volapié’ – Sanlúcar de Bdra), deux oreilles

Juan Miguel, (E.C.T. Campo de Gibraltar), oreille

Víctor Cerrato, (E.T. Linense), oreille

Mario Sánchez et Germán Vidal ‘El Melli’ ont été déclarés vainqueurs exæquo.

© 2021 Corridasi - Tous droits réservés