Photo ABC

Le 26 septembre 1984 s’est éteint, à l’hôpital de Cordoue, le grand Francisco Rivera Paquirri blessé à mort, dans la petite ville de Pozoblanco par un toro de Sayalero y Bandres. Il mourut dans des souffrances atroces après avoir été transporté de l’infirmerie immonde de l’arène à l’hôpital cordouan. Ce fut pour les aficionados un choc terrible car Paquirri survolait alors la tauromachie et avec son toreo courageux, dominateur, enjoué il semblait intouchable. Torero populaire qui avait gagné le cœur du grand public, il fut pour cela critiqué, à tort, par une partie sectaire et minoritaire de l’aficion.

Nous, nous l’aimions sincèrement et ce matin-là nous avions envie de pleurer et de dire: pas ça pas lui !

PV