Constantina (Séville) , samedi 2020. XXVI Ciclo de las Escuelas Taurinas Andaluzas. Novillada donnée sans public en raison des risques sanitaires.
Erales de Espartaco, le sixième Mimbrero, numéro 27 a obtenu la vuelta al ruedo.
 Álvaro Romero (E.T. Sevilla-Amate), ovation; 
Mariano Fernández (E.T. Camas), ovation après deux avis;
Image
Ignacio Candelas (E.T. Ronda), deux oreilles; 
Salvi García (E.T. Linense), ovation; 
José Antonio de los Reyes (E.T. Francisco Montes « Paquiro » de Chiclana), ovation; 
Image
Víctor Barroso (E.C.T. « La Gallosina » de El Puerto de Santa María), deux oreilles après avis.os orejas tras aviso.

Spectaculaire novillada d’Espartaco bien présentée, sauf de tête, tous brochos, elle a donné un jeu dur, âpre demandant parfois trop aux jeunes toreros encore des apprentis après tout. Il y eut trois bons novillos permettant de triompher à condition de consentir ces animaux: le troisième, cinquième et sixième.

Ignacio Candela a fait forte impression par sa maturité à son se cond passage et trouva le bon rythme deux estocades et deux oreilles. Victor Barroso, élève de Galloso, aura produit le travail le plus spectaculaire dominant son sujet et terminant à màs comme son adversaire. Deux estocades et deux oreilles amplement méritées. Ce fut la vraie révélation de la tarde, un bon client pour la victoire final.

Le reste de la cantera resta un ton au-dessous sauf Mariano Hernandez aux allures plaisantes mais encore trop vert pour que l’on puisse porter un jugement définitif. Il a été pris plusieurs fois et victime d’une coupure de 3 centimètres au front (pronostic léger).

Bonne après-midi dans l’ensemble, une vraie compétition entre les coles taurines, sans aigreur avec une entrega de tous…. Avec tant d’enthousiasme, on finit par s’habituer à ces spectacles sans public…

PV