Mois : février 2020 Page 3 sur 17

Christian Parejo à Arnedo

Image

Au Mexique, les carnavals

Image

Jalostotitlán (Mexique). Toros de San Pablo. Pablo Hermoso de Mendoza, palmas et oreille; Leo Valadez, palmas après vais et oreille; Guillermo Hermoso de Mendoza, palmas et silence; Arturo de Alba, oreille et oreille.

Image

Autlán de la Grana (Mexique). Toros de José Barba. Arturo Macías, deux oreilles et deux oreilles; José Mauricio, oreille et deux oreilles; Joselito Adame, ovation et ovation

Ameca (Mexique). Toros de San Isidro. Le rejoneador Andy Cartagena, deux oreilles et deux oreilles et la queue; Jorge Sotelo, deux oreilles et une oreille; Fermín Espinosa ‘Armillita IV’, ovation et deux oreilles.

NOVILLADAS

Mérida (Venezuela). Dernière de feria. Novillos de Los Aranguez (3º et 4º) et Laguna Blanca. Carlos Sulbaran, oreille; David Osorio, silence; José Gutiérrez, deux oreilles; Andrés Gil, aplausos. 

A la peña El Adoureño

« La temporada 2020 va démarrer en France pour El Adoureño dans son « jardin » à Aignan le dimanche de Pâques 12 avril.

Toute sa famille étant originaire d’Aignan le matador local aura à coeur de briller lors de cette corrida concours, et confirmer que le palmarès obtenu à la fin de la saison précédente n’est pas le fruit du hasard, mais du talent, du courage et du travail.

El Adoureño remercie chaleureusement les organisateurs du Club Taurin d’Aignan pour la confiance qu’ils lui accordent.

Dans cette attente, et c’est maintenant devenu une date renouvelée chaque année, la Peña El Adoureño lui offre deux toros de l’élevage de Jean-Louis Darré, Camino de Santiago.

Sa cuadrilla étant présente, El Adoureño effectuera samedi 21 mars, dans les arènes de Nogaro, à 11 heures, le dernier entraînement en situation réelle, avant sa première corrida de la saison.

L’entrée sera de seulement 10 € pour les adhérents. Voilà l’occasion d’adhérer à la peña El Adoureño pour bénéficier de ce tarif réduit et surtout pour envisager d’aller l’encourager en 2020 à plusieurs reprises dans le Sud-Ouest de la France et aussi bien sûr en Espagne. Renseignements sur  www.eladoureno.com  onglet « Adhésions ».

(communiqué)

A 12 heures, l’apéritif et le repas seront servis à Solenca.

Tous les aficionados et amis sont les bienvenus. »

Arzacq, la tertulia…

Jesus Romero, héros du jour (Photo R. Costedoat)

Le concert de louanges concernant la novillada arzaquoise est légitime. Ce fut une journée réussie du point de vue artistique et populaire puisque les arènes du Soubestre ont fait une de leurs meilleures entrées de son histoire: autour de 700 personnes. La journée est bien structurée avec une matinée intéressante en présence de Dorian Canton, un succulent repas et une tarde qui finit à mas. Tout le monde est sorti satisfait, c’est essentiel.

Manque au programme cependant la ‘tertulia », la fameuse discussion qui suivait le spectacle et qui a disparu un peu partout désormais. Nous ne sommes pas adepte de conjuguer la tauromachie au passé, mais ne faudrait-il pas ressusciter ce moment privilégié fait de discussions passionnées à défaut d’être toujours opportunes ?

Ainsi, à Arzacq, on aurait pu, lors de la tertulia hypothétique, rappeler cette loi simple de l’univers qui concerne une activité particulièrement fragile: après le beau temps vient la pluie. Il faut donc rester prudent et voir l’avenir avec humilité. Même si la vocation taurine de ces arènes -à laquelle nous avons cru depuis le premier jour de sa reconstruction- cruciales, car proche de la seconde ville d’Aquitaine, est confortée, l’avenir reste fragile. Les responsables du club d’Arzacq, si actifs et unis, ont besoin de tout le monde pour faire face à l’avenir.

Nous reviendrons dans cette tertulia imaginaire sur la prestation de Sergio Rodriguez, notamment face à son second toro -le quatrième, troisième de Camino de Santiago-, noble mais sans transmission; on pourrait dire -dans la tertulia toujours- docile. Cette prestation a provoqué des réactions opposées: les louanges d’une minorité d’aficionados expérimentés louant l’habilité du jeune homme qui sut tirer le maximum de son opposant et l’indifférence de la majorité du public qui resta de marbre, sans valoriser les efforts du jeune homme. Ce public soutiendra par la suite les prestations de Jesus Romero et de Juanito avec enthousiasme. Ces derniers avaient pour partenaires, il faut le rappeler, deux excellents Casanueva vibrants de caste.

Ce hiatus dans l’appréciation de la prestation de Sergio Rodriguez devrait interpeller les uns et des autres. C’est au fond un cas d’école. Ce qui plaît aux uns, souvent aux décideurs, ne séduit pas toujours le grand public. Celui-là cherche avant tout l’émotion, qui, comme le dit Francis Wolff, est à la base du spectacle. Le public est l’élément indispensable celui que nous devons reconquérir pour conforter l’avenir. Son avis, son goût doivent-ils primer ?

Très justement, à Arzacq, c’est au héros des tendidos, Jésus Romero (deux oreilles), qu’est allé le trophée du Bayonne de Cristal. L’ aspiration populaire a été comblée. Faut-il le regretter?

Voilà pour la tertulia qui a animé mes rêves du dimanche soir.

Pierre Vidal

Béziers, les ganaderias

Santiago Domecq   .   Garcigrande   .   Bohorquez   .   Jandilla   .   Margé   .   Miura   .   Pedraza de Yeltes

Au programme :

3 corridas, 1 corrida mixte, 1 novillada piquée et 2 novilladas non piquées
Sébastien Castella paticipera à toutes les corridas pour ses 20 ans d’alternative

Rendez-vous au printemps pour découvrir les Cartels complets !

Succès des pro-taurins au Pérou

Bonne nouvelle à Lima le Tribunal Constitucional a déclaré irrecevable la demande la demande d’anticonstitutionalité des corridas de toros présentés par un parti antitaurin. Cette demande avait provoqué des manifestations de plusieurs dizaines de milliers de défenseurs de la corrida un peu partout dans le pays. La tauromachie restera donc exclue de la loi de protection et de bien-être animal. Il s’agit là d’un succès considérable qui n’était pas acquis d’avance.

Image
Une image de la récente manifestation des pro-corridas à Lima

Nîmes, deux Café-Toro samedi

Le candidat Daniel RICHARD a tardivement réagi à notre invitation. La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard le recevra finalement, ce samedi matin à partir de 10h.


Ce samedi, il y aura donc 2 Cafés-Toro : un à 10h avec Daniel RICHARD et un à 17h avec Jean-Paul FOURNIER.

This image has an empty alt attribute; its file name is Café-Toro-29022020-1-724x1024.jpg

4e débat pour les élections municipales de Nîmes, la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard recevra, exceptionnellement ce samedi à 17h, Jean-Paul FOURNIER, Maire sortant, accompagné de Laurent BURGOA.

Il est rappelé que, pour ces débats dans le cadre des Cafés-Toros, les têtes de liste sont invitées avec leurs techniciens des tauromachies.
Toutefois, si le candidat tête de liste ne vient pas, la rencontre ne se fera pas.

Llenazo en Ciudad Rodrigo

Image

Ciudad Rodrigo. Festival Mardi de Carnaval Lleno de « no hay tablaos »

Ganadería: Francisco Galache

Morante de la Puebla: une oreille

El Juli: deux oreilles

El Capea: deux oreilles

Manuel Perera: deux oreilles et la queue

Image du Ciudad Rodrigo avec le novillero Jeronimo Sandoval


Vamos Esau, torero bueno…

Image

Ciudad Rodrigo lundi

Image

Ciudad Rodrigo lundi, troisième festejo taurino del carnaval del toro 2020,

Novillos de Esteban Isidro pour

Francisco Montero 2 oreilles,

Antonio Grande 2 oreilles,

Manuel Diosleguarde 2 oreilles

Valentin_ Hoyos qui débutait avec les chevaux, ovation

@Aibabur@portaltaurino

© 2021 Corridasi - Tous droits réservés