Mois : septembre 2019 Page 3 sur 19

Communiqué Peña los del sol « Solalito »

Vous qui pensiez qu’il n’y en aurait qu’une dans l’année. Vous qui désespériez d’attendre un an pour avoir une fiesta campera de notre Peña. 
N’attendez plus!  
Afin de tous nous retrouver en cette magnifique fin de saison, la peña, qui fêtera ses 2 ans d’existence, organise une Fiesta Campera pour terminer cette belle année 2019.
Une nouvelle occasion de confirmer l’énorme soutien que vous apportez à Solal. 
 Quand ? Où? Comment ? 


Cela se déroulera le Dimanche 10 NovembreÀ partir de 11h
Rendez-vous à la Ganaderia Turquay, Chemin de la Mathene, 13430 Eyguières 
 Solal tientera un novillo de la Ganaderia Turquay 
  Au Menu 
Paëlla + Fromage + Tarte aux pommes
 TARIFS : Journée + Repas 
– Membres : 15€- Non-Membres : 20€- Enfants : Gratuit
 Réservations AVANT le 1er Novembre – 06.58.10.25.09   –
 En espérant vous voir nombreux et nombreuses 
Le bureau 

Madrid: Puerta Grande pour Tomas Rufo

Madrid,   Novillos de Fuente Ymbro, bien présentés et intéressants  

El Rafi, silence et silence; 

Tomás Rufo, oreille et oreille avec pétition de la seconde et deux vueltas al ruedo; 

Fernando Plaza, silence et ovation après un avis. 

Entrée: Deux tiers.

Premier novillero à être sorti en triomphe des arènes de Madrid depuis 2015 (Roca Rey), Tomas Rufo a fait sensation hier à Las Ventas. Il tira le bon lot d’une course de Fuente Ymbro globalement positive et toucah deux toros nobles, vibrants, encastés. Son second, cinquième de la course avait le plus de classe même s’il baissa un poil sur la fin. Le torero de Talavera de la Reina montra ainsi qu’il avait une personnalité séduisante faite d’une réelle domination et surtout d’un goût particulier savant mélange de la rigueur de son compatriote Joselito mais aussi de l’esthétique du « Fino »-une référence désormais- notamment dans ses doblones par le bas en fin de faena. Il tua ses deux adversaires parfaitement et sans la pingrerie d’un palco il eut pu couper un troisième trophée tant la fraîcheur, la variété et l’harmonie de son travail portèrent sur les tendidos bien garnis de la capitale. Nous tenons avec lui enfin une véritable promesse ; un torero qui pourrait être « de Madrid » où plaît ce type de personnalités à la fois engagé, classique sans être austère.

Fernando Plaza toucha le mauvais lot. Deux toros sur la défensive, ne rompant jamais et ne permettant pas de se distinguer comme l’avait fait avant lui son camarade Tomas Rufo. Il plut néanmoins par son engagement et surtout sa fermeté, impressionnante face au sixième élément qui ne cessait de décocher des coups et qui l’envoya bouler sans mal. Face à lui, Fernando se livra comme si un triomphe était possible malgré cette opposition fermée comme une huitre. Son final par bernardinas très exposées aurait pu être primé s’il n’avait tué comme un sagouin gâchant ainsi ses chances. Il fut néanmoins applaudi pour son courage.

El Rafi qui menait le cortège se présentait en même temps qu’il était le chef de lidia du jour, rareté à la Mecque de la corrida, devant une arène très garnie, en présence des caméras de télévision, cela faisait beaucoup de pression sur ses jeunes épaules. Le nîmois n’aura jamais véritablement accroché le conclave. Il montra qu’il avait de bonnes manières qu’il savait toréer et, en de courts moments, à la muleta, lors de sa première faena surtout sa véritable personnalité ressortit : il a du goût et une vraie recherche esthétique. Mais il manque de ce charisme qui permet de rompre la glace et de « monter » aux gradins. Ces bonnes intentions, ces moments de qualité, ne font pas un ensemble car une faena ne peut se concevoir comme une somme de détails… Il y a de toute évidence des progrès à faire à l’épée comme s’abstenir de gestes vulgaires pas de mises à Madrid (ni nulle part ailleurs). Néanmoins, Rafi se quitta l’épine du pied, il n’a pas démérité, passant sans trembler cette dure épreuve madrilène, ce qui est de bon augure !

Pierre Vidal       

Les autres festejos de ce jour

Arnedo (La Rioja). Novillos de José Escolar

Juan Carlos Carballo, silence avec un avis, silence et silence à celui tué pour  Girón; 

Aquilino Girón, blessé

 Francisco de Manuel, oreille et silence

Abarán (Murcia) . Toros de Santiago Domecq,  vuelta al ruedo au second. 

Enrique Ponce, oreille et oreille; 

Miguel Ángel Perera, deux oreilles et deux oreilles; 

Paco Ureña, palmas et deux oreilles. 

Entrée:   lleno.

Sevilla Feria de San Miguel. Novillos de Villamarta, bien  présentés

Rafael González, ovation avec salut et vuelta al ruedo; 

Juan Pedro García “Calerito”, ovation avec salut et silence après un avis; 

Antonio Grande , ovation avec salut et silence. 

Entrée:   media plaza.

une minute de silence en mémoire de Andrés Luque Gago a été observée à l’issue du paseo

Algemesí (Valencia).  . Novillos de Daniel Ramos, très bien présentés

Diego San Román, silence après un avis et silence;

 José Fernando Molina, silence et silence après un avis.

 Entrée: Lleno.

« El Melli » nouvelle révélation andalouse

Toros à Brocas

Hommage à Fandiño

Algemesi tous à hombros

Algemesí . Novillos de Victoriano del Río, bien présentés et donnant du jeu

 Fernando Plaza, oreille et oreille; 

Jordi Pérez « Niño de las Monjas », (‘débuts en piquées), oreille et deux oreilles avec forte pétition  du rabo. 

Salut du mayoral

Entrée: Lleno. 

Création de la peña « Nuestro torero KIKE »

Création de la peña « Nuestro torero KIKE ».

Suite aux nombreuses demandes d’aficionados français et espagnols qui suivent le novillero avec picadors Kike de façon assidue dans sa préparation au campo et dans les arènes, nous avons décidé de créer une structure unique sous forme d’une peña taurine qui voit le jour sous le nom de « Nuestro Torero Kike » et qui aura son siège social dans la région de Nîmes.

En premier lieu elle sert à regrouper différents groupes d’aficionados ; aux 50 membres de la Peña Pueblo Afición de Linxe dans le Sud-Ouest qui suivent et aident Kike depuis ses débuts, viennent s’ajouter une quinzaine d’amis de Nîmes du torero ainsi qu’une dizaine d’aficionados espagnols qui l’accompagnent également dès qu’il est au cartel depuis ses débuts en novilladas piquées. Cette structure est ouverte à toutes les personnes qui désirent aider le novillero dans ce chemin si difficile qu’est celui de devenir torero et le suivre dans les arènes dans lesquelles il sera programmé. Pour faire partie de la peña, une adhésion de 15 euros par an et par personne vous sera demandée et servira en exclusivité à financer du matériel pour le torero ou organiser ensemble des sorties au campo pour qu’il puisse s’entraîner et se préparer au mieux avant les dates qu’il aura à honorer. En étant adhérent, vous bénéficierez de tarifs et des infos préférentielles pour les novilladas où Kike sera au cartel, mais également pour les déplacements (hôtel, bus, repas) qui seront organisés comme l’a toujours fait avec succès la peña Pueblo Afición de Linxe.

Le bureau, un groupe de jeunes dynamiques, sera constituée par des représentants du Sud-Ouest et du Sud-Est, ainsi qu’un représentant espagnol afin de faciliter au maximum les échanges au sein de la peña. Des réunions conviviales autour du torero seront organisées avant ou après les spectacles auxquels il participera, en fonction du calendrier.

Constitution du bureau : Président : Cédric Boutavin (Sud-Est), Tel : 0630136825 Vice présidente : Marion Gutierrez (Sud-Ouest), Tel : 0786836597 Responsable Espagne : Pedro Moreno Toajas, Tel : (0034)609635648 Trésorier : Benjamin Baures Secrétaire : Roland Jammes Pour tous renseignements supplémentaires et pour les adhésions, veuillez prendre contact avec un des membres du bureau dont vous trouverez les numéros de téléphone ci-dessus ou à l’adresse mail de la peña (contact.kike@yahoo.com).

Le but de notre association est de soutenir notre novillero Kike dans sa lutte de tous les jours pour devenir torero et partager avec lui de grands moments de toreo et de convivialité. N’hésitez pas à nous rejoindre, vous serez les bienvenus. »

Au Sambuc

samb25h

Arles, Juan Bautista triomphateur de la temporada

Le jury de la commission taurine extra municipale de la ville d’Arles vient de délivrer son palmares. Carton plein pour Juan Bautista, l’année de sa despedida!

  • Triomphateur: Juan Bautista
  • Meilleur matador de toros: Juan Bautista
  • Trophée ‘Luc Jalabert’ au meilleur rejoneador: Diego Ventura
  • Meilleure ganadería: Jandilla
  • Meilleur novillero piqué: El Rafi
  • Meilleur novillo: Le Lartet
  • Meilleur novillero sans picadors: Tristan Espigue

© 2021 Corridasi - Tous droits réservés