Arènes de Maubourguet, novillada non piquée (photos Alain Sabathier)

Trois erales du Camino de Santiago (1, 2 et 3 ) manquant de fond et de forces, et trois de L’Astarac, excellent le quatrième, mansos et faibles les deux autres pour

Christian Parejo : un avis et silence, un avis et vuelta

Manuel Perera : salut, un avis et salut

Jean Baptiste Lucq : une oreille, une oreille

Le prix des organisateurs du Sud-Ouest est partagé entre les trois novilleros

Président : Robert Desclaux

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissements à rendu hommage à Françoise Yonnet et Pierre Bats ganaderos récemment décédés.

trop peu de monde

Ciel menaçant mais pas de pluie

Dommage pour les organisateurs que la météo désagréable de ce dimanche ait retenu chez eux nombre de spectateurs potentiels.

De cette novillada non piquée, on retiendra un excellent Astarac encasté et noble qui a permis à Christian Parejo de réaliser trois très bonnes séries à droite . Le torero de Chiclana a construit une bonne faena face à un premier Camino de Santiago noble mais juste de forces qu’il a mal tué.

Manuel Perera , décevant, est à créditer de deux très bonnes séries, au centre de la piste, arrachés à un Astarac très attiré par les planches.

Jean Baptiste Lucq  a réussi avec deux faenas intelligentes et efficaces à bonifier les deux moins bons toros de la course . Efficace à la mort, il a coupé deux oreilles

rt