Mois : août 2019 Page 2 sur 25

Passion de deux novilleros

Deux élevés de l’École Taurine Béziers-Méditerranée – Anaïs et Lucas Miñana – ont décidé sur leurs fonds propres et avec l’aide de quelques amis comme l’UCTPR de monter une journée au campo à la ganaderia Fano.

Aidez leur passion dimanche 29 septembre…

Solidarité avec la galerie Plume

In memoriam Yiyo

José Cubero Sánchez, né le 16-4-1964 est mort le 30-8-1985 à Comenar Viejo, (Madrid) à la suite de la cornada reçue par le taureau « Burlero « de l’élevage de Marcos Nuñez.

Le 30-6-1981 il prenait l’alternative à Burgos, des mains de Angel Teruel avec le taureau comadrejo de l’élevage de d. Joaquin Buendia, témoin José Maria Manzanares et le 27-5-1982 la confirmait à Madrid. En 1980, il est en tête du classement des novilleros et obtient le zapato d’or de Arnedo.

Le 30-8-1985 il va toréer à Colmenar Viejo (Madrid), en remplacement de Curro Romero, avec Antonio Chenel Antoñete et José Luis Pigeonnier, taureaux de Marcos Núñez. Le sixième de l’après-midi, Burlero quand il semblait mort, après l’estocade, que lui avait porté le torero lui cloue la corne en plein cœur et il meurt à l’instant.

Ce grand torero, disparu trop jeune, avait rappelons-le, de nombreuses attaches en France et dans le sud-ouest en particulier. A Bordeaux notamment où sa famille s’était installée un temps. Il reste dans nos mémoires…

D’après José María Viñas

Nouvelle date pour El Adoureño

Corrida à la Mezquita de Melilla

Melilla aura sa corrida annuelle dans la fameuse mezquita del toreo. Il s’agit de la seule corrida qui est désormais programmée sur le continent africain. Elle aura lieu le 3 septembre à18h.30 avec des toros de Julio de la Puerta au cartel : Luis Miguel Encabo, David Fandilla ‘El Fandi’ et Sebastián Castella  les prix iront de 5 euros à 60 euros.

No Hay Billetes

https://www.nohaybilletes.com/

NUIT DU TORO

Exploits et Dépassement de soi, pour une édition 2019 historique !

Un évènement devenu incontournable…  

Après 7 éditions à guichets fermés, la NUIT DU TORO a obtenu sa légitimité, notamment grâce aux exploits réalisés par l’élite des toreros landais face à des toros de combat.  

Agrémentée d’une programmation artistique grandiose, la NUIT DU TORO se positionne comme le plus grand spectacle taurin populaire au monde.  

Pour l’édition 2019 axée sur la symbolique de l’évolution, la modernité et la révélation, les acteurs se préparent à relever un défi historique !  

Jouissant d’une génération d’acteurs hors norme, la course landaise est en mouvement. Avec l’envie de repousser encore une fois les limites, ces héros des temps modernes ont décidé de réaliser un défi jamais vu dans cette discipline taurine, en 2 siècles d’histoire.  

ffronter 10 TOROS de combats cornes nues.  

Soyez présent pour les soutenir, Ils auront besoin de vous !  

Ensemble, fiers de nos toreros Landais…

(Communiqué)

Linares

Linares, jeudi. Feria de San Agustín. Presque plein.

Toros de Núñez del Cuvillo. 

Morante de la Puebla, grande bronca après trois avis et oreille; 

José María Manzanares, deux oreilles après avis et oreille

Pablo Aguado, deux oreilles et ovation et saluts.

Communiqué Ecole Taurine d’Arles

Le dimanche matin 8 septembre matin aura lieu la Novillada sans Picador organisée par l’Ecole Taurine du Pays d’Arles dans le cadre de la Feria du Riz 2019. Au cartel face à 6 novillos de l’élevage Jalabert, trois jeunes novilleros reflets de trois écoles et trois tauromachiesUn mexicain, Antonio Magana élève à la Fondation El Juli à Arganda del Rey. Son toréo varié et enjoué a été salué à Dax, comme à Bayonne ou à Castellar, où il a été déclaré triomphateur du Bolsin.Un espagnol, « El Nino de las Monjas » de l’Ecole Taurine de Valence. Jordi Pérez porte bien son « apodo », puisqu’il a été élevé, comme dans le film du même nom, par des religieuses. Au-delà d’une belle histoire, le valencien est surtout porteur d’une tauromachie déjà mûrie et pleine d’envie. Il l’a encore montré lors de la Feria de Béziers où il est sorti à hombros comme à Penaranda de Bracamonte ce 23 août, après avoir coupé trois oreilles.Un français, Tristan. L’élève de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles s’affirme cette année comme l’une des plus sûres promesses de sa catégorie et mène une campagne tant en Espagne que dans le sud-ouest ou le sud-est français où son engagement, son sens de la lidia et son envie ne déçoivent jamais. Il aura à cœur de triompher chez lui à Arles!

El Rafi et Maxime Solera à Arnedo

Vendredi, 27 septembre. Novillos de José Escolar : Juan Carlos Carballo, Aquilino Girón et Francisco de Manuel.

28. Novillos de Partido de Resina : Javier Orozco, Daniel Menés et Maxime Solera.

29. Novillos de Baltasar Ibán para El Rafi, Manuel Diosleguarde et Alejandro Mora.

1 octobre. Novillos de Cebada Gago : Rafael González, Ignacio Olmos et Antonio Grande.

2. Novillos de Fernando Peña pour Tomás Rufo, Fernando Plaza et Miguel Aguilar.

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés