La chasse au Juli est ouverte et certains s’y donnent à cœur joie, dans ces périodes électorales c’est de bonne guerre. Bien que le feuilleton sévillan devient longuet et que nous en connaissons le dénouement: une féria au rabais avec des entrées à la baisse sur l’année précédente, nous vous offrons le dernier épisode c’est à dire le communiqué du Juli qui en met plein les moustaches aux Maestrantes et à leur sympathique représentant. En attendant, tout est bloqué partout et les cartels n’arrivent pas à se conclure car tout le monde espère un poste inespéré. On pense même à sortir de la naphtaline certaines vieilles gloires, en guise de nouveauté… Place aux jeunes (tout de même!).