Visiteurs: 1103877
Aujourd'hui: 118
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

DERNIER ADIEU AUX "CONDE DE LA MAZA"

  


Le lot de Conde de la Maza combattu à Roquefort (photo Ch. Lamoulie)

On vient de l’apprendre il y a quelques jours, la ganaderia « Herederos Conde de la Maza » n’existe plus : tout le bétail a été vendu et la finca "Cortijo de Arenales" est en vente. Celui qui l’achètera aura en prime le fer, désormais inutile, d’un élevage qui aura marqué l’histoire puisqu’il détient son ancienneté depuis 1963 et qu’il est sorti dans les plus grandes arènes, régulièrement à Séville. Conde de la Maza, c’est un nom familier aux plus anciens d’entre nous. Cette décision a été prise par le conseil de famille qui est organisé en société. La famille se sépare donc définitivement de l’ensemble, bétail et installations, situé à Moron de la Frontera.

Il y eut cette année une novillada de La Maza à Roquefort, une corrida à Cenicientos, une autre novillada à Añover del Tajo et une sans picador –ultime sortie- à Ayllon. Un des propriétaires, Leopoldo Sainz de la Maza s’est exprimé ainsi : « nous ne sommes pas les premiers et nous ne serons pas les derniers ». Il y a donc de l’amertume dans sa bouche et, bien qu’il se réfugie dans un silence élégant sur les raisons de cet « abandon », on peut en déduire qu’il est motivé par des raisons économiques.

Le « modèle économique » -comme on dit aujourd’hui- étrangle ces camadas courtes et ces élevages atypiques, essentiellement toristas. Ce sont désormais des ganaderias beaucoup plus rentables, aux moyens financiers considérables qui occupent la place, avec l’aval des grandes empresas et le consentement des veedors des principales figuras. Nous sommes passés de l’ère artisanale à l’époque industrielle ; raison de plus pour être attentif aux premiers. Il s’agit de défendre un patrimoine culturel et surtout génétique qui disparaît définitivement ; c’est grave.

Roquefort aura eu le triste privilège de présenter cette année le dernier lot de La Maza en France. Un ensemble terriblement présenté au trapio impressionnant et avec beaucoup de tête. Trop disaient beaucoup au sorteo. Très sérieuse, et en cela dans la tradition de la « Monumental des Pins », la course s’est avérée toréable et a procuré un spectacle sérieux mais agréable aussi, car après de nombreux désistements, Aquilino Giron et Kevin de Luis, venus au dernier moment, se montrèrent à leur avantage et coupèrent chacun une oreille. Le premier se montra même, ce jour-là, comme une des révélations de la saison. Ce fut une course émouvante qui tint le public en haleine. Un très bon choix.
Nous ignorions alors que nous vivions, avec passion, le dernier tour de piste de cette devise prestigieuse.

Pierre Vidal

Palmarès 2018 des Chroniqueurs taurins du Sud Ouest
Meilleur lot de toros : La Quinta de Mont de Marsan
Meilleur lot de novillos : Pedraza de Yeltès de Garlin
Meilleur lot d’erales : Le Lartet pour le lot de Bayonne (et l’ensemble de la temporada de cette ganaderia)
Meilleur matador : Emilio de Justo
Meilleur novillero en novillada piquée : Dorian Canton
Meilleur novillero en novillada non piquée : Yon Lamothe

SUD-EST

Victorino Martín pour le meilleur lot de toros (Nîmes), Adrien Salenc pour le meilleur novillero, le lot pour les novillos étant déclaré desierto, avec toutefois une mention pour la bonne tenue des élevages nationaux.

Le Prix Nimeño II réservé à une personnalité œuvrant en faveur de la Fiesta est allé à Jean-Luc Couturier pour son action de promotion et de défense des encastes minoritaires, notamment Valverde et Concha y Sierra.

Enfin, le Coup de Cœur est allé à Mathieu Vangelisti pour la promotion de la Fiesta au travers de sa structure « Happycionado », ainsi que pour son livre éducatif « Découvre la Tauromachie en t’amusant. »

Hommage a été aussi rendu à Luc Jalabert et Bartolomé Benassar…

L’empresa Tauroemoción, qui gère la carrière du Cacereño avec Luisito, a émis le communiqué suivant : « L’Association Française des Critiques Taurins a déclaré Emilio de Justo triomphateur dans les deux zones taurines françaises. Ces importantes distinctions placent le diestro cacereño comme triomphateur absolu en France, pour avoir obtenu des succès importants dans différentes arènes comme Mont de Marsan, Dax, Nîmes, Saint-Gilles ou Villeneuve de Marsan, à chaque fois face à des ganaderías de divers encastes. »

pierre Le: 11/11/18
Taxcala. Toros de San Miguel de Mimihuapam. Juan José Padilla, palmas et silence. ‘El Zapata’, palmas après avis et palmas. Gerardo Rivera, deux oreilles et palmas après avis.

FESTIVALS

Aguascalientes. Novillos de Rosas Viejas. Israel Téllez, ovation; José Mauricio, ovation; Diego Sánchez, deux oreilles; Gerardo Adame, ovation; Javier Castro, oreille; José María Pastor, vuelta al ruedo.

Cortijo “Cinco Villas”. Novillos de Garfias y La Guadalupana et un eral de Maravillas. Javier Conde, ovation et ovation au toro de regalo; Eduardo Gallo, ovation; Ernesto Javier “Calita”, oreille; André Lagravere “El Galo”, ovation; Luis Marco Sirvent, vuelta.

pierre Le: 11/11/18
Dimanche 6 janvier. Toros de Achury Viejo pour le rejoneador colombien Andrés Rozo et les matadors Curro Díaz et Juan de Castilla.
7 janvier. Toros de Dosgutiérrez pour Manuel Jesús “El Cid”, Emilio de Justo et David Martínez.
8 Novillos de Paispamba pour Andrés Bedoya, Gitanillo de América et Sebastián Hernández.
9 . Toros de Santa Bárbara pour Ramsés, Román et Alvaro Lorenzo.
10. Toros de Juan Bernardo Caicedo pour Antonio Ferrera, Sebastián Castella et Luis Bolívar.
11. Festival nocturne toros de Ernesto Gutiérrez pour Enrique Ponce, Antonio Ferrera, El Juli, Sebastián Castella, Luis Bolívar, Cristóbal Pardo, et Guillermo Valencia.
Samedi 12 janvier. Toros de Ernesto Gutiérrez pour un mano à mano entre Enrique Ponce et Julián López “El Juli”.


Cartel qui rend hommage au ganadero Ernesto Gutiérrez...

pierre Le: 11/11/18
La temporada hivernale commence avec la première rencontre avec pour thème:

La tauromachie actuelle: rompre avec l'authenticité ou évolution nécessaire?

avec Antonio Arevalo, critique taurin

Jeudi 29 novembre à 19h30 restaurant le bistrot du sommelier 163 rue Georges Bonnac Bordeaux (arrêt de tram proche Saint Bruno)

Plusieurs critiques taurins s'interrogent:
"Coup d'état des taurins contre le toro: l'afeitado,la perte de noblesse, la persistance de l'invalidité mettent en danger la fiesta" (Antonio Lorca dans le journal El Pais)
"Enrique Ponce avec son spectacle Crisol, nous transporte dans un autre monde, celui toro valseur... Comme le public veut voir Manzanares, Morante bons, c'est à dire au mieux des qualités qu'on leur prête, il impose qu'on leur fournisse le "matériel" adéquat et assurément le medio toro". (Manolillo dans la revue Toros)

Certains diront que la tauromachie a toujours traversé des cycles avec ses critiques, mais aussi sa renaissance. Notre soirée ne donnera pas de réponse mais elle est l'occasion de nous poser la question de notre rôle d'aficionados dans le contexte actuel.

Comme toujours le débat sera suivi d'un repas vers 21h pour ceux qui le souhaitent.
Inscription avant le 26 novembre à francois.dupont8@wanadoo.fr
Attention vous savez que nos amis du "Dos Hermanos" ont vendu leur établissement c'est pour cela que cette soirée vous est proposée dans un nouveau restaurant.
Pour soutenir la Peña la cotisation annuelle est de 20 euros.

(communiqué)

pierre Le: 10/11/18
Jeudi 8 novembre dernier, Yannis a intégré dans la matinée la clinique de Dax pour subir, comme prévu, une intervention chirurgicale à l’épaule droite afin qu’elle ne se déboîte plus.

Le chirurgien Tachot était satisfait de son intervention et le matador commençait à souffrir.
Ce n’est qu’un début, car dès sa sortie de la clinique vendredi matin, il a rejoint le centre de convalescence qu’il ne devrait quitter qu’à la fin de la rééducation.
Patience et courage matador !


(communiqué)



pierre Le: 10/11/18
 «  1  2  3  4  5  6  7 ... 1184  1185  1186  »