site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MADRID, PREMIÈRE PUERTA GRANDE POUR GINES MARIN

  


(Photo Briones)



Plaza de toros de Las Ventas. qunzième de la Feria de San Isidro. Lleno.

Toros de Alcurrucén, .

Julián López El Juli, oreilel et ovation après avis
Álvaro Lorenzo, qui confirmait l'alternative, ovation et ovation après avis
Ginés Marín, qui confirmait l'alternative ovation après avis et deux oreilles.

Il y avait foule à Las Ventas pour cette double confirmation d'alternative, un fait rare mais qui s'est déjà produit une douzaine de fois. Première sortie en triomphe de la féria: elle échoit à Ginés Marín, un des meilleurs représentants de la jeune garde, face à un bon toro d' Alcurrucén mobile, encasté, spectaculaire. Faena construite sur les deux côtés et bien menée par le bas avec de beaux remates et des détails élégants; conclue par une estocade en toda ley. Belle fin de faena pieds joints du jerezano dans les tablas (ah! le toreo pieds joints!). Deux oreilles sans discussion, ainsi l'élève dépasse le maître, El Juli, qui en coupe une lui aussi, dans un contexte qui ne lui est guère favorable, devant un toro compliqué, en affrontant les charges désordonnées (de menos à mas; en querencias) de l'animal, après une estocade exceptionnelle. C'est ainsi et c'est tant mieux: la jeunesse est appelée à se dépasser et à distancer les anciens... Ginés Marín est donc le triomphateur momentané de cette San Isidro et El Juli s'est justifié une fois encore, quoiqu'on en dise.

Plaza de toros de Las Ventas, dimanche. Demi-arène. Trois toros de Juan Pedro Domecq, et trois de Cuvillo.
Ensemble de peu de jeu hormis le 4ème.

Daniel Luque, "unico espada": silence, silence, silence, silence après avis, silence et sifflets.

Le: 04/04/10
Arles, dimanche. Lleno. 6ème de la Feria. Toros de Eduardo Miura.
Juan José Padilla, saluts et silence;
Rafaelillo, silence et vuelta al ruedo;
Mehdi Savalli, vuelta al ruedo et silence.



Le: 04/04/10
Plaza de toros de Málaga, dimanche. Lleno de 'No hay billetes'. Toros de Núñez del Cuvillo, bons les 1º, 4º y 5º.

Raúl Gracia 'El Tato', ovation et ovation;
José Tomás, ovation et ovation après deux avis
Sebastián Castella, oreille et oreille.

Le: 04/04/10
Séville, dimanche. Lleno. 7 toros de Daniel Ruiz, le premier remplacé par un sobrero du même fer. Les 4 ème et 5 ème de bon jeu, les autres faibles et sans race.
Morante de la Puebla: silence et une oreille.
José Mari Manazanares: silence et une oreille
Perrera: silence et palmas.

Grande faena de Morante bon de bout en bout à son second, mal conclue à l'épée. Du rythme dans la muleta de Manzanares qui a bien tué ses deux adversaires. Deux grands moments artistiques qui ont illuminé une tarde sans éclat par ailleurs. Morante à son meilleur niveau, retrouvé (pourvu que ça dure). Il faudra compter avec Manzanares cette temporada.

Le: 04/04/10
Ce dimanche matin le philosophe français Francis Wolf a reçu une ovation extraordinaire pour le Pregon de Sevilla donné au Teatro Lope de Vega plein pour l'occasion. Parmi les personnalités, le maire de Séville, la Duchesse d'Albe et Curro Romero lui-même. Evoquant Platon, Epicure et les Stoïciens Wolf a réussi a charmer ses interlocuteurs par ses références Sévillanes. Un moment qui honore l'aficion Française et qui restera dans l'histoire.

Le: 04/04/10
 «  1  2  3 ... 2279  2280  2281  2282  2283  2284  2285  2286  2287  2288  »