site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MAUBOURGUET: LE JOUR DE YOAN LAMOTHE

  


Yoan Lamothe: deux sorties en triomphe: le matin Rion, le soir Maubourguet



Maubourguet, dimanche, novillada sans picador des fêtes: une moitié d'arène.

3 novillos de Sanchez Fabres (1, 5 et 6) et trois de Sanchez Arjona (2,3 et 4). Vuelta du quatrième "Tallador" n° 42.

Hector Guiterrez: une oreille et vuelta,
Joao d'Alva : silence après un avis et une oreille,
Yoan Lamothe: silence après avis et deux oreilles.

Le prix de l'Accosso a été partagée entre Hector Guterriez et Yoan Lamothe.

Une minute de silence a été respéctée à la mémoire d'Ivan Fandiño.

Les petites arènes méritent mieux que le sort que leur réserve les aficionados, c'est également vrai des spectacles dits mineurs. La preuve nous l'avons eu une nouvelle fois à Maubourguet pointe avancée de l'aficion gasconne. Un lot de novillos palpitants et trois jeunes gens qui se la sont donnés sans réserve avec la générosité qui sied à la jeunesse.

Je ne sais s'il y a compétition entre le cousinage Sanchez, le fait est que la branche Fabres n'était pas, durant la course, dans le secteur Arjona. Les deux, pourtant, ont porté, dans des styles différends, haut les couleurs de l'origine Coquilla en voie de disparition mais pourtant si séduisante. Nous donnerons l'avantage aux Arjona qui firent tous les trois preuve d'une bravoure égale, chargeant sans mollir, bouche fermée. Le troisième eut les honneurs d'une vuelta que les deux autres auraient aussi bien méritée. Un ton au dessous le premier Fabres noble cependant mais le second et surtout le troisième impressionnèrent eux aussi. Ils eurent le mérite de finir fort et d'aller de menos à mas. Un poil de faiblesse néanmoins chez les Fabres.

Beaucoup de métier déjà chez le jeune torero d'Aguascalientes Hector Guiterrez. Savait-il qu'il foulait le sol de l'arène ou débuta Joselito Adame, son compatriote? On lui souhaite de faire aussi bien. C'est un jeune qui maîtrise déjà son sujet: varié à la cape et solide avec la muleta. Il a bien tué son premier. Sa seconde faena nous a enchanté avec ce "corte" typiquement mexicain et bien qu'il tua laborieusement, il fit une vuelta justement fêtée.

Jao d'Alava nous a plu aussi. On le vit sous de bons auspices à la cape comme à la muleta face au premier Arjona. Faena centrée, allurée, décidée mais hélas, il lui manque l'essentiel: l'épée qu'il manie piètrement. Il eut plus de chance avec l'acier à son second passage et fut crédité d'un trophée. A revoir.

C'était le jour de Yoan Lamothe avec un rude examen de passage: le matin Rion et le soir les Coquilla. Il fallait le faire, il l'a fait en obtenant la mention puisqu'il est sorti en triomphe les deux fois. Il nous a fait peur néanmoins à son premier passage en se faisant prendre durement.On craignait qu'il n'y ait de la casse mais le gaillard est solide et il repartit pour un travail qui se ressentit sans doute un peu de l'incident. Il donna la plénitude de son jeune talent face à l'excellent dernier dont il prit la mesure à gauche surtout. Un gros mental mais aussi beaucoup de lucidité Yoan a franchi un cap important. Il aura convaincu les plus sceptiques.
PV
Samedi 21 août à 18h00 Novillada sans picadors 6 novillos de Valdefresno pour Juan Leal, Miguel Angel Léon (Séville), le 3ème poste sera attribué à un novillero qui aura gagné sa place en se faisant remarquer dans les prochaines novilladas de l'été dans la région ou en Espagne. Dimanche 22 août à 18h00 Novillada sans picadors " La novillada des triomphateurs " Face à 6 novillos de Valdefresno - Fernando Adrian, Roman de Valencia et Roberto Blanco le vainqueur du Bolsin de Ciudad Rodrigo Tel réservations à partir du 5 aout au 05 58 57 04 44

[align=center]Samedi 21 août à 18h00 Novillada sans picadors 6 novillos de Valdefresno pour Juan Leal, Miguel Angel Léon (Séville), le 3ème poste sera attribué à un novillero qui aura gagné sa place en se faisant remarquer dans les prochaines novilladas de l'été dans la région ou en Espagne. Dimanche 22 août à 18h00 Novillada sans picadors " La novillada des triomphateurs " Face à 6 novillos de Valdefresno - Fernando Adrian, Roman de Valencia et Roberto Blanco le vainqueur du Bolsin de Ciudad Rodrigo Tel réservations à partir du 5 aout au 05 58 57 04 44



[Lire la suite...]

Le: 20/08/10



Le: 20/08/10
Le cru dacquois était de bonne facture et, dans les temps qui courent nous avions tous besoin... L'heure est au debriefing.

1-Le public: il est venu nombreux: 7 pleins, en incluant le concours landais et la corrida de rejoneo, de très belles entrées pour les novilladas; si l'on ajoute la Portugaise nous ne serons pas loin des 100 000 personnes dans les arènes. Vous avez dit désaffection?

2- Les toros: c'est la grande victoire du Santa Coloma avec deux grandes courses, Victorino Martin et La Quinta, spectaculaires et encastées qui devraient concourir pour les prix de fin d'année. La polémique sur le volume du toro est désormais tranchée, ce qui plait ce sont des toros, petits certes, mais agressifs et terminant forts. Le Mammouth est condamné aux abimes de la Préhistoire... Reste, une course très bien présentée mais mal toréé, celle du Comte de Mayalde, une calamiteuse de Daniel Ruiz et une autre médiocre de Fraile. Il faut ajouter une très bonne corrida de rejoneo de Bohorquez et une novillada sans picador de luxe de Victoriano del Rio. Qui dit mieux?

3- Les toreros: on a vu une nouvelle fois la médiocrité de Ponce, le je m'en foutisme de Morante et le mauvais moment de Castella, décidément "atoreado". Ces trois là ont des exigences, financières et artistiques, qui deviennent insupportables. Au regard de leurs cachets leur comportement en piste est indécent. On ne peut en dire autant d'El Juli et de Perera qui ont fait l'effort et se sont justifiés. On a aimé aussi la profondeur de Diego Urdiales, la personnalité de Sergio Aguilar, l'art de Curro Diaz et la classe du Cid. Au total c'est pas si mal.

Pierre Vidal


Le: 20/08/10
Le banderillero d'El Cid, Curro Robles a reçu une cornada d'une seule trajectoire propre de 18 cms dans la cuisse gauche jeudi à Malaga, pendant la septième corrida de la feria.
Au moment où il plaçait avec honneteté , dans le berceau des cornes une paire de banderilles de vérité, le toro l'a pris C'est par un "derrote" violent et imprévisible de ce toro très en pointe de Gerardo Ortega que Curro Robles a été pris, envoyé en l'air et passé de piton a piton avant de retomber au sol.
Pronostic: grave.

Le: 20/08/10
Saint Sébastien, jeudi, 4ème de la Semana Grande. 2/3.

Toros de Zalduendo.

Morante de la Puebla, silence et silence.
Miguel Ángel Perera, oreille et saluts après deux avis.
Rubén Pinar, qui remplaçait Cayetano, saluts et saluts après deux avis.







Miguel Angel Perera ( photos Jeanmi)

Le: 19/08/10
 «  1  2  3 ... 2250  2251  2252  2253  2254  2255  2256 ... 2374  2375  2376  »