site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

NIAISERIE DE NOEL

  


Le toro de combat dans son environnement, ici les Pedraza pour Vic



Noël arrive et avec cette belle fête des tonnes de niaiseries. Noël cela devrait être la Fête de la réconciliation, des retrouvailles ; celle des enfants… la célébration du mystère : c’est devenu la foire à la consommation, à la vente forcée et parfois à la débilité pur et simple. Ainsi va le monde et sans doute faut-il faire avec. La dernière de ces stupidités est née d’un grand studio d’animation et s’appelle « Ferdinand ». Vous allez en entendre parler car cela surfe sur la campagne sans précédent des animalistes qui a trouvé de nombreux relais dans les médias ; souvent stipendiés…

Voici comment est présenté le synopsis : « Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes ! » Vous voyez d’ici le projet : la caricature est double celle de l’animal auquel on prête des sentiments humains (bêtise, lâcheté, grandeur d’âme etc.) et celle de l’Espagne et de ses habitants. L’anthropomorphisme et la xénophobie vont ainsi une nouvelle fois de pair et, plus grave, elle s’adresse, aux enfants que l’on influence dès leur plus jeune âge ; au temps de l’innocence. Je n’amènerai pas mes petits-enfants voir « Ferdinand »… malgré la « promotion » -c’est-à-dire la pub.

Le toro de combat c’est autre chose que Ferdinand. C’est un animal sauvage, royal, qui vit majestueux et libre régnant sur son territoire sauvage. Un animal glorieux qui se bat avec son courage et sa force sans calcul, avec générosité. Son combat est un spectacle car il incarne ces vertus sauvages et primitives qui sont inscrites dans les gênes de l’être humain – le chasseur cueilleur : la lutte pour la vie, le refus de l’asservissement, le courage. On en conviendra, ce sont des valeurs conformes à notre tradition humaniste et plus édifiantes, en cette période de Noël, que celles de Ferdinand et de sa troupe « déjantée ».
PV

PS Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV ; il a déclaré : « Je ne suis pas pour l’interdiction de la corrida ! ». Voilà qui va faire plaisir à son collègue Nicholas Hulot.
Du 4 au 11 novembre 2010

Jeudi 4 novembre : Cloitre des Jacobins, 21 h 00 : Conférence “Toros y Política”

Luis CORRALES, 1° presidente de la Plataforma para la defensa de la fiesta et Vincent BOURG Zocato, journaliste

Vendredi 5 novembre : Cloitre des Jacobins

19 h 00 : inauguration de “Toro-Expo”, exposition collective

21 h 00: Gran noche flamenca avec Raphael FAYS y su grupo


Samedi 6 novembre : Cloitre des Jacobins, 20 h 00 : Bienvenida a los corredores y recortadores, cena y fiesta
encierro

Dimanche 7 novembre : Casco antiguo de la villa

11 h 00 : Encierro txiqui

12 h 12 : Encierro de toros (Macua)



Cloître des Jacobins 14 h 00 : Almuerzo , 16 h 30 : Concours de recortes con los toros de Macua,
Aragon avec Ivan Gomez, Cristian Cantullera, Cristian Julvez,

Valencia avec Isaak Alvarez, Francisco Martinez, Cristian Serra,

Navarra avec Miguel Tulebras, Jesus Egurza, Joseba Uterga y

Gascogne avec Mikel Romero (Campeon de Pamplona), Damien Rivière, Benjamin Dourthes.

[align=center][/align]


8 novembre :

Cloitre des Jacobins, 21 h : Cinéma : présentation en France du documentaire

“Arena” de Guenter Schwaiger, avec la participation du metteur en scène


Mardi 9 novembre :A Los Burladeros,(Peña)

21 :h : Conférence de Javier Buendía : el encaste Santa Coloma


Mercredi 10 novembre : Cloitre des Jacobins

17 h : colloque de la Unión de Bibliófilos Taurinos

A Los Burladeros, (Peña) 21 h : gran noche latina


Jeudi 11 novembre : Cloitre des Jacobins

10 h 00 : Assemblée générale des organisateurs de corridas y
novilladas du sud-ouest.

Casco histórico

10 h 00: Gran rastro de la San Martin

Cloitre des Jacobins

12 h 00: Entrega del trofeo al novillero triunfador del 2009

12 h 30 : Concierto de la banda de música « Al violín »

13 h 30 : Almuerzo de la Afición

Plaza de toros

16 h 00 : Novillada sin picadores
Presentación de la ganadería Cubero Buendía

4 novillos 4

pour Juan LEAL, Juan ORTEGA, Fransisco Jose ESPADA y Juan VIRIATO

Le: 29/10/10





Comme nous l'indique notre ami Stalin Pérez, ce dimanche 31 octobre après une longue fermeture, les arènes de Maracay vont voir leurs portes réouvertes. Il s'agit d'une des cités les plus taurines du Vénézuela et aussi d'une des plus belles arènes du monde. Inaugurées en 1933, elles peuvent contenir 7000 spectateurs et sont situées en plein centre de la cité. Elles ont été appelées la Mestranza de Maracay pour leur ressemblance avec les arènes de la Réal Maestranza de Séville.

On y combattra 6 toros de la ganadería “Laguna Blanca” propriété d' Euclides Sánchez pour le matador de toros vénézuelien “Luis de Aragua” qui réapparaît après une longue absence, le Français Juan Bautista qui vit une grande temporada et qui va faire une très belle campagne en Amérique latine, un des toreros consacrés par Madrid, et un jeune torero mexicain Israel Téllez qui débutera pour l'occasion au Mexique.

Cette information est de bonne augure dans un pays qui était, il y a encore peu de temps, prêt à interdire la corrida sous les directives de Chavez et de ses amis. Il y avait eu une forte mobilisation pour défendre la Fiesta Brava et aujourd'hui, il n'est plus question d'interdiction mais au contraire la corrida semble reprendre une certaine vivacité dans ce pays d'Amérique du Sud d'où sortent de grands matadors; d'abord ceux de la famille Gijon, Cesar, Curro et EfraIn; dynastie liée à la France par l'intermédiaire de la famille Ricard à laquelle elle est apparentée. On se souvient aussi de Morenito de Maracay, roi du quiebro, qui avait fait une belle carrière en France. La participation de Juan Bautista à cet événement est donc un plus qu'un symbole...
Pierre Vidal

Le: 29/10/10
as est quelquefois remarquable. Ainsi cette année encore comme l'an dernier, pour lancer la feriade Jesus del gran Poder, les trois premières corridas seront entièrement gratuites, toutes les places ,toutes. Le public de Quito, pour qui le prix habituel est élevé, pourra ainsi se rendre aux arènes quel que soit son niveau de revenus.

Quatorze mille places pendant trois jours: 42000 places offertes . Quelle arène français ferait cela?Ce serait un défi à relever , avec des novilleros ou des toreros qui joueraient le jeu.
Vendredi 19 novembre: Carlos Lárraga, Freddy Segovia et Gabriel Cevallos (Triana-Albaserrada)
Samedi 20: Curro Rodríguez, Arturo de la Fuente (rej.) et Edgar Godoy (Santa Rosa)
Dimanche 21: Juan Francisco Almeida, Luis Francisco Cortez et Randy Rojas (El Pinar-Mirafuente.

Les toreros ne sont pas des figuras, mais imaginons seulement cela avec 9 toreros en mal de contrats ..On aurait peut être de bonnes surprises.

www.mexicoaztecasytoros.com

Le: 29/10/10
Voici les grandes lignes de la programmation de la feria de Merida 2010-2011.

Le cartel inaugural du 31 octobre est composé de six matadors , Arturo Velázquez "Talín", Jerónimo, Fabián Barba, Pepe López, Jorge Sotélo et le colombien Ricardo Rivera face à 6 taureaux de la légendaire ganaderia de Piedras Negras . Le triomphateur de cette course sera répeté au cours de la temporada .

Les Matadors mexicains choisit sont les suivants :

Eulalio López "Zotoluco", Israel Téllez, Ignacio Garibay, Joselito Adame, Octavio García "El Payo", José Luis Angelino, Uriel Moreno "El Zapata", Arturo Saldívar, Juan Pablo Sánchez, Fernando Ochoa, Alejandro Martínez, Federico Pizarro, Christian Aparicio y Fermín Spínola.

Accompagnés par les matadors européens :

Sebastián Castella, Juan Bautista et Pedro Gutiérrez Lorenzo "El Capea". Michelito Lagravere est lui aussi annoncé.

Concernant les corridas de Rejones Diego Ventura sera la principale attraction et alternera avec les rejoneadores aztéques Rodrigo Santos, Horacio Casas, Jorge Hernández Garate et Diego López.

Les ganaderías sont les suivantes :

José Julián Llaguno, Vista Hermosa, La Punta, Teofilo Gómez, La Soledad, La Estancia y La Paz.

www.suertematador.com

Le: 28/10/10
L’empresa « Espectáculos Taurinos de México » a officialisé les cartels de la traditionnelle serie de novembre qui se compose de trois corridas de toros. Sébastien Castella constituera l’attrait majeur de cette programmation et alternera avec Eulalio López “El Zotoluco”, Arturo Saldívar et Juan Pablo Sánchez en mano a mano.

Les cartels se présentent de la forme suivante :

Dimanche 31 octobre: Toros de Pepe Garfias para Enrique Garza, Antonio Barrera et Joselito Adame.

Dimanche 7 novembre: Toros de Begoña. Para el mano a mano entre Sebastián Castella et Juan Pablo Sánchez.

Dimanche 14 novembre : Toros de Fernando de la Mora para “Zotoluco”, Sebastián Castella et Arturo Saldívar.

Toutes les corridas commenceront á 16:00 h.



Le: 28/10/10
 «  1  2  3 ... 2210  2211  2212  2213  2214  2215  2216 ... 2218  2219  2220  »