site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MORANTE, SAISON III

  



Moquée par les ignorants qui doutent de l’ampleur de son talent, l’annonce récente du retour de Morante de la Puebla dans les ruedos pour la prochaine temporada est pourtant un fait important qui va remettre quelques pendules à l’heure. L’artiste de « La Puebla » revient des mains d’un taurin historique, Manolo Lozano. Issu d’une grande famille toledana, il a pour lui la fortune et l'aficion. Il fait aussi office d’original de la famille, se consacrant pour une bonne part à ses dons artistiques, la musique -le violon notamment. Ce n’est pas non plus un perdreau de l'année. Manolo, âgé de 87 ans, a géré les carrières de Roberto Dominguez et celle d’El Juli notamment. Il connaît la chanson et on ne la lui fait pas… Il prit même l’alternative à Tetuan, coso dont il était le gestionnaire, à l’âge de 46 ans. Véritable passionné il fait ça pour le « fun » c’est en tout cas ce qu’il dit, il y a pas de raison de ne pas le croire.

Morante a toujours eu du mal à se situer avec ses apoderados, on se souvient de son expérience flamboyante mais pitoyable avec Rafaël de Paula ; on ne pouvait trouver pire gestionnaire que le Jerezano. Ce fut un choix lamentable : absent des sorteos, on vit même l’apoderado pieds nus dans les callejons . Trop de fantaisie… et il y a dans la personnalité exceptionnelle de Rafaël une sorte de pessimisme autodestructeur qui n’a pas aidé la fragile psychologie de Morante. Il est probable qu’il ne sentait pas à l’aise non plus dans la grande maison mexicaine de la FIT où prédomine la rentabilité et cela malgré sa sincère amitié pour Antonio Barrera –qu’est-il devenu celui-là ?

On peut espérer beaucoup du nouveau couple formé avec Lozano. Ça ne pourra pas être pire que par le passé. Le plan apparaît bon : toréer un nombre limité de corridas : 25, pas plus. La date prévue du retour est fixée au mois de juin. Il devrait éviter ainsi Séville mais cela laisse une option ouverte pour Madrid. Tout cela reste encore vague. Il est sur cependant que Morante se prépare. Il torée notamment régulièrement au campo. Contrairement à l’image qu’il donne c’est un bosseur et la beauté de son toreo s’appuie sur de grandes qualités techniques. Cette année sabbatique, la mettra-t-il à profit comme Antonio Ferrera le fit ? Ils sont bien peu nombreux ceux qui peuvent décider de s’arrêter une temporada entière sans risque d’être oublié. Morante est de ceux-là. Après une première étape glorieuse terminée piteusement par son un contre six madrilène puis son départ à Miami et son retour triomphal, c'est une troisième partie que jouera José Antonio.

On attend avec impatience cette saison III de la série.
PV


Le journal "L'Indépendant" de Perpignan indique ce matin sur son site: "Artur Mas sera le prochain Président de la Generalitat: "Hier soir, alors que 90 % des bulletins étaient dépouillés, Convergència i Unió était crédité de 62 sièges, soit 14 sièges de plus qu'actuellement. L'assemblée en compte 135 (...) le Partido Popular devrait obtenir le meilleur de ses résultats en Catalogne depuis sa création et gagne quatre sièges de plus, passant de 14 à 18" (...) Ciudadanos (C'S) conserve ses trois sièges. Pour la gauche catalane - PSC, Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) et ICV (socialiste- écolo), c'est-à-dire les membres du gouvernement tripartite (...) la débâcle est totale. Le PSC passe de 37 sièges à 28, ERC de 21 à 10 et ICV, de12 à 10 (...) Du côté des indépendantistes, les suffrages perdus par ERC sont allés partiellement au parti Solidaritat Catalana, fondé il y a quelques mois par Joan Laporta, l'ex président du FC Barcelona, qui obtient une quadruple représentation parlementaire.

Ces résultats ont surpris par l'ampleur de la défaite socialiste. La gestion tripartite de gauche, souvent hasardeuse sur le plan économique et impitoyable sur le plan social, est largement discréditée et, derrière cela, Zapatero est visé. Le film "Biautufll", récemment sorti sur les écrans, montre la dégradation morale de la société catalane: la misère, la corruption et la violence de la police locale. Cette société qui se voulait la plus avancée d'Europe devenait un cloaque. Les électeurs ont réagi!

Le leurre qu'avait voulu lancer la gauche catalane en interdisant la corrida n'a pas fonctionné. Il n'a pas empêché et il pourrait même avoir accéléré la descente aux enfers sans précédent des partis aux manettes. Les cartes sont désormais rebattues. La CIU avait laissé liberté de vote lors du scrutin sur la prohibition, le PP a fait du maintien de la corrida un point clé à sa participation à une coalition gouvernementale. La Ciu a besoin du PP; ce dernier tiendra-t-il sa promesse?
Les cartes sont rebattues. Et pour la première fois, il y a un réel espoir. Nous verrons!

L' instrumentalisation politique de la corrida est en tout cas contreproductif. Elle agit comme un boomerang. Il s'agit d'une démonstration capitale pour l'avenir.

Pierre Vidal

Le: 01/12/10


Le: 30/11/10
Quito, mardi, 2ème de la Feria Jesús del Gran Poder. Trois quart d'arène.

Toros de Huagrahuasi y Triana, noble le second Gitano, vuelta al ruedo.

Enrique Ponce, deux oreilles et la queue et pétition d'indulto et ovation.
Morante de la Puebla, division et sifflets après avis.
Curro Rodríguez, qui prenait l'alternative ovation et silence après avis .

Le: 30/11/10
Retour annoncé de José Nelo "Morenito de Maracay", le roi du quiebro -bien connu des anciens, en France-, dans la ville de Cagua (province d'Aragua), dans son pays le Vénézuela dont il reste un des toreros les plus marquants. Ce retour est annoncé pour le dimanche 5 de décembre.Il a alternera avec deux toreros vénézuéliens Manuel Medina “El Rubi” et Ramón Guevara et combattra des toros de Los Aránguez.
Suerte!

Le: 30/11/10



Quito, lundi, 1ére de la Feria du Gran Poder. Trois quart d'arène.

Toros de Vistahermosa, difficiles dans l'ensemble

Sebastián Castella, silence et oreille.
Cayetano, qui confirmait l' alternative, silence et silence.
Álvaro Samper, qui remplaçait El Fandi, silence et silence.

Idole de Quito, Sébastien Castella a été très largement au dessus d'un encierro médiocre et dangereux. Il a été pris méchamment mais heureusement sans conséquence et a coupé une oreille.

Le: 30/11/10
 «  1  2  3 ... 2197  2198  2199  2200  2201  2202  2203 ... 2234  2235  2236  »