site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

Weekend de TOROS en France et en Espagne

  La temporada prend son rythme de croisière avec un weekend "chargé" en France (Istres, La Brède, Saint Sever) et en Espagne (Madrid, Aliicante,.....)
Reseñas à venir sur CorridaSi





Que les arènes soient pleines et les courses entretenues , c'est le plus bel hommage à rendre au Maestro Ivan FANDIÑO
Saint Sébastien

Samedi 14 août: rejoneo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernández et un autre

Dimanche 15: Enrique Ponce, El Juli et Sebastián Castella (Garcigrande)

Lundi 16: El Tato, Morante de la Puebla et José Mª Manzanares (Cuvillo)

Mardi 17: El Cid, Sergio Aguilar et Daniel Luque (Torrestrella)

Mercredi 18: Concurso de Recortes

Jeudi 19: Morante, Miguel Ángel Perera et Cayetano (Zalduendo)

Vendredi 20: Rivera Ordóñez, El Fandi et autre (El Tajo)

Samedi 21: El Fundi, Juan José Padilla et Diego Urdiales (Victorino)

et de Bilbao

Samedi 21 août :

Corrida de Rejon : Toros de Angel Sanchez pour Pablo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernandez (mano a mano)

Dimanche 22 août :

Toros de Alcurrucen pour Antonio Barrera, Luis Bolivar, Sergio Aguilar

Lundi 23 août :

Toros de Fuente Ymbro pour El Fandi, Perera et Daniel Luque

Mardi 24 août :

Toros del Tajo y la Reina (Joselito) pour Morante, Castella et Cayetano

Mercredi 25 août :

Toros de Victorino Martin pour Padilla, Diego Urdiales et El Cid

Jeudi 26 août :

Toros de Ventorillo pour Enrique Ponce,El Juli, Manzanares

Vendredi 27 août :

Toros de Zalduendo pour El Juli, Morante, et Manzanares

Samedi 28 août :

Toros du Puero de San Lorenzo pour Enrique Ponce, Perera et Ivan Fandiño

Dimanche 29 août :

Toros de Escolar pour El Fundi, Rafaelillo et Morenito de Aranda

Le: 10/08/10


Ganaderia Victorino Martin qui sera présente à la Feria de Dax le samedi 14 août et qui sera combattue par José Luis Moreno, Diego Urdiales et Alberto Aguilar.




Le: 10/08/10
Dimanche 8 Août dans la Monumental de Mexico, Don Eduardo Martinez Urquidi, propriétaire de Los Encinos, a envoyé 8 novillos braves et bien présentés.

Le talent de Javier Jimenez a fait grosse impression sur le public de la capitale. Jimenez a coupé une oreille et fait une vuelta. Ses autres compagnons on été en dessous du bétail et n'ont la plupart du temps fait qu'écouter le silence des gradins( si on peut jamais parler de silence dans la Mejico!).

Le: 10/08/10
Parentis-en-Born, dimanche, 2ème de féria. Plein.
Six novillos de Moreno de Silva, très forts, armés, bien dans le type Saltillo. Violents sous le fer, la plupart âpres, le troisième intoréable, les seconds et quatrièmes plus abordables.
Nuño Casquhinho en blanc et argent : silence et silence.
Juan Ortiz en bleu nuit et or: tour de piste et une oreille.
Daniel Palencia en BoRdeaux et or : un vais et silence et silence.
Le prix de la meilleure pique est allé à Carlos Reboso de la cuadrilla de Juan Ortiz pour son travail au second novillo.

Les Moreno de Silva nous firent trembler de bout en bout et nous avons vibrer aux exploits de Juan Ortiz. Course impressionnante par son trapio et émouvante par son comportement. Le poids moyens de Moreno de Silva dépassait les 500 kilos, c’est dire ! A la pique ils furent spectaculaires : plus violents que réellement braves, contournant parfois la monture et faisant sonner les étriers sans pour autant s’échapper. Cela donna des tiers prenants, piqueros et banderilleros jouant dans l’ensemble le jeu. Par la suite il fallait les consentir mais les novilleros purent les embarquer sur quelques séries. Il y avait un fond de noblesse à exploiter…
Nuño Casquhino, le plus expérimenté des trois, se montra prudent dans l’ensemble. Il se croisa peu mais parvint à canaliser les charges de ses deux adversaires peu avenants. Il tua le premier d’une entière tombée et le second d’une entière au second essai ; le Moreno De Silva mourant au centre de la piste.
Juan Ortiz très décidé à ses deux passages fut le héros du jour. Culotté, il accueillit ses deux novillos à genoux, c’étaient pourtant des « Tios »… Il mania la cape avec élégance et sut dessiner quelques véroniques de qualité. Ses faenas furent appliqués, tirant les passes une à une, centré le plus souvent, sans se laisser impressionner. Son courage plut et on sent qu’il peut progresser. Malgré sa petite taille il tua bien ses adversaires et il aurait mérité sanhs doute de sortir en triomphe. On peut compter sur le petit colombien, il fera son chemin...
Vert encore Daniel Palencia eut beaucoup de mal à tuer le troisième, avisé qui coupait le terrain et marchait sur l’homme. Il se reprit au dernier et dessina de belles séries sur la corne droite, la plus amène, qui enthousiasmèrent le public. Il frôla le triomphe mais hélas tua mal.
Pierre Vidal



Le: 10/08/10
Bayonne : Oreille pour Patrick Oliver et Thomas Joubert

Le 10/08/2010

Ciel gris se dégageant progressivement, un tiers d’arène environ. Six novillos de Margé la plupart bien présentés, inégaux de jeu, meilleurs les 4 et 5.

Patrick Oliver : saluts et oreille.
Thomas Joubert : saluts et oreille.
Thomas Dufau : saluts et silence.


Patrick Oliver entama la séance avec un castaño applaudi à sa sortie. Bonne pique de Gaben suivie d’un refilón puis faena qui eut du mal à connecter avec les tendidos par manque de transmission du novillo. Quelques muletazos honnêtes, surtout à gauche, l’ensemble pêchant par manque de rythme. Entière caída et descabello.
Avec le quatrième, un castaño oscuro charpenté, Patrick Oliver brinda sa faena au public et commença par cambio suivi d’une série par le haut avant d’étaler une gestuelle agréable et une envie de bien faire les choses, juste atténuée par un novillo qui alla progressivement a menos. Atravesada, descabello et oreille diversement accueillie.

Thomas Joubert alla attendre son premier de dos au centre et enchaîna dans la foulée un bon capoteo par véroniques et chicuelinas… Bon quite entre deux piques rectifiées, salut de Morenito d’Arles et José Gomez au second tercio, brindis au conclave et deux cambios au centre pour donner le ton… Tout en étant mansote, le bicho ne négligea pas le leurre et Thomas distilla quelques bons muletazos sans pouvoir toujours enchaîner comme il l’aurait certainement voulu. Entière et deux descabellos.
Le quinto fut reçu a portagayola et Thomas s’illustra une nouvelle fois au capote, y compris sur un quite entre un bon puyazo et un autre pour faire le compte. Brindée à Olivier Margé, sa faena comprendra d’excellentes séquences templées et variées avant entière. Une oreille, le palco restant sourd à la pétition de la seconde, ce qui lui vaudra une bronca sonore alors que Thomas fit deux vuletas sous les clameurs du public.

Thomas Dufau est tombé en premier lieu sur l’ablette de l’envoi, un novillo flaco cuidé à la pique, et pour cause. Il brinda au public une faena donnée sans éclat particulier, son opposant se révélant noblote mais sans classe, ni chispa. Applaudi à l’issue de certains échanges, les choses en restèrent là. Entière et saluts.
Avec l’ultime, applaudi à sa sortie pour la beauté de sa robe salpicada, le novillo se révéla manso sous le fer, envoyant même une violente patada dans le peto avant de foncer sur le réserve ! Volontaire et visiblement désireux de réussir le desquite, Thomas exécuta quelques valeureux enchaînements, mais les aciers finirent de lui enlever tout espoir de récompense.

A l’issue de la novillada, Thomas Joubert (Tomasito) a été déclaré triomphateur et a reçu un prix en piste. Le prix au meilleur quite est resté desierto...
Paul Hermé

[Lire la suite...]

Le: 10/08/10
 «  1  2  3 ... 2196  2197  2198  2199  2200  2201  2202 ... 2315  2316  2317  »