site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

Weekend de TOROS en France et en Espagne

  La temporada prend son rythme de croisière avec un weekend "chargé" en France (Istres, La Brède, Saint Sever) et en Espagne (Madrid, Aliicante,.....)
Reseñas à venir sur CorridaSi





Que les arènes soient pleines et les courses entretenues , c'est le plus bel hommage à rendre au Maestro Ivan FANDIÑO
Une beauté, non pas à vous couper le souffle, non pas une de ces beautés éclatantes de mer turquoise et de cocotiers, mais une beauté paisible, avec ses rondeurs, ses vallons, ses bosquets et son horizon circulaire. En pays charneugue. A l'accueil, une vache sauvage de trois mois qui, abandonnée ou rejetée par sa mère, attend dans son nid d'herbes le moment du biberon, et se laisse, après mimiques d'usage et ruses de sioux, caresser le frontal où l'on devine sous la main les renflements qui annoncent les cornes à venir.
Plus bas, plus loin, l'arène de tienta.
C'est au Palmeral , où Juliette Fano, a acheté les vaches, novillos et toros.
Plus loin, plus bas, vers l'océan des milliers de gens vont à la plage, font leurs courses au supermarché ou regardent la télé.
Depuis la Navarre, Francisco Marco et sa cuadrilla arrivent en fin d'après-midi.
Deux novillos sont testés: un blanc et gris, petit, deux ans, d'une bravoure incroyable et un noir trois ans, plus âpre, moins brave, moins noble.
Et dans le silence, on voit ce qu'est toréer: montrer les qualités et les défauts d'une bête, transformer un animal jusqu'à lui donner une centaine de passes, avec une pureté et un engagement qui nous font regretter de ne pas voir le torero de Pampelune plus souvent en France.





http://nadegevidal.blogspot.com/2010/08/parenthese.html

Le: 11/08/10
Par Ricardo Vasquez Prada

Ecrivain, journaliste, critique taurin


Que derrière la nouvelle loi d´abolition des courses de toros en Catalogne il y a avait un objectif politique plus qu'un vrai et sincère désir de défendre les animaux, aujourd'hui cela ne fait plus de doute: Artur Mas, leader de CIU (Convergencia i Unió, parti de la droite catalane), et probablement le prochain président du gouvernement catalan, vient d´envoyer des lettres au président des "peñas taurinas" des terres de l´Ebre et aux éleveurs de toros et de vaches braves de la région du delta, dans les lesquelles il leur promet de promulguer une loi que protégera pour toujours les "corre-bous", les toros dans les rues, spectacles traditionnels dans la "Camargue du delta de l´Ebre".
Voila, donc, l´hypocrisie totale et complète de monsieur Mas et de la CIU, car il se sont opposés de toute leurs forces, au Parlement catalan, aux courses de toros en Catalogne et il protègent au même temps les "corre-bous". Tout simplement parce que la CIU ne veux pas perdre des voix que lui pourraient être précieuses aux élections catalanes à l' automne. Avec l´abolition des courses de toros en Catalogne la CIU a calculé ramasser un bon nombre de voix, et dans les terres de l´Ebre il en ramassera aussi pour avoir défendu le contraire: les "bous al carrer", c´est à dire, des spectacles dans lesquels le toro est attaché a une corde, court derrière les gens, reçoit des mauvais coups, auquel on attache aux cornes des torches en feu, etc.
Donc, d'après monsieur Mas et CIU les toros souffrent terriblement aux corridas en Catalogne, et il faut interdire cette barbarie, mais ils sont incroyablement heureux quand ils sont attachés a une corde, lorsqu'on les oblige a courir dans les rues des villages, qu'ils reçoivent des sales coups, avec des torches allumées aux cornes, etc, etc. Pour lui, cela n´est pas maltraiter un animal, ah non!, au contraire c'est très civilisé car c'est dans les traditions catalanes des terres de l´Ebro. Mais si la tauromachie vient de l´Espagne (imbécilité très répandue dans la classe politique catalane, qualifié par son immense et définitive ignorance), alors il faut l´interdire, et avec ça, en plus, on gagnera des voix faciles d'autres ignorants.
Hélas! la politique, souvent, est à vomir.

Ricardo Vázquez-Prada


Le: 11/08/10


Dax. Visite de la Ganaderia du Pilar qui fournira les toros de la corrida du lundi 16 août avec au cartel El Cid, Sébastien Castella et le colombien Luis Bolivar.

Le: 11/08/10
Huesca, mardi 1ère de Feria. Trois quart plaza

Toros de Juan Pedro Domecq, 3º et 6º nobles.

Enrique Ponce, oreille et sielence.
El Tato, saluts et vuelta al ruedo. .
Miguel Ángel Perera, oreille et deux oerilles.

Le: 11/08/10



Le: 10/08/10
 «  1  2  3 ... 2195  2196  2197  2198  2199  2200  2201 ... 2315  2316  2317  »