site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

GRAND CARTEL POUR UN GRAND JOUR A RION

  



Jamais Jean Baptiste n’a dérogé au rendez-vous chaleureux de Rion des Landes. C’est son cadeau à l'aficion du sud-ouest. Il est pourtant très sollicité comme star des ruedos mais aussi comme responsable, désormais, d’une grande arène, Arles, et demain peut-être d’autres… (nous le saurons bientôt…) et... comme père de famille. Jamais donc, sa fidélité ne s’est démentie pour ce village qui, depuis l’assaut sauvage d’un groupe de voyous anti-taurins, est devenu, pour l’aficion du sud-ouest, un symbole.

Cette année a été celle de la consécration pour l’arlésien qui a raflé toutes les récompenses de fin de temporada. Il a particulièrement brillé dans le sud-ouest, où pour ma part, je l’ai vu à trois reprises. A Vic d’abord, (très bonne féria cette année on l’a trop oublié) devant une corrida d’Alcurrucen présentée comme il se doit et compliquée. Il a donné une leçon d’entrega et s’est comporté en grand lidiador ; le soir il toréait à Nîmes avec le succès que l’on sait. A Mont-de-Marsan, lors d’une grande corrida de La Quinta (encore un oubli), il a coupé une queue ce qui ne s’était pas produit au Plumaçon depuis 50 ans et le surlendemain il était à Tyrosse, coupant un nouveau trophée dans un contexte difficile. Quelques semaines plus tard, il frôlait l’indulto d’un grand toro de Victorino Martin dans l’enthousiasme général. C’était à Logroño et mes amis Roquefortois, exigeants pourtant, furent unanimes dans la louange. Ce n’est là qu’un pan réduit d’une saison exceptionnelle. Rion, ce sera l’occasion de le remercier, pour sa générosité, sa régularité dans le succès, son talent… et j'ajouterai pour son élégance dans la vie quotidienne.

Juan Bautista sera accompagné d’un grand monsieur, Rafaelillo, qui ouvrira les débats. Chapeau bas devant le murciano qui s’est toujours tiré des situations les plus difficiles avec classe. Il paye comptant c'est son secret, pourtant on ne lui fait pas de cadeaux; cela ne l’empêche pas de durer et d’accumuler les succès. Il s’inscrit dans la grande tradition des toreros "combattants", les vaillants comme on le dit parfois avec une nuance de mépris déplacée, comme son « compadre » Pepin Liria ou Ruiz Miguel. C’est une lignée admirable…

Emilio de Justo a fait du sud-ouest son pré carré. Il y a rallié tous les suffrages et chacune de ses sorties est devenue un événement. Rarement un torero ne s’est imposé aussi rapidement et aussi fortement chez nous. Il le doit à ses qualités toreras et à son courage. Rion ce sera pour lui la cerise sur le gâteau.

Beaucoup découvriront avec curiosité le jeune jerezano Cristobal Reyes. Il s’est distingué à Riscle, dans un contexte défavorable. On a mesuré ce jour-là sa décision et son élégance à la cape surtout. Il faut qu’il confirme et Rion peut-être un tremplin pour la saison prochaine où déjà des dates sont inscrites sur son carnet de bal.

Un mot pour terminer du jeune Yon Lamothe: « Il chasse de race » comme disent les veneurs. Un pedigree comme le sien ne peut mentir. Nous y croyons. Il a montré à Rion, justement, puis le soir à Maubourguet qu’il avait la moelle pour devenir le grand espoir landais. Double sortie en triomphe devant une opposition exigeante... Yon est chez lui, à quelques arpents de Tartas. Nous croyons fermement à son avenir. Quelle joie pour cette tête bien faite que de défiler avec des toreros de calibre. Responsabilité aussi car nous verrons ainsi s'il est à la hauteur de nos espérances.

Toros et novillos de Jalabert -choisis avec soin pour l'occasion.

Très beau cartel pour une journée à ne pas manquer.
P V

Le Club Taurin d' Eauze Jun Bautista recevra le samedi 18 novembre à 18h30 à la salle d' honneur de la mairie d' Eauze. Le club taurin met en vente des clés USB retraçant les 70 ans du club (prix: 15 euros) ainsi que le livre écrit par Gabriel SEMPERE (prix : 12 euros).
Le vice-président de la PETA ( People for the Ethical Treatment of Animals), Tracy Reiman, a demandé à Jeff Bezos ( responsable du site de ventes de livres en ligne, Amazon) de retirer de la vente deux livres.
Le premier se destine plus particulièrement au dresseur amateur de chiens et de pits et l'autre concerne les combats de coqs.
En ce qui concerne l'art de manipuler la kalachnikov ou autres armes de guerre ( ce type de livres doit bien exister), nada.

Quoique que j'ai trouvé La possibilité d'une île de Michel Houellebecq un peu rasoir, répétitif, pas trop bien écrit, j'en ai retenu un passage:"Les derniers siècles de la civilisation humaine, c'est peu connu mais significatif, avaient vu l'apparition en Europe occidentale de mouvements inspirés par une idélogie d'un masochisme étrange, dite "écologiste" bien qu'elle n'eût que peu de rapports avec la science du même nom. Ces mouvements insistaient sur la nécessité de protéger la "nature" contre les agissements humains, et plaidaient pour l'idée que toutes les espèces quel que soit leur degré de développement avait un "droit" égal à l'occupation de la planète; certains adeptes de ces mouvements semblaient même à vrai dire prendre systématiquement le parti des animaux contre l'homme, éprouver plus de chagrin à la disparition d'une espèce d'invertébrés qu'à celle d'une famine ravageant la population d'un continent..."
http://nadegevidal.blogspot.com/2010/11/peta-petard-petarade.html

Le: 16/11/10
José Ignacio Ramos vient de se couper la coleta. Le torero de Burgos aura fait une carrière honorable et pas toujours choyée. Il était bien connu dans le sud-ouest de la France où, comme ailleurs, il s'est fadé des ganaderias qui n'étaient pas des cadeaux et cela dans la dignité. Ce fut un grand tueur et un grand coup d'épée vaut parfois plus qu'une faena longue comme un jour sans pain. Bref nous l'aimions bien, car il fait partie de ceux qui ont mené une carrière honnête malgré l'adversité et une certaine commisération du milieu et peut-être aussi de l'aficion. Il s'occupera désormais de la gestion d'arènes autour de son pays burgalès. Suerte Maestro!

Le: 16/11/10
Feria de la Chinita
Maracaibo, Vénezuela
18/11/2010 - 21/11/2010




Jeudi 18 novembre

Toros de Rancho Grande et El Prado

* Le rejoneador José Luis Rodríguez
* Leonardo Benítez
* David Fandila “El Fandi”



Vendredi 19 novembre - Nocturne

Toros de San José de Bolívar

* César Vanegas
* Rafael Orellana
* Antonio García “El Chihuahua”



Samedi 20 novembre

Toros de Rancho Grande et El Prado

* Juan José Padilla
* Juan Bautista
* Carlos Criollo “Morenito de Maracaibo”



Dimanche 21 novembre

Toros de Los Ramírez

* Erick Cortez
* David Fandila “El Fandi”
* Alejandro Talavante


Le: 15/11/10
Monterrey, dimanche 1/3 d'arène. Toros de Fernando, le quatrième fut gracié.

Eulalio López Zotoluco: palmas et indulto
Sebastian Castella: une oreille et palmas
Arturo Saldivar: vuelta et une oreille

Le: 15/11/10
Mexico dimanche, toros de Los Encinos -uno de regalo-, de bonnes présentations mais de peu de bravoure. 8000 spectateurs environ.

Manolo Mejía: silence et silence

Miguel Ángel Perera: une oreille et vuelta

José Mauricio: silence, silence et silence.



Le: 15/11/10
 «  1  2  3 ... 2195  2196  2197  2198  2199  2200  2201 ... 2215  2216  2217  »