site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

SAINT-SEVER DIMANCHE, MORLANNE ENCHANTEE

  


Photo R. Costedoat



Saint-Sever dimanche. Corrida des fêtes. ¾ d’arènes.

Toros de Puerto de San Lorenzo et deux de la Ventana del Puerto (6º et 4º bis). Le 3º, « Servicillo », numéro 147 vuelta al ruedo.

Mano à mano :
Juan Bautista, oreille, deux oreilles et oreille;
Miguel Ángel Perera, oreille, oreille et deux oreilles.

<div style='width:450px;display:block;text-align:left; color:#f5f5f5;'><div style='display:inline;text-align:left;margin:0px;padding:0px;'><a href='http://www.comboost.com/Slideshow/SlideShow100.aspx?r=59953892&b=108740082&H=xTlP7NuSJZvuqzhrUB2IDAzz' target='_blank'><img src='http://www.comboost.com/images/slideshow/sw100.gif' alt='diaporama photo' style='border: none;'></a></div><iframe src='http://www.comboost.com/SlideShow/SlideShowM.aspx?r=59953892&b=108740082&H=xTlP7NuSJZvuqzhrUB2IDAzz&color=FFFFFF' width='450' height='370' frameborder='0' scrolling='no' marginheight='0' marginwidth='0'></iframe><div style='text-align:center; font-size:7pt;display:block;color:#f5f5f5;'><a href='http://www.comboost.com/photos/534444/corridaSiinfo.aspx' target='_blank' style='color:#ffffff; text-decoration:none; font-weight:bold;'>corridaSiinfo</a> sur ComBoost</div></div> [align=center]

[/align]

photos Matthieu Saubion


Ce fut un véritable mano à mano avec deux maestros qui se sont tirés la bourre et qui avaient une véritable opposition de style. Ainsi, le public a vibré et passé une après-midi où il eut de nombreuses occasions de s’enthousiasmer. Les toros du Puerto diversement présentés se sont dans l’ensemble prêtés à ce succès. Le premier était juste de force mais il a fini à mas. Le second noble mais sans beaucoup de transmission. Le troisième très complet livrant un beau combat sous la pique. Le quatrième, sobrero, noble mais manquant du trapio nécessaire. Le cinquième âpre et vendant durement sa peau. Le sixième finissant aux planches où il finit par se livrer.

Nous donnerons dans ce duel un avantage moral à Juan Bautista qui a montré une fois encore le grand moment qu’il traverse. Il l’a prouvé avec son arme principale : son intelligence du combat ; sa compréhension de l’animal. Du premier sur lequel on n’aurait pas misé un penny il sut tirer le maximum, donner confiance à l’animal qui termina à mas comme le veut son encaste Atanasio Fernandez que l’on ne voit que rarement désormais dans nos ruedos. Le toro se reprit dans la deuxième partie de la faena et l’arlésien en fit ressortir les qualités. Une entière al encuentro. Le troisième était un grand toro et Juan Bautista qui le vit de suite se plut à la cape par tafalleras notamment. On le vit sourire et on apprécia se plaisir qu’il eut à toréer. Faena profonde, des deux côtés, sans fioritures inutiles, menée avec de la fermeté mais aussi de la douceur. Un récibir pour conclure. Il aurait pu laisser l’affaire face au cinquième retors, mais c’est mal connaître Jean Baptiste qui fit un gros effort faisant taire la musique. Faena autoritaire, engagée, très technique qui obligea l’animal à se plier à la volonté du torero. Un volapié entier.

Miguel Ángel Perera se battit avec ses armes et n’eut de cesse que de répliquer à la réussite du Français. Ainsi se font les bons mano à manos qui doivent être de vrais duels comme ce le fut hier. Face au second on le vit dans version la meilleure, verticale avec une aguante exceptionnelle et un sens du temple unique. Entière trasera. Pas de chance, le quatrième –un tonton- se cassa la patte. Le sobrero manquait de trapio mais il avait ses mérites à la muleta. Habilement, l’extremeño dé buta à genoux compensant ainsi sa grande taille. Faena aisée menée des deux bords avec son sens de la cadence. Entière en deux fois. Le dernier partant aux planches, Miguel s’y installa pour l’essorer complètement. Il en tira le maximum enchaînant le redondos et ces fameuses circulaires inversées dont il a le secret. Une entière et deux oreilles ; la seconde ne s’imposant pas.

Final d’apothéose avec une sortie triomphale des deux maestros et du mayoral des arènes de Morlanne enchantées.
Pierre Vidal

Le matin, trois novillos sans picadors de José Cruz. Moins d'un tiers d'arène.
Yon Lamothe: ovation et salut et silence.
Samira silence.


corridaSiinfo sur ComBoost


photos Matthieu Saubion

Quito, mardi, 2ème de la Feria Jesús del Gran Poder. Trois quart d'arène.

Toros de Huagrahuasi y Triana, noble le second Gitano, vuelta al ruedo.

Enrique Ponce, deux oreilles et la queue et pétition d'indulto et ovation.
Morante de la Puebla, division et sifflets après avis.
Curro Rodríguez, qui prenait l'alternative ovation et silence après avis .

Le: 30/11/10
Retour annoncé de José Nelo "Morenito de Maracay", le roi du quiebro -bien connu des anciens, en France-, dans la ville de Cagua (province d'Aragua), dans son pays le Vénézuela dont il reste un des toreros les plus marquants. Ce retour est annoncé pour le dimanche 5 de décembre.Il a alternera avec deux toreros vénézuéliens Manuel Medina “El Rubi” et Ramón Guevara et combattra des toros de Los Aránguez.
Suerte!

Le: 30/11/10



Quito, lundi, 1ére de la Feria du Gran Poder. Trois quart d'arène.

Toros de Vistahermosa, difficiles dans l'ensemble

Sebastián Castella, silence et oreille.
Cayetano, qui confirmait l' alternative, silence et silence.
Álvaro Samper, qui remplaçait El Fandi, silence et silence.

Idole de Quito, Sébastien Castella a été très largement au dessus d'un encierro médiocre et dangereux. Il a été pris méchamment mais heureusement sans conséquence et a coupé une oreille.

Le: 30/11/10
Dimanche prochain, cinquième corrida de la Temporada Grande Internacional 2010-2011 à la Monumental de Mexico.L'empresa du coso de Insurgentes présente un beau cartel avec le vétéran Eulalio López “Zotoluco”, l' extremeño Miguel Ángel Perera qui avait fait sensation il y a 15 jours et Octavio García “El Payo”, la promesse mexicaine avec un encierro de Campo Real; originaire de Queretaro.

Le: 30/11/10
«Matador de Toros Nîmois et Fréjusien de cœur pour y avoir vécu, c’est avec tristesse, incompréhension et révolte que j’ai pris connaissance de la décision de M. le Sénateur-Maire de Fréjus d’interdire les corridas...

La décision unilatérale et autoritariste de M. Elie Brun est d’autant plus choquante que nous connaissons tous l’ancrage culturel et artistique de la tradition tauromachique dans cette cité. Elle est par ailleurs totalement incompréhensible car en désaccord absolu avec les prises de positions qui furent il y peu les siennes vis-à-vis de la corrida.

Face à la parole politique qui encore une fois se courbe avec démagogie devant le politiquement correct d’une société aseptisée et la facilité de se croire une conscience, nous ne devons pas rester passifs. Il est de notre devoir de refuser la disparition de notre culture, héritière de la mémoire millénaire des traditions taurines méditerranéennes. Nous connaissons le sens du mot «racines» et «identité», ajoutons aujourd’hui les mots «honneur» et «combat».

Je demande donc à tous les aficionados, professionnels taurins et personnalités politiques de se rendre à mes côtés au grand rassemblement organisé par le C.T « La Lidia » devant les arènes (face au restaurant « la Farigoule ») le samedi 11 décembre à 18 h. Prouvons à M. le Maire que, contrairement à ses allégations simplistes, le courage est de notre côté et la volonté aussi, cela plus que jamais.»



Le: 30/11/10
 «  1  2  3 ... 2193  2194  2195  2196  2197  2198  »