site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MAUBOURGUET: LE JOUR DE YOAN LAMOTHE

  


Yoan Lamothe: deux sorties en triomphe: le matin Rion, le soir Maubourguet



Maubourguet, dimanche, novillada sans picador des fêtes: une moitié d'arène.

3 novillos de Sanchez Fabres (1, 5 et 6) et trois de Sanchez Arjona (2,3 et 4). Vuelta du quatrième "Tallador" n° 42.

Hector Guiterrez: une oreille et vuelta,
Joao d'Alva : silence après un avis et une oreille,
Yoan Lamothe: silence après avis et deux oreilles.

Le prix de l'Accosso a été partagée entre Hector Guterriez et Yoan Lamothe.

Une minute de silence a été respéctée à la mémoire d'Ivan Fandiño.

Les petites arènes méritent mieux que le sort que leur réserve les aficionados, c'est également vrai des spectacles dits mineurs. La preuve nous l'avons eu une nouvelle fois à Maubourguet pointe avancée de l'aficion gasconne. Un lot de novillos palpitants et trois jeunes gens qui se la sont donnés sans réserve avec la générosité qui sied à la jeunesse.

Je ne sais s'il y a compétition entre le cousinage Sanchez, le fait est que la branche Fabres n'était pas, durant la course, dans le secteur Arjona. Les deux, pourtant, ont porté, dans des styles différends, haut les couleurs de l'origine Coquilla en voie de disparition mais pourtant si séduisante. Nous donnerons l'avantage aux Arjona qui firent tous les trois preuve d'une bravoure égale, chargeant sans mollir, bouche fermée. Le troisième eut les honneurs d'une vuelta que les deux autres auraient aussi bien méritée. Un ton au dessous le premier Fabres noble cependant mais le second et surtout le troisième impressionnèrent eux aussi. Ils eurent le mérite de finir fort et d'aller de menos à mas. Un poil de faiblesse néanmoins chez les Fabres.

Beaucoup de métier déjà chez le jeune torero d'Aguascalientes Hector Guiterrez. Savait-il qu'il foulait le sol de l'arène ou débuta Joselito Adame, son compatriote? On lui souhaite de faire aussi bien. C'est un jeune qui maîtrise déjà son sujet: varié à la cape et solide avec la muleta. Il a bien tué son premier. Sa seconde faena nous a enchanté avec ce "corte" typiquement mexicain et bien qu'il tua laborieusement, il fit une vuelta justement fêtée.

Jao d'Alava nous a plu aussi. On le vit sous de bons auspices à la cape comme à la muleta face au premier Arjona. Faena centrée, allurée, décidée mais hélas, il lui manque l'essentiel: l'épée qu'il manie piètrement. Il eut plus de chance avec l'acier à son second passage et fut crédité d'un trophée. A revoir.

C'était le jour de Yoan Lamothe avec un rude examen de passage: le matin Rion et le soir les Coquilla. Il fallait le faire, il l'a fait en obtenant la mention puisqu'il est sorti en triomphe les deux fois. Il nous a fait peur néanmoins à son premier passage en se faisant prendre durement.On craignait qu'il n'y ait de la casse mais le gaillard est solide et il repartit pour un travail qui se ressentit sans doute un peu de l'incident. Il donna la plénitude de son jeune talent face à l'excellent dernier dont il prit la mesure à gauche surtout. Un gros mental mais aussi beaucoup de lucidité Yoan a franchi un cap important. Il aura convaincu les plus sceptiques.
PV
Bilbao, . 1er. festejo de las Corridas Generales. Reses de El Capea et Carmen Lorenzo, Hermoso de Mendoza, silence et deux oreilles; Andy Cartagena, silence et deux oreilles; Lea Vicens, silence et oreille. Entrée: trois quarts.


Málaga, . 8º festejo de la Feria de Agosto. Reses de la ganadería de Núñez del Cuvillo, Julián López “El Juli”, pitos et salut;Alejandro Talavante, saludt et oreille avec avis ; Andrés Roca Rey, salut avec avis et silence. Entrée:Casi lleno.

Ciudad Real, . Reses de Victorino Martín. Paco Ureña, oreille en ambos; Daniel Luque, deux oreilles et oreille; Fernando Tendero, vuelta al ruedo et silence.

Tafalla (Navarra), Toros de los hierros de Couto de Fornilhos et Santa Teresa. Sánchez Vara, silence et oreille; Javier Cortés, oreille et silence; Esaú Fernández, oreille et saludos.

Nerva (Huelva), . Toros de Ramón Sorando. Paquirri, silence et deux oreilles et rabo; David Fandila “El Fandi”, oreille et deux oreilles et rabo; Michelito, oreille et oreille. Reinauguración del coso tras veinte años sin festejos taurinos.

Leganés (Madrid), . Trois reses de Ribera Campocerrado (1º, 2º et 6º) et troiq Adelaida Rodríguez(3º, 4º et 5º). Javier Castaño, ovation avec salut et deux oreilles; Salvador Cortés, silence et oreille; Joaquín Galdós, oreille et deux oreilles.

Valverde del Camino (Huelva). Toros de Luis Albarrán. El Cid, oreille et ovation; Pepe Moral, oreille et oreille; David de Miranda, oreille et ovation.

Cella (Teruel), . Novillos de Los Maños, 1º et 2º) Los Ronceles (3º) et El Soldado (4º et 5º) et un novillo pour le rejon de Los Ronceles . Raúl Martín Burgos (rejoneador), silence avec avis; Andy Younes, silence et silence; Sedano Vázquez, oreille et vuelta Entrée: trois quart

Antequera (Málaga). Toros de Luis Albarrán. Sergio Galán, ovation et oreille; Diego Ventura, deux oreilles et ovation; et João Moura hijo, oreille et oreille.

Santa Eulalia del Campo (Teruel), . Reses pour le rejon de la ganadería de Santa Fe Martón.Juan Manuel Munera, silence et oreille; Mario Pérez Langa, deux oreilles et oreille.

Aroche (Huelva) Astados de Arucci. Ana Rita, deux oreilles; et deux oreilles Sebastián Fernández, deux oreilles et deux oreilles et rabo. Por colleras deux oreilles.

Atienza (Guadalajara). Novillos de Sandra Sopeña. David Luguillano, oreille et deux oreilles et rabo; et Filiberto, oreille et deux oreilles.

Fuentes de Andalucía (Sevilla). Novillos de Expósito. le rejoneador Juan Manuel Cordero, oreille; El Conde, deux oreilles et rabo; El Galo, deux oreilles et rabo; et Calerito, deux oreilles.

Le: 20/08/17
A Escalona coupe , à force de courage, deux oreilles dont une face à un novillo de 580 Kg

Le: 20/08/17
Adam Belaidi a remporté le IIIe Bolsín de Nîmes Métropole…


A Saint-Gilles, sous un ciel voilé, devant environ un quart d’arène et face à des erales de François André plutôt légers, inégaux de forces et de jeu, c’est en définitive le pupille du CFT Adam Belaidi qui a remporté le trophée remis par le maire, Eddy Valadier.
A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée en hommage aux victimes des lâches attentats de Catalogne.
José Fernando Molinas Huertas (silence puis oreille) ouvrit le bal avec une première faena volontaire mais plutôt décousue de laquelle ressortirent plusieurs naturelles avant une sérieuse rouste. Echec avec les aciers. Avec le quatrième, l’élève d’Albacete exécuta plusieurs mouvements harmonieux sur les deux ailes, laissant entrevoir par moments son bon concept du toreo. Entière au second envoi.
José Antonio Serrano (oreille et silence) brinda à l’assistance une première faena donnée à un adversaire trop faible pour espérer transmettre. Le Malagueño ne baissa pourtant pas les bras et son labeur alla a más. Entière. Le quinto manquait singulièrement d’allant et Serrano dut faire le boulot quasiment tout seul, ce dont il se tira avec quelques mérites avant de se faire secouer sur un cambio. Autre entière.
Adam Belaidi a attaqué son premier par un bon enchainement de véroniques puis chicuelinas. Il brinda ensuite sa première faena à l’assemblée, débutant par le haut et poursuivant par des séries bien conduites sur les deux bords. Il sera alors victime de deux volteretas qui l’ont visiblement secoué avant d’en finir par entière au quatrième envoi. L’ultime était noble mais faible, et avec lui, en donnant la distance, Adam exécuta notamment des derechazos valeureux. Dans l’ensemble, il se montra entreprenant, même s’il lui était difficile de transmettre. Conclusion un peu longuette après trois quarts.
D’ailleurs, la plupart des faenas et conclusions ont été trop longues. Heureusement que le palco s’est montré indulgent avec le chrono, sinon, avec une application stricte des délais impartis, je crois que la plupart des erales seraient retournés aux corrales !
Quant au palmarès, donnant Adam vainqueur devant l’élève d’Albacete puis celui de Málaga, on ne va pas ergoter. Comme on dit, le jury est souverain. Enhorabuena à cette terna de jeunes, et plus globalement à tous ceux qui étaient sur la ligne de départ…
Le matin, deuxième demi-finale dans les arènes de Saint-Gilles, devant une chambrée confidentielle et face à quatre erales d’Alain et Frédérique Tardieu, manso le premier, compliqué le second et plus maniables les deux derniers.
Dylan Raimbaud, de Rhône Aficion, n’est pas tombé sur le plus facile qu’il dut constamment retenir pour qu’il ne finisse pas aux planches. L’Arlésien a exécuté quelques bons derechazos, mais a mal tué. Silence.
José Fernando Molinas Huertas, d’Albacete, est tombé sur un adversaire manquant d’allant, aux charges mesurées, et pour tout dire vicelard, avec lequel il se montra volontaire et appliqué, se faisant accrocher lors d’une conclusion médiocre qu’on ne détaillera pas. Silence.
José Antonio Serrano, de Málaga, brinda au public une faena comprenant des gestes allurés conclue par entière. Oreille.
Adam Belaidi, CFT, signa de bons capotazos puis se distingua lors de sa faena par une succession de muletazos ajustés. Las, la conclusion a été moins efficace. Oreille.
bol18mA l’issue de la course, Andy Younes, parrain de ce Bolsín, a dévoilé le nom des trois aspirants retenus par le jury pour la finale de l’après-midi : José Fernando Molinas, José Antonio Serrano et Adam Belaidi. Enhorabuena y Suerte…

Le: 19/08/17
Le 25 août à Almeria ce sera l' extremeño Antonio Ferrera, qui remplacera Morante avec El Juli y Roca Rey; toros de Zalduendo.
Le 10 septembre, ce sera Sebastián Castella, avec Manzanares (?) et Paco Ureña, toros de Núñez del Cuvillo.

Le: 19/08/17


Antequera (Málaga) – Samedi.
Toros de Julio A. de la Puerta y Castro, le cinquième ‘Gabriel’, gracié.

Juan José Padilla, ovation et deux oreilles;
El Fandi, oreille et deux oreilles et la queue symboliques;
Manuel Escribano, oreille et silence.

Nouvel indulto... ça commence à faire beaucoup... enfin on n'y était pas... Padilla en forme à revoir ce dimanche à Mimizan.

Le: 19/08/17
 «  1  2  3  4  5 ... 2374  2375  2376  »