Visiteurs: 1126682
Aujourd'hui: 316
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Joselito Adame vient de couper un rabo hier soir à Monterrey et Zotoluco deux oreilles. Les deux grands toreros mexicains sont sortis en triomphe devant une corrida de Mimiahupan. Pour Zotoluco, palmas, ovation et deux oreilles pour Joselito Adame, palmas, palmas et deux oreilles et la queue. L'essentiel c'est que ces grandes arènes du nord du Mexique ont rempli pour les 3/4 ses tendidos. Monterrey, il 'agissait pourtant longtemps d'une cause considérée comme perdue pour l'aficion comme tout le nord du Mexique avec des arènes immenses mais abandonnées : Ciudad Juarez, Tijuana et Monterrey justement. Des arènes, surtout Tijuana, qui attirent traditionnellement une part considérable de public Nord Américain.

Ainsi, au Mexique en tout cas, contrairement à ce que racontent les "antis", de manière indiscutable, la tauromachie est en plein renouveau. Restructurée autour de groupes financiers solides et dynamiques, comme la EMTSA ou la FIT, elle est partie à la reconquête du public avec des résultats d'ors et déjà probants. Des résultats qui ont été obtenus dans des délais rapides -à peine quelques années. A plus de mille kilomètres de Monterrey, hier soir toujours, Fermin Rivera (un patronyme qui sonne fort aux oreilles du public mexicain) coupait 4 oreilles à San Luis Potosi: trois quart d'arène suivait cette encerrona -toros de Marco Garfias, Xajay (2º et 7º comme sobrero de regalo), Marrón, Los Cues, Bernaldo de Quirós, Villa Carmela.

La vieille citadelle de la capitale, la Monumental que l'on voyait perdue à tout jamais n'échappe pas à ce renouveau. A une magnifique opération immobilière, les propriétaires du Coso de la Calle Rodin semblent avoir préféré poursuivre le chemin austère de la tradition taurine auquel était voué un bâtiment extravagant qui devrait figurer au patrimoine architectural d'un pays qui ne manque pas de monuments sensationnels. Herrerias, l'énigmatique gérant, a déjà réussi un coup de maître avec la vente en quelques heures des 42 000 entrées pour le duel José Tomas/Joselito Adame et il pourrait doubler la mise dès ce dimanche avec la venue du Juli qui déchaîne les passions et pour lequel on annonce plus de 30 000 spectateurs. Il faudra examiner cela avec attention!

Traditionnellement les toreros européens sont très attendus dans la péninsule. Leur venue est très encadrée, rappelons-le. Mais on le voit un peu partout les toreros mexicains suscitent, sur leurs propres terres, un véritable enthousiasme. C'est le cas de Joselito Adame incontestable numéro un; ça l'est aussi d' El Payo qui sera confronté au Juli, d'Arturo Macias, de "l'ancien" Zotoluco qui a toujours son public, de Fermin Rivera qui se taille un chemin comme de Diego Silveti ou d'Arturo Saldivar qui montent en puissance. En voilà qui sont prophètes en leurs pays.

PV

https://www.facebook.com/485501655146/videos/10156187062265147/

pierre Le: 09/11/15
Tlaxcala, encerrona de Gerardo Rivera JUAN DEL ALAMO CHEZ BETISOAK