Visiteurs: 1127852
Aujourd'hui: 339
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Les Verts contre la "dehesa" un des derniers endroits magiques de l'Europe. (photo DR)



Le Parlement Européen a voté hier un amendement qui éliminerait les subventions pour l'élevage du toro bravo. Un amendement présenté par le groupe "Les Verts" / Alliance Libre Européenne excluant les éleveurs de bétail bravo des subventions versées aux éleveurs de bovins dans le cadre de la Politique Agricole Commune. Sur les 687 suffrages exprimés, 438 l'ont été en faveur de cet amendement tandis que 199 sont allés contre avec 50 abstentions. L'an dernier ce même amendement avait été rejeté, recueillant seulement 341 voix sur les 377 nécessaires à la majorité.



C'est une décision qui introduit une discrimination entre les éleveurs -un bovin est un bovin, non?-, une fois de plus contraire aux principes d'égalité entre Européens sur lesquels le Parlement s'assoit régulièrement. De ce point de vue l'amendement n'a pas de fondement légal et devrait être attaquable. Ses effets seront de toute façon inexistants puisque les aides européennes sont déterminées en fonction de la surface des terres et non de leur destination (pour le moment!).

Il est intéressant pour sa signification ainsi -comme à Madrid-, on tente de taper à la caisse par un vilain coup bas, en douce, car cela ne préoccupe ni la classe politique ni la classe médiatique indifférentes aux conséquences que cela aurait en terme d'environnement: la ruine de nombreux ganaderos et la disparition de nombreux espaces sauvages -540 000 hectares- disponibles pour installer une agriculture intensive contre laquelle les Verts prétendent se battre. Ainsi ces derniers nous mentent en toute impunité et les élus européens qui les suivent se prononcent sur quelque chose qu'ils ne connaissent ni de près ni de loin et dont ils se moquent complètement.

La structure du vote est intéressante; en faveur de l'amendement : les sociaux démocrates européens, les espagnols de Podemos, IU et Equo. Contre, le PSOE -sauf un eurodéputé, Javier López-, PP et Ciudadanos. Les socialistes espagnols véritables girouettes n'ont pas suivi Podemos à Bruxelles comme ils l'on fait à Madrid ou Alicante. Mais les amis d'Iglesias, aux marches de la Moncla, qui ont fait de l'anti tauromachie leur cheval de bataille peuvent se targuer d'une nouvelle victoire morale puisqu'ils ont fait passer un amendement refusé les années précédentes. C'était l'effet recherché. Il a été atteint, et nous voilà discrédité une fois de plus sans que personne ne s'en émeuve.
PV

pierre Le: 02/11/15
VISITES GUIDEES Guadalajara (Mexique), Luque confirme