Visiteurs: 1126685
Aujourd'hui: 319
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Plaza de toros de Zaragoza. Dimanche Première de la Feria de El Pilar. No Hay Billetes.
Toros de Núñez del Cuvillo,
Morante de la Puebla, palmas et ovation;
Diego Urdiales, oreille et ovation;
Alejandro Talavante, deux oreilles et ovation



Faenon de Talavante qui se rappelle au bon souvenir des aficionados dans l'ultime grand moment de la temporada européenne. Vraiment extraordinaire à la cape comme à la muleta: originalité, aplomb, engagement. Rien d'écrit, de récité chez lui; tout paraît spontané. Il ne triche jamais et sa variété suscite un intérêt soutenu d'un bout à l'autre. Il a mis le public aragonais debout; on le voit sur ces images.
Cartel de "No Hay Billetes" -ce n'est pas si souvent à Saragosse; en fait ça n'était pas arrivé depuis 2000-, on en annonce trois autres pour cette féria. Veremos; ce serait pour le coup exceptionnel. En attendant quelle belle réponse à la campagne anti-corrida qui sévit en Espagne et en Aragon en particulier. Il est vrai que les cartels sont attractifs et que la communication a été sensationnelle, déclenchant la fureur des autorités catalanes qui ont fait arracher les affiches de Morante en Dali -pourtant quintessence de l'âme catalane, mais aficionado il est vrai- dans les rues de leur future capitale. Plaignons les citoyens d'un état aussi liberticide...
Tout cela montre qui est qui et cela a fait le buzz. Ca a marché surtout: fonctionné comme disent les communicants. Les taurins ne sont pas des ringards. Les organisateurs sortent enfin du ronron et du folklore pour faire de la "bonne com". Les toreros ont joué le jeu et la corrida correctement présentée, s'est laissée faire -sans plus mais on ne peut pas tout avoir.
Le Pilar commence sous de bons auspices.
PV



pierre Le: 12/10/15
33ème journées taurines de Béziers PACHUCA, SUCCES DE FLORES, BLESSURE DE MACIAS