Visiteurs: 1125922
Aujourd'hui: 54
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
L'unique oreille et le trophée pour Tomas Ubeda et le prix au meilleur novillo au Blohorn…
Arènes quasiment pleines, soleil et vent. Novillos de Yonnet et Granier (La Cruz) pour Tibo Garcia, de François André et Alain et Frédérique Tardieu pour Adrien Salenc et de Blohorn et Pagès-Mailhan pour Tomas Ubeda, l’envoi donnant un jeu très inégal, la palme allant au Blohorn et au Pagès-Mailhan.

Tibo Garcia (saluts aux deux) tomba sur deux novillos compliqués. A son premier, juste de forces et limité en bravoure, il signa une belle demie avant un bon quite par faroles d’Adrien Salenc. Bon second tercio puis brindis à Patrick Laugier suivi de plusieurs séries droitières face à un adversaire qui prenait les muletazos, mais qui ne répétait pas. A gauche, plusieurs gestes honorables avant un désarmé, Tibo se reprenant bien pour d’autres naturelles de meilleur cachet. Entière tombée. Bon capoteo avec le Granier (La Cruz) suivi d’un quite alluré d’Adrien, brindis à l’assistance et début décidé à droite face à un opposant distrait et sans grande race, Tibo faisant l’effort sans être aidé par le novillo pour transmettre davantage. Demie.

Adrien Salenc (saluts et vuelta) débuta avec un François André qui ne tarda pas à lui compliquer la vie, affichant pas mal de décision au cours d’une faena inégale, mais comprenant plusieurs mouvements gauchers méritoires, après un désarmé. Entière au second envoi puis descabello. Le cinquième, de Tardieu, le plus charpenté, mais gacho, s’employa au capote et après un salut de Paquito Leal au second tercio suivi du brindis qu’il reçut de la part d’Adrien, la faena résulta âpre, Adrien s’en sortant à l’énergie, composant toutefois plusieurs mouvements estimables avant que le novillo ne finisse rajado. Entière au troisième envoi.

Tomas Ubeda (vuelta et oreille) tomba sur les deux novillos les plus encastés. Capoteo varié et dynamique pour recevoir le Blohorn, ovation aux banderilles avec troisième paire au violon puis brindis à Paquito avec début énergique, la suite étant plus inégale. Mais Tomas se montra appliqué et désireux d’emballer la machine, signant de bonnes naturelles, se relâchant, mais s’éternisant peut-être un peu trop pour un final moins évident. Entière tombée puis descabello. Applaudissements à l’arrastre pour un novillo enracé qui donna un bon jeu. Avec l’ultime, Tomas allait encore afficher son envie. Bon quite de Tibo Garcia par véroniques puis nouvelle ovation avec les palos, notamment sur un quiebro avec les courtes. Brindis à l’assistance, Tomas quittant alors ses zapatillas pour s’engager dans un combat bien démarré par plusieurs séries de derechazos. S’ensuivirent un passage à gauche méritoire avant de se livrer à des séquences laissant libre cours à sa fantaisie qui lui valurent une spectaculaire voltereta, sans dégâts apparents. Entière tombée. Applaudissements mérités à l’arrastre.

A l’issue de la course, dans la salle de la Bergerie, Thierry Allez, président du CT la Embestida, est revenu sur les difficultés de l’année précédente, insistant sur leur volonté de continuer l’aventure et d’organier une novillada cette année. Il s’est félicité, outre l’absence des anti-corridas, de la bonne affluence, remerciant tous les partenaires et ceux qui ont œuvré pour la réussite de cette journée, rejoint en cela par le maire, M. Maurice Gaillard, qui lui aussi s’est investi pour la pérennité de la tauromachie dans sa commune.

Ensuite, le prix au meilleur novillero a été remis à Tomas Ubeda et celui au meilleur novillo est allé au Blohorn, l’éleveur étant représenté par son mayoral Patrick Alarcon. Enhorabuena à tous, organisateurs, bénévoles du Club, municipalité et professionnels…

En matinée, les « Minots Toreros » du CFT ont permis aux aficionados de passer un bon moment sur lequel nous reviendrons demain avec plus de détails. Mais eux aussi sont d’ores et déjà à englober dans les félicitations pour leur aficion naissante et leur visible plaisir de toréer…

Paul Hermé (Texte et photo)



pierre Le: 11/10/15
GUADALAJARA, NUEVO PROGRESO (MEXICO) ARLES, PAQUITO PREND DU RECUL