Visiteurs: 1125967
Aujourd'hui: 99
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Madrid, vendredi. Deuxième de la feria d'automne, presque plein.
Toros de Puerto de San Lorenzo. et un sobrero de Valdefresno (4º bis).
Diego Urdiales, silence, ovation et saluts et silence;
López Simón, oreille, oreille avec pétition de la seconde et silence.
Diego Urdiales el López Simón ont salué à l'issue du paseo.
López Simón est sorti en triomphe. Il a été blessé par son second toro il est sorti de l'infirmerie pour lidier le dernier sous les acclamations. Il a toréé contre l'avis des médecins; sous sa propre responsabilité. Il a été opéré sur place après sa sortie en triomphe. C'est sa troisième sortie par la Puerta Grande de Las Ventas de la temporada. Les premières nouvelles parlent d'une blessure grave qui pourrait atteindre le pubis de 15cms de profondeur. Pronostic réservé. Il a été envoyé à l'hôpital. Le novillero madrilène le remplacera ce samedi il prendra donc l'alternative avec Uceda Leal comme parrain et Eugenio de Mora comme témoin. Toros de El Vellosino.






Triomphe d’Alberto López Simón pour la troisième fois cette saison à Las Ventas…
Dans une plaza de Madrid pratiquement pleine et par temps agréable, voire printanier, cette corrida a généré une charge émotionnelle qui la rendra certainement mémorable. Et pourtant... Face à un bétail du Puerto terriblement décevant, elle n’aurait pu être qu’une de plus, de celles dont on ne se souvient plus une fois franchi l’enceinte. Mais comme aux Galeries Lafayette, à Las Ventas, on y trouve un peu de tout...
Aujourd’hui, il était dit que la tarde serait celle d’Alberto López Simón, tout auréolé de deux grandes portes déjà franchies dans la même enceinte au cours de cette temporada, et effectivement, malgré l’indigence quasi généralisée du bétail, c’est lui qui a décoché le pompon et sauvé la corrida, avec toutefois un nouveau passage à l’infirmerie après avoir subi une cornada de 12cm dans le haut de la cuisse gauche jusqu’au pubis...
Six toros de Puerto de San Lorenzo bien présentés, donnant dans l’ensemble peu de jeu à cause de leur faiblesse, de leur mansedumbre ou de la mollesse de leurs embestidas. Un sobrero de Valdefresno.
Diego Urdiales (silence, saluts et silence) débuta par excellent capoteo à son premier. Deux rencontres, la première quelconque et la suivante appuyée, bon second tercio puis devant un adversaire noble mais faible, le Riojano se distingua sur quelques derechazos avant que le bicho ne baisse trop rapidement sa garde. Trasteo sans émotion mal conclu aux aciers. Le troisième ne s’est pas employé au capote avant de prendre deux piques avec fuite sur le réserve intercalée. Doblones ajustés, Urdiales cherchant des solutions sans parvenir à faire totalement humilier un bicho qui le plaça sous la menace avant d’aller a menos. Faena de valiente, faite de gestes isolés. Entière. Après avoir interverti l’ordre de sortie, son troisième fut prié de réintégrer les corrales pour problème de motricité. Sortit alors un Valdefresno qui marchait sur des œufs, prenant un premier puyazo sur le réserve puis une autre appuyée. Début de faena par le haut avec bousculade, la suite face à un toro sans charge ni forces, ce qui finit par contraindre Urdiales à aller chercher rapidement l’espada. Entière.

Alberto López Simón (oreille, oreille et silence) vit son premier plus intéressé par les planches que par le capote. Faible et long à placer au cheval pour deux rencontres qui ne passeront pas à la postérité, ce toro passa curieusement la marche arrière au cours de la faena avant d’infliger une cornada qui laissa Alberto grimaçant de douleur. Touché dans sa chair mais pas au moral, il fit preuve d’une grande détermination pour poursuivre son trasteo en signant plusieurs mouvement méritoires, se mettant dans les cornes pour un final courageux avant de placer une entière au second envoi.

Sortant de l’infirmerie après y avoir été opéré et traversant le ruedo pour venir lidier ses deux derniers toros, Alberto écouta une forte ovation d’encouragement et de soutien de la part d’un public tout acquis à sa cause. Le quinto était tout sauf bueno, s’avérant abanto puis manso, fuyant la pique puis recevant deux rations après avoir été coincé. Quite alluré d’Urdiales par chicuelinas, puis bonne entame da faena par la droite suivie de deux grandes séries de derechazos qui en d’autres lieux auraient fait sonner la musique, remplacée ici par les clameurs d’un public aux anges. Le bicho alla ensuite chercher le refuge du toril, mais le jeune maestro de Barajas afficha alors toute sa détermination empreinte de courage et de technique pour aligner encore quelques muletazos valeureux avant de placer une entière a recibir qui fit rugir le cirque. Moment de grande émotion collective et oreille chaleureusement fêtée, avec pétition de la seconde. López Simón venait de gagner une troisième puerta grande, mais il ne put nous offrir la cerise sur la gâteau avec l’ultime pour une faena qui n’eut jamais lieu car après un brindis à l’assistance, son adversaire s’invalida dans la foulée et il dut le liquider sans avoir pu donner le moindre muletazo. Après sa sortie a hombros et son évacuation vers un hôpital de la capitale, toutes les discussions convergeaient vers ce nouveau phénomène. Sera-t-il la figura que l’aficion attend et qui tirera la corrida vers le haut ? Réponse en 2016 pour confirmation, mais à mon humble avis, c’est plutôt bien parti...
Paul Hermé

pierre Le: 03/10/15
HELLIN, OREILLE POUR MICHELITO Orthez