Visiteurs: 1125968
Aujourd'hui: 100
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Louis Husson à la sortie: tout cela ne me concerne plus...




Arnedo, dimanche 1ère de la féria du Zapato de Oro. 1/2 arène
6 novillos de Ana Romero
David de Miranda: ovation et saluts,
Louis Husson: silence et silence,
José Moreno Largatijo: saluts et silence.
Louis Husson s'est coupé la coleta à l'issue de la mort du cinquième novillo " Romancero".



De la médiocre novillada d'Ana Romero, certes dans le type, il y a peu à dire, les toros manquant de race et de force à tous les tiers; typiques de ces medio-toros qui font bailler. On sauvera le troisième noble avec une nette propension à la soseria. Les toreros, maladroits eux aussi et peu décidés ont apporté une touche supplémentaire à l'ennui général qui s'est dégagé de cette première novillada du cycle Riojano.

Le geste de Louis Husson fut le seul moment émouvant de l'après-midi. Après avoir tué son second toro il s'arracha la coleta avec la discrétion qu'on lui connaît et salua la présidence le chignon postiche à la main. Peu l'ont remarqué dans le brouhaha général. Dans le callejon, il y avait un désarroi apparent parmi les hommes du jeune landais; une émotion contenue... Louis s'essuya longuement le visage et sans doute quelques larmes furtives; c'est ce qui nous a semblé. Puis il arbora un large sourire effectuant à sa sortie un ultime geste en direction des ignorants; geste qui n'avait rien d'insultant mais qui signifiait désormais: tout cela ne me concerne plus. Dignement.

Ce choix sans doute a été murement réfléchi. Ce garçon brillant a écouté la voix de la Raison, plutôt que celui d'une aventure qui fatalement devait tourner court. C'est sa décision et elle est respectable. Louis nous a donné beaucoup de bonheur. Il nous a fait rêver. Il a fait vivre notre passion. Il a vécu lui-même un moment très exaltant même s'il a du être très dur lors de cette dernière temporada. Le monde de la tauromachie est cruel et injuste. Les protagonistes autoproclamés du mundillo y jouent souvent des rôles inutiles et sans risques. Les autres, ceux qui ont su apporter quelque chose d'authentique, tombent vite dans l'oubli. Souvenons nous de ceux qui, comme Louis, ont su prendre des risques physiques et moraux... Leur aventure a été belle, ils ont participé à ce qui fait la grandeur de cet art si difficile.

A Louis nous souhaitons maintenant une nouvelle route de bonheur et d'épanouissements. Nous n'oublierons pas ses efforts.
Pierre Vidal

"Il arrive un moment où l'on se rend compte que l'on est pas capable et où l'on voit les autres s'arrimer comme des lions, il faut alors faire un pas en arrière. Pour moi il est bien clair qu'il faut respecter cette profession. J'ai donc décidé de me couper la coleta et de quitter le toreo. C'est dur très dur mais c'est le plus honnête que je puisse faire (...) Je reviendrai peut-être mais j'ai la tête totalement en désordre". Voici ce que l'on pouvait lire ce matin dans le journal La Rioja dans un premier interview accordé par Louis.

pierre Le: 29/09/15
Séville fin de temporada CORELLA: Juan Bautista trois oreilles et une queue