Visiteurs: 1127209
Aujourd'hui: 82
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Nimes. Dimanche après-midi. Sixième et dernière de la Feria des Vendanges. Lleno.
Toros de Núñez del Cuvillo,
Sebastien Castella, ovation après pétition et deux oreilles;
José María Manzanares, silence après deux avis et ovation après avis;
López Simón, qui confirmait ,ovation et deux oreilles et deux oreilles.



Après-midi. Soleil et vent, 4/5 d’arène. Six toros de Núñez del Cuvillo et un sobrero du même fer (2 bis) divers dans leur présentation et leur comportement, la plupart donnant peu de jeu, meilleur le dernier.

Sébastien Castella (saluts et deux oreilles) vit son premier renvoyé au toril pour manque de forces avéré. Sortit à sa place un jabonero qui fonça au cheval avant d’être placé puis après une seconde rencontre, bon quite par chicuelinas et second tercio réussi. Début de faena assis à l’estribo, séries templées sur les deux bords, long final plus rapproché et entière tombée. Bons capotazos de réception à son second, deux piques sans insister, puis faena démarrée par trois cambios au centre en restant immobile pour donner le ton. La suite par séries courtes templées sur les deux rives, puis final encimista qui porta sur le conclave, le tout conclu par espadazo qui libéra deux trophées. Plus tard, Sébastien repartit à pieds, refusant de sortir a hombros, probablement vexé par des sifflets envers le palco pour l’octroi de la seconde oreille…

Manzanares (silence et saluts) n’a pas dansé avec les plus belles. Gêné par le vent de surcroît, tout comme d’ailleurs ses deux compañeros, il ne put étaler que trop rarement la torería allurée qui le caractérise. A son premier, qui provoqua un batacazo sur la première rencontre avant un bon second tercio, l’Alicantino aguanta la menace et distilla quelques valeureux muletazos, mais eut quelques difficultés à imposer sa loi à un bicho compliqué qu’il tua mal. José Mari brilla ensuite au capote avant deux rencontres puis un bon tercio de banderilles. Les rafales redoublant de force, il chercha la protection du toril pour tirer ce qu’il pouvait d’un opposant qui lui donna quelque fil à retordre, égrenant toutefois des détails valeureux, les choses en restant là. Entière et descabello.

Alberto López Simón venait confirmer son alternative et à l’issue de la course, on pouvait dire qu’il a réussi l’épreuve avec succès, séduisant le public pour sa volonté et sa classe naturelle. Gageons qu’il n’en a pas fini avec les arènes de Nîmes… et d’ailleurs !

Avec son premier, qui prit un bon premier puyazo avant un deuxième raté, bon second tercio puis brindis à Julián Guerra, son apoderado, d’une faena à la portée limité à cause d’un opposant manquant de classe. Alberto fit cependant l’effort au cours d’un trasteo relevé par des muletazos ajustés des deux côtés, l’ensemble s’avérant toutefois inégal. Entière au troisième envoi. Avec l’ultime, le meilleur du lot, qui fit une vuelta de campana entre les deux piques, Alberto se relâcha sur plusieurs séquences décidées, faisant fi du vent et affichant sa volonté de s’imposer. Après un final par manoletinas serrées, il plaça une entière a recibir qui fit tomber deux mouchoirs du palco. Visiblement heureux mais vidé, il sortit lui aussi à pieds sous une forte ovation ô combien méritée…

A noter que la veille, les anti-corridas ont tenté de bloquer la camion qui emmenait les toros de la corrida du samedi en lançant des clous sur la chausse. Peine perdue, sur intervention de la police municipale, les choses sont rentrées dans l’ordre avec plusieurs gardes à vue à la clé. Lamentable…




pierre Le: 20/09/15
NIMES, "PHM" GRACIE "NOBLECITO" UN MOIS D'ARRET POUR PONCE