Visiteurs: 1126978
Aujourd'hui: 210
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Nîmes. Vendredi. Seconde de la Feria des Vendanges moins de demie arène.
Toros de Puerto de San Lorenzo, commodes, mansos dans l'ensemble et manquant de race.
Daniel Luque, oreille et silence après avis.
Joselito Adame, ovation après deux avis et ovation.
El Payo, qui confirmait l'alternative, ovation et palmas

L’unique oreille de la tarde pour Daniel Luque…
Demi-arène environ, soleil. Six toros du Puerto de San Lorenzo de présentation correcte, donnant un jeu varié, inégaux de bravoure et de comportement à la muleta.
Daniel Luque (oreille et saluts) accueillit un premier adversaire qui sortit tous freins dehors et qui prit deux piques sur la lancée, avant un bon quite d’Adame. Après qu’Abraham Neiro ait salué au second tercio puis qu’El Payo lui ait restitué les trastos, Luque brinda au public une faena entamée avec élégance et poursuivie par alternance de muletazos bien tracés, mais sans grande transmission face à un toro fade, dont on relèvera une série de naturelles rematées par la passe du mépris. Luquecinas puis demi lame suffisante. Son second prit deux piques sans style puis le maestro de Gerena se lança dans un trasteo fourni et académique égrené de gestes allurés, le tout manquant toutefois de continuité, faute de chispa d’un opposant passablement terne. Echec aux aciers.
Joselito Adame (saluts aux deux) s’illustra au capote pour recevoir un premier client qui poussa au cheval sur deux assauts avant un bon quite par chicuelinas. Brindis à Juan Bautista, doblones harmonieux genou ployé puis derechazos templés sur deux séries de naturelles bien tirées, le tout étant quelque peu altéré par la charge noble, mais un peu molle de son toro… qui n’arrêtait pas de souffler… comme un bœuf !!! Tentative de recibir avortée par refus du bicho puis entière caída et deux descabellos. Avec le quinto, qui alla trois fois au cheval, le Mexiciain brinda à l’assistance puis manifesta encore son envie dès l’entame avant de se faire désarmer sur naturelles aidées. La suite en étalant volonté et entrega, Joselito transmettant aux tendidos mais gâchant hélas son labeur par bajonazo a recibir.
El Payo (saluts et applaudissements de despedida) est venu confirmer son alternative.
Bon capoteo au toro de la cérémonie avant trois rencontres, sortant seul des deux premières avant d’être coincé sur la dernière. Brindis à l’assistance, bon doblones puis séries des deux côtés données sur un rythme soutenu, malgré une muleta parfois accrochée lors d'un labeur appliqué mais qui a manqué de transmission. Entière au second envoi. Avec le faible sixième, piqué en deux fois, El Payo ne put réussir le desquite face à un adversaire qui le laissa sans options et lui infligea une spectaculaire voltereta, l’Aztèque concluant d’une entière tombée après pinchazo.
Paul Hermé





pierre Le: 19/09/15
CHEZ VICTORINO... MURCIE BLESSURE ET SUCCES DE FANDI