Visiteurs: 1126685
Aujourd'hui: 319
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Oreille de la vaillance et du pundonor pour Alberto Aguilar, triomphes de Manolo Vanegas et Andy Younes le matin...
Matin. Un quart d’arène environ, beau temps si l’on considère les affres que nous promettaient les prévisions météo. Enhorabuena aux areneros qui ont bâché la piste puis l’ont rendu praticable après les fortes averses de la nuit !

Six novillos de Margé bien présentés, donnant dans l’ensemble un jeu intéressant. A l’issue de la novillada, Olivier Margé a été invité à saluer.




Lilian Ferrani (vuelta et oreille) débuta bien au capote avec un novillo qui prit deux piques, la seconde en simulacre. Faena brindée à l’assistance avec bonne entame par le haut suivie de séquences bien cadencées, surtout sur le flanc droit, puis désarmé sur l’exécution d’une manoletina et conclusion par entière en étant touché légèrement à la cuisse droite. Lilian reçut son second par capotazos harmonieux, le bicho fonçant ensuite sur le réserve avant de revenir prendre une seconde dose sur le titulaire. Brindis à Antoni Losada, trasteo appliqué sur le bon tempo et demie.

Manolo Vanegas (oreille et deux oreilles) brilla sur les véroniques de réception à son premier qui alla trois fois au cheval pour prendre deux piques sans style avant un dernier assaut sur le réserve. Brindis à l’assistance et alternance de séries harmonieusement exécutées, Manolo affichant son entrega et transmettant au public. Un désarmé en fin de parcours puis pinchazo et entière. A son second, le Vénézuélien se distingua encore au capote, puis batacazo sur le premier assaut suivi d’une seconde pique protestée. Brindis à Philipe Cuillé et Didier Cabanis, ses apoderados, et faena entreprenante et décidée sur les deux rives avant final plus rapproché, quelque peu irrégulière dans son impact, mais conclue par entière fulminante en s’engageant.

Andy Younes (deux oreilles et deux oreilles) soigna le geste au capote et après deux puyazos, il brinda aux gradins une faena valeureuse en aguantant la menace, se distinguant sur des redondos harmonieux avant un final plus encimista. Pinchazo puis entière, deux oreilles, la seconde protestée par une partie du conclave qui conspua ensuite le palco. Andy se fit arracher son capote sur la réception de l’ultime par larga arrodillada, mais il se reprit bien, en exécutant une autre et poursuivant par bons capotazos. Deux piques, la seconde pour la forme, brindis au public et bon début au centre avec succession de séquences variées avant final rapproché et entière caída pour mettre fin à une novillada très intéressante qui aurait mérité un public bien plus étoffé...

Après-midi. Temps lourd, rafales par moments, un quart d’arène environ. Six toros de Cebada Gago et un sobrero de la même maison (6 bis) bien présentés, volumineux et bien armés, donnant un jeu assez âpre et compliqué la plupart.

Fernando Robleño (silence aux deux) débuta avec un sérieux client qui alla deux fois au cheval avant un excellent quite par chicuelinas d’Alberto. Second tercio à oublier puis doblones harmonieux avant une suite plus âpre en toréant à la voix, sans grand succès malgré une belle débauche d’énergie. Entière et deux coups de verdugo. Au quatrième, applaudi à sa sortie pour ses hechuras, tercio de piques de manso, avec à la clé une mauvaise lidia et un second tercio lamentable. Face à cet adversaire qui ne s’est jamais départi d’une certaine violence, Robleño eut du mal à lier malgré ses efforts, un sévère échec aux aciers n’arrangeant rien.

Alberto Aguilar (silence et oreille) débuta avec un client qui prit un premier puyazo sortie fermée puis un second protesté. Après un bon quite de Mehdi, il brinda à l’assistance une faena courageuse, faite d’aguante et d’une grosse dose d’entrega face à un opposant peu enclin à baisser sa garde. Conclusion désastreuse avec la ferraille. Le quinto alla deux fois saluer la cavalerie et s’avéra être aussi un sérieux client, mais Alberto ne se démonta pas et jeta toutes ses forces dans la bataille, esquivant la menace et tirant tout ce qu’il pouvait d’un adversaire dangereux jusqu’au bout. Un bel effort récompensé d’un trophée mérité après entière.


Mehdi Savalli (saluts et applaudissements de despedida) afficha une belle détermination au capote avant deux bonnes piques de Marc Reynaud. Ovation aux banderilles puis brindis au public et faena débutée aux planches qui par la suite eut quelque mal à prendre son envol à cause des piètres réponses de son opposant. Mehdi s’accrocha, mais en vain, concluant par estocade discutable et descabello, le tout suivi d’une pétition du genre bouteille à moitié pleine. Ou vide. Mehdi brilla encore au capote face à l’ultime qui prit deux bons puyazos de Nicolas Bertoli avant de se faire applaudir palos en mains. Brindis à Paquito Leal, mais les rafales n’arrangeant rien, l’Arlésien eut ensuite du mal à proposer un trasteo cohérent malgré son évidente décision, son adversaire s’avérant réservé et sans ressources pour donner de l’importance à la faena. Pinchazo puis entière.

Texte et photos Paul Hermé

pierre Le: 14/09/15
DAX: Galdos le matin, Manzanares le soir... MURCIE, lundi