Visiteurs: 1139867
Aujourd'hui: 233
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
En 1848, le grand poète français Alphonse De Lamartine monta sur les barricades et proclama la seconde République.





Le 5 septembre 2015, le matador Morante de la Puebla, avec un ami, se rendit place Rilke à Ronda pour rencontrer un groupe d'anti-taurins. Il était armé d'une poche de pipas achetée à l'épicerie du coin. Vêtu d'une chemise à fleurs et d'un jean bleu.

Les antis, en choeur: "C'est le matador. Assassin! Tueur! Carnivore!"

Morante :
"Notre crime est d'être homme et de vouloir connaître:
Ignorer et servir, c'est la loi de notre être" *


Un vieil anti, anneau de fer dans le nez: "La torture ce n'est pas l'art !"

Morante:
"Comme toi, ma raison en ténèbres abonde
Et ce n'est pas à moi de t'expliquer le monde*"


Une enfant venue du groupe des antis :" pervers polymorphe, psychopathe, abruti! "

Morante:
"Quand les voiles de ma sagesse
A tes yeux seront abattus,
Ces mots dont gémit ta faiblesse
Seront transformés en vertus"*.


Dans la rue, un groupe qui assistait à a scène: "Viva Morante! Viva tu madre! Viva el Arte!, Viva el toreo!".
Et Morante leur donna son paquet de pipas.

PV
* Les Méditations, Alphonse de Lamartine.

pierre Le: 09/09/15
Villaseca de la Sagra, oreille pour Curro Duran Remplacements...