Visiteurs: 1126967
Aujourd'hui: 199
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Le Mexique est une terre magnifique pour son incertitude, les surprises qu'elle réserve; cette manière inattendue de renaître de ses cendres. Alors que la tauromachie vit un moment difficile avec une récente interdiction dans l'état de Coahuila dans le nord du pays à la frontière des Etats Unis, cela n'empêche pas qu'elle connaisse un véritable dynamisme avec la multiplication de spectacles et de toreros nationaux qui, reconnus désormais en Espagne, atteignent un niveau remarquable. Joselito Adame, apodéré par le Français Alain Lartigue, est leur porte-drapeau sur ce continent où deux jeunes David Adame (le frère) et Léo Valadez font une belle carrière de novilleros, après Diego Silveti, Arturo Saldivar, Sergio Flores, Brandon Campos -qui a pris son alternative en France- et El Pana dont chaque apparition est un événement comme on a pu le voir à Antequera il y a quelques jours.

Le point noir c'était Mexico DF, la capitale. Très mal gérée, la Monumental, la plus grande arène du monde, monument baroque et magnifique par ses nombreuses statues et plaques de toutes sortes (une célébrant Nimeño II ) était depuis plusieurs années en décrépitude. Non seulement le monument, mais aussi la programmation minable dans son ensemble, la présentation du bétail souvent inacceptable et les détails même de ses spectacles outrageusement méprisés -un quatre quatre remplaçant le train d'arrastre. Tout cela dirigée de main de fer par un personnage singulier: Don Herrerias. On pensait que le "coso de la calle Rodin" était destiné à disparaître victime d'une opération immobilière, abandonné des aficionnados.

Et bien pas du tout ! Les rumeurs et aussi les annonces officielles montrent que cette année Herrerias prépare une temporada Grande, grande pour de vrai ! Il y a déjà la venue de José Tomas le 31 janvier 2016. Il ne s'est pas produit en 2015 et sa venue à Mexico est d'ors et déjà un événement international. L'annonce hier de trois tardes réservées à Joselito Adame, de 2 au Juli et la présence de Enrique Ponce, idole en pays Aztèque, dans quelques semaines est le signe d'un renversement qui déjà fait sensation. Ponce défilera avec le jeune franco-mexicain Michelito Lagravère qui joue là une carte capitale. Pour une fois, Herrerias qui est tout sauf bête a décidé de monter un abono pour l'ensemble de la temporada qui s'ajoute au derecho de apartado. Ca va être chaud pour trouver des places...
Au sentiment d'abandon succède un immense enthousiasme. S'il se confirme c'est une très bonne chose pour la tauromachie.
PV



pierre Le: 04/09/15
RIAZA, NOUVEAU CONTRAT POUR DEL ALAMO ALVARO GARCIA VA MIEUX