Visiteurs: 1126682
Aujourd'hui: 316
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Les dimanches se suivent et ne ressemblent pas. Après la douche saint-gilloise de dimanche dernier, un temps estival a présidé aux débats devant environ une demi-arène, sans que le moindre anti n’ait eu la mauvaise idée de venir les perturber, les forces de l’ordre mobilisées ayant donc passé un après-midi tranquille à la campagne…
Six erales d’Olivier Fernay y sus Hijas bien présentés, donnant un jeu inégal, plusieurs d’entre eux justes de forces ou accusant un fonds de mansedumbre qui les inclinaient à se rendre vers les planches. Meilleur le cinquième, crédité de la vuelta posthume, le sixième s’avérant compliqué. Tous toréables cependant.

Adrien Salenc commença avec un premier querencioso qu’il choisit de ne pas banderiller. Brindée au ciel, la faena débuta par le haut puis Adrien dut faire avec la propension de son opposant à gagner les planches, s’attachant toutefois à donner le change et d’en tirer le maximum dans sa querencia. Pinchazo, entière et descabello. Les choses prirent une autre tournure avec le quatrième reçu par deux largas cambiadas de rodillas avant de servir de bonnes véroniques. Second tercio inégal d’impact puis faena brindée à l’auditoire démarrée au centre par cambio, le novillo le cueillant violemment, mais sans dégâts apparents. Par la suite, le Fernay afficha la même tendance que son premier à lorgner vers les planches où Adrien alla s’arrimer pour aligner avec décision des muletazos méritoires. Entière.

Carlos Olsina a étalé une grosse envie tout au long de la tarde. Bons capotazos de réception de son premier puis faena décidée sur les deux bords, le Biterrois se montrant appliqué, finissant par circulaires inversées puis entière. Avec le cinquième, bon maniement du capote puis bien aidé par les bonnes charges de l’eral, il composa un trasteo cohérent et templé, affichant des ganas et une alegría sans failles. Une bonne prestation achevée par circulaires inversées puis manoletinas avant entière.

Tomas Ubeda a fait apprécier son maniement du capote et après un second tercio applaudi puis un brindis à l’assistance, il pincha une faena débutée aux planches, la suite s’avérant parfois plus délicate à cause de la faiblesse de son opposant, au demeurant noble. Tomas soigna le geste, mais les aciers l’ont trahi. Avec l’ultime, il s’employa à réussir le desquite en se montrant entreprenant dans tous les tercios. Bon au capote, il réalisé un tercio de banderilles inégal, mais relevé par une quatrième paire au quiebro. Brindis à Robert Pilès puis faena réalisée à base de volonté, sans jamais baisser la garde et en s’attachant à soigner le geste face à un adversaire compliqué. Entière.

Après la course, le jury s’est réuni longuement avant de déclarer Adrien Salenc vainqueur du Trophée Nimeño II. Le délégué de l’UCTPR Bernard Planchon se trouvant à la Feria de Carcassonne, j’ai remis à Adrien le capote de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard récompensant le lauréat.
Paul Hermé (Photo de la remise du prix : Thierry Ripoll)



pierre Le: 31/08/15
CARCASSONNE MADRID LES ENCASTES MINORITAIRES