Visiteurs: 1126967
Aujourd'hui: 199
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Saint Sebastien, jeudi, première de la Semana Grande. Plus de 2/3 d'arène.
6 toros de Torrestrella
Enrique Ponce: ovation et une oreille;
José Mari Manzanares: ovation et silence;
Alberto Lopez Simon: ovation et ovation.
Curro Javier et Raul Blasquez saluèrent au second.

L'événement était à Saint-Sébastien puisque la corrida y faisait son retour après une longue période d'interdiction. Elle le faisait en direct devant les caméras de la première chaîne -publique- et devant Juan Carlos, l'infante et plusieurs enfants de la famille royale. Dans le contexte si dur qu'affronte la tauromachie dans son berceau, l'Espagne, un jour où Paquirri entre la vie et la mort a été moqué de manière indécente par un député sur son compte twitter, c'était un événement. Et les longs applaudissements pendant et après le paseo étaient -sans exagération- vraiment émouvants. Le retour de la corrida est donc possible dans ces lieux où l'intolérance l'avait bannie; à Saint Sébastien ça n'est pas rien... messieurs les antis, c'est une sacrée pierre dans votre jardin.

Tout cela est à mettre au crédit des frères Chopera qui n'ont jamais baissé les bras et qui prennent une revanche splendide aujourd'hui. Avons toujours été juste avec eux ?... Le concept même d'Illumbe a permis ce retour: arène couverte, multi-usage, confortable, facile d'accès et d'une capacité très importante. Il a été imité partout dans le monde. La minorité viellissante qui préfère se mouiller ou être à l'étroit, appartient au passé; la corrida n'appartient plus au folklore elle appartient au futur. Illumbe est une réalisation visionnaire qui lui donne de nouvelles perspectives. C'est formidable que le concept, demeuré comme neuf, puisse avoir une seconde vie.

La corrida du jour bien que de Torrestrella n'a pas été un cadeau pour les toreros: souvent âpre, de peligro sordo, ne se livrant pas sauf l'excellent cinquième. Les toreros étaient tous les trois animés de bons sentiments. Enrique Ponce a délivré son magister et a atteint les sommets à son second passage. Il coupe une oreille lourde de sens. José Mari Manzanares très concentré a été soulevé deux fois par son premier adversaire et n'a rien lâché. Faena émouvante pour son courage et sa détermination; persévérant là ou d'autres de son calibre aurait lâché l'affaire, l'Alcantino tua mal hélas! Bien aussi Alberto Lopez Simon dont le lot manquait de fond mais dont il sut, par son aguante et son sens du rythme, tirer le maximum. Lui aussi tua mal.
Ainsi revint -pour la seconde fois après l'épisode du Chofre- le belle ville de Saint Sébastien dans le giron de la tauromachie.
PV





pierre Le: 15/08/15