Visiteurs: 1127613
Aujourd'hui: 100
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


L'efficacité d'Andrés Roca Rey (Photo Ch.S.)



Hagetmau dimanche, première journée de la féria du novillo, plus de 2/3 d'arène.
6 novillos d'Escolar Gil
Louis Husson: palmas et ovation
Andrés Roca Rey : ovation et une oreille.
Alvaro Garcia: silence et silence
Salut du banderillero El Santo au quatrième.
Borja Muñoz a gagné le prix du meilleur picador pour sa prestation au quatrième toro

C'est tellement compliqué de réussir une course! Les organisateurs le savent: un rien peut enrayer la mécanique. Hier il y a eu ce petit rien. De quoi s'agissait-il : la chaleur étouffante, les décisions inopportunes de la présidence, les maladresses à l'épée. Un peu de tous ces ingrédients qui transforment une après-midi potentiellement prenante en un pensum peu spectaculaire. Au grand dam des organisateurs qui rêvent du succès et du public qui souhaite s'enthousiasmer. Rêver!
C'est ainsi: la corrida est un spectacle inattendu, impossible à programmer.



Le lot d'Escolar Gil bien qu'inégal était très caractéristique de cet élevage prestigieux avec quelques individus applaudis dès la sortie; à juste raison. A la pique les quatre premiers eurent de l'allant, le second infligeant un dur batacazo à la pièce montée. Le quatrième" Carpintero" numéro 14 fut un animal exceptionnel car il avait tout. Il alla trois fois à la pique; du centre de la piste -la troisième fois sans hésiter-, avec un tranco spectaculaire et poussant sous le fer. Par la suite il se livra sur les deux bords avec de la suite dans les idées en répétant ses charges. Il mit la pression et demandait à être toréé. C'était un toro de vuelta sans discussion, c'était aussi un animal qui demandait à se faire couper les oreilles. Louis Husson qui n'est pas pas dans un très bon moment le tua à mal. Bien qu'un ton en dessous, il ne s'en laissa pas compter et entendit une belle ovation.
.
André Roca Rey a montré qu'il n'était pas à la place de numéro un par hasard. Il réussit à couper une oreille au cinquième qui ne valait pas un kopeck. Seul estoconazo de la tarde, c'est ainsi qu'il fit la différence. L'efficacité à l'épée c'est la clé du succès on ne le dira jamais assez; cependant sans discuter le professionnalisme du jeune péruvien, son assurance et sa volonté de bien faire, comme à Garlin on aura noté qu'il a perdu de son dynamisme, de sa fraîcheur. Il gère, ce qu'on ne saurait lui reprocher quand on sait que Casas lui a promis une alternative de gala pour septembre...

Alvaro Garcia relevait d'une dure blessure à Madrid. Il est tombé sur le mauvais lot. Il a fait preuve d'une volonté certaine et d'une réelle domination. Cela ne porta pas sur le public et, lui aussi, eut du mal à tuer.
PV

Louis Violle un des bénévoles des arènes a été récompensé en piste pour son investissement lors de la réalisation de la féria.



Ph. CS

pierre Le: 03/08/15
VILLENEUVE DE MARSAN Saint Gilles