Visiteurs: 1140041
Aujourd'hui: 79
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

Joaquin Galdos vainqueur du trophée de la peña taurine (photo Olivier Viaud)

Garlin. Samedi. 1/2 arène.
Novillos de Juan Manuel Criado, bien charpentés, défendus inégalement; nobles dans l'ensemble, à menos la plupart. Les meilleurs le premier et le sixième, le reste manquant de transmission.
Roca Rey, oreille et silence.
Joaquín Galdós, silence et deux oreilles
Andy Younes, ovation et une oreille.
Salut de Pirri au 2ème toro et de Rafaël Viotti au 6ème.
le prix de l'Accoso au meilleur novillero sans picador 2014 a été remis à Andy Younés.

Roca Rey et Joaquin Galdos ont fait le job en professionnels qu'ils sont déjà. Les deux jeune stars de la novillada ont gagné en officio mais perdu en fraîcheur et en spontanéité. Ils gèrent (déjà!) c'est un peu décevant... Ils ont, c'est sur, beaucoup de technique et sans doute déjà la tête ailleurs -à Nîmes pour ce qui concerne Roca Rey. A son crédit de beaux quites originaux à la cape. A Galdos, plus dominateur, manquait un adversaire à la hauteur de ses réelles capacités.
Agréable surprise : le jeune jeune Andy Younés très décidé optant pour un toreo encimiste mais élégant, vertical avec une vraie personnalité. Il a bien soutenu la comparaison avec les monstres de la catégorie qui passaient devant lui. Un bon point pour sa seconde sortie en piquée. Il lui faudra travailler l'épée; sans épée pas d'oreille c'est la loi d'airain de la tauromachie moderne...
Petite entrée compte tenu du cartel de luxe proposé et de la communication réalisée. C'est préoccupant après Eauze. Il va falloir se poser des questions...
PV



pierre Le: 18/07/15
Les antis attaquent les arènes de Chateaurenard Tyrosse: Curro Diaz, Juan del Alamo entrent dans le cartel