Visiteurs: 1127208
Aujourd'hui: 81
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Céret, samedi. Lleno.
Toros de Dolores Aguirre, serieux et offensifs; mansos dans l'ensemble; peu spectaculaires.
Fernando Robleño, ovation et silence.
Alberto Aguilar, ovation après avis et silence après deux avis,
Alberto Lamelas, vuelta après avis et silence après avis
Joselito Rus a salué aux banderilles.


Alberto Lamelas (photo Paul Hermé)


Décevante ouverture avec les Dolores Aguirre...
Dans une arène quasiment pleine et par temps estival, cette corrida d’ouverture s’est avérée décevante dans la mesure où les toros de Dolores Aguirre, bien présentés au demeurant avec quelques nuances de poids et d’âge, ont déçu au moral, manquant singulièrement de bravoure. Il y eut certes pas mal de rencontres au cheval, mais peu furent orthodoxes, tant par le placement que par les réactions des toros, la plupart mansos, malgré l’application de plusieurs lanciers. Lidias souvent imparfaites.
Fernando Robleño (saluts et silence) a affiché de bonnes dispositions au capote en accueillant son superbe premier qui poussa en travers sur le premier assaut avant trois autres rencontres de différente intensité. Brindis au président de l’ADAC et entame décidée, le Madrilène égrenant quelques bons derechazos avant d’autres moins ajustés, l’Aguirre réservant sa charge et se montrant menaçant, lui fermant carrément la porte à gauche. Entière en place. Le quatrième, un manso perdido qui étala sa couardise dès sa sortie, fit transpirer le piquero qui finit par le coincer après l’avoir poursuivi tout autour du ruedo. La suite ne traina pas. Faena de tanteo, aucune option et pliage prématuré des gaules...

Alberto Aguilar (saluts et silence) tomba d’abord sur un client qui sortit seul de la première rencontre avant deux autres carioquées. Second tercio médiocre, début de faena par derechazos à l’énergie. Son adversaire chargeant court à gauche, Alberto parvint toutefois à l’allonger au prix d’un bel effort. Retour à tribord pour un final souligné par un pecho supérieur avant quasi entière et descabello. Vuelta avortée. Le cinquième prit trois piques bien administrée, sortant seul cependant de la seconde, avant deux bonnes paires de Joselito Rus qui salua. A gauche, Alberto se fit illico renvoyer dans ses dix-huit mètres et face à un opposant de plus en plus rajado, il mit tout son cœur à l’ouvrage dans une seconde partie de faena en mode bagarre dans le terrain du toril, tirant tout ce qu’il pouvait. Demie, toro relevé puis deux descabellos.

Alberto Lamelas (vuelta avec pétition et silence) a reçu son premier par larga cambiada de rodillas avant quatre assauts inégaux d’impact. Aux banderilles, grand déballage de la cuadrilla, puis à la muleta, où le toro accusa d’emblée sa mansedumbre, sortant le plus souvent à l’envers des passes, Alberto ne s’avoua pas battu. Il fit un bel effort pour lui tirer notamment près des tablas plusieurs séries des plus méritoires avant de placer une entière qui entraina une pétition non suivie d’effet. L’ultime laissa quelques espoirs à Lamelas qui brinda sa faena à l’assistance et qui ne voulut rien lâcher, mettant dans la balance ténacité et entrega, sans totalement pouvoir faire totalement prendre la mayonnaise face à un adversaire qui ne tarda pas à raccourcir sa charge. Demie caída et descabello.

A noter que le paseo a été retardé de dix minutes à cause de quelques anti-taurins qui se sont octroyé le droit de bloquer les véhicules des aficionados à l’entrée de la ville...
David Prados, qui a piqué le sixième, a reçu le prix du Club Taurin de Bruxelles.
Pour sa part, l’ADAC a récompensé les piqueros Victoriano García Sánchez, Juan Carlos Sánchez et David Prados.

Paul Hermé

pierre Le: 12/07/15
PAMPELUNE: TRIOMPHE DE PACO URENA HUESCA: MANO A MANO PONCE/JULI