Visiteurs: 1126852
Aujourd'hui: 84
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Arènes d’Eauze : Corrida des fêtes 2015
6 toros de Banuelos pour
Cesar Jimenez (une oreille, une oreille)
Manuel Jesus Perez Mota (une oreille, deux oreilles)
Juan Leal (une oreille, salut)
Cavalerie Heyral
4/10 ème d’arènes
Cavalerie Heyral ,9 piques dont une seule poussée
Temps agréable
Sortie en triomphe de Cesar Jimenez,
Corrida plus triomphaliste que triomphale.



Bien armés, avec des trapios allant de petit à costaud, les toros de Banuelos ont rempli leur contrat : permettre aux toreros d’enchaîner les passes. Seuls les deux derniers, plus compliqués ont posé des difficultés aux toreros.
A l’exception de Leal au dernier, les toreros ont été efficaces avec les aciers.
Les toreros ont profité de la noblesse à la limite de la soseria pour réaliser des faenas qui ont plu au public présent sur les gradins.

Le revenant Cesar Jimenez a utilisé son expérience pour exploiter les défauts et les qualités de ses deux opposants. La première faena est bien faite, la seconde jolie mais les deux manquent d’émotion ; Il coupera une oreille à chaque toro après des estocades rapides d’effet
Perez Mota, porté par le public, a su profiter de la noblesse de son premier opposant pour construire une faena élégante mais peut être superficielle. Face au compliqué cinquième. Il a fait preuve de beaucoup de courage et s’est efforcé de corriger les défauts de ce manso con casta sans toutefois y arriver complètement. L’estocade, courageuse et fulgurante lui permet de couper deux oreilles .

Juan Leal a touché un premier toro qui lui a permis de mettre en place sa tauromachie ,de « matcher » avec le public et de couper une oreille après une bonne estocade. Le sixième, compliqué, l’a mis en difficulté. Souvent en danger pendant la faena, il a eu du mal à tuer.
Th. Reboul


Classe de César Jimenez à revoir Villeneuve de Marsan...
Photos Ch. Sirvins

pierre Le: 07/07/15
11ème concours international de becerrada du CT Los Molinos de Fontvieille MAURRIN FETE SES VINGT ANS