Visiteurs: 1127815
Aujourd'hui: 302
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Morenito (Photo Ch. Sirvins)



Arènes d’’Aire sur Adour, dimanche 21 juin : corrida des fêtes 2015-06-21

6 toros de José Luis Fraile pour
Rafaelillo : silence, silence
Morenito d’Aranda : salut au tiers, une oreille
Medhi Savalli : silence, silence
Une demi-arène
Grand beau temps

Le résultat artistique de cette corrida n’est pas à la hauteur des espérances des organisateurs et des attentes des aficionados .La faute en incombe à Rafaelillo et Savalli, le premier par manque d’envie et le second par manque de moyens. Seul Morenito de Aranda a tenu son rôle avec motivation et capacité. .
Les toros de Fraile, qui faisaient, leur retour en France, bien présentés ont fait preuve de bravoure lors d’une vingtaine de rencontres face à la cavalerie.
Seuls les deux premiers piqueros ont joué le jeu, quant aux autres …………….
Mansos con casta, les Fraile demandaient à être lidiés avec se croisant et avec autorité .A défaut, ils prenaient le dessus sur le torero et devenaient rapidement compliqués. On est loin des Garcigrande qui répètent, ils demandent d’être lidiés, vocable qui semblent avoir disparu du « Petit Dictionnaire Tauromachique Illustré ».

Rafaelillo, face à son premier, après un bon début, se fait accrocher. Il décide de jouer la carte de la prudence et de faire les bordures en essayant de faire croire au public que le toro est impossible. Il tue mal. Même scénario au second.

Morenito de Aranda hérite, en premier lieu, d’un excellent toro très brave et encasté. Il a su en prendre la mesure, alternant séries à droite et à gauche. À la fois sincères et élégantes. Hélas le matador perd avec les aciers, les trophées que le lidiador avaient acquis avec la muleta. Son second adversaire est le toro le plus compliqué du lot. Morenito avec beaucoup de métier et de courage va réussir à en gommer les aspérités. La faena très technique est conclue d’une estocade défectueuse mais quasi fulgurante. Une oreille vient récompenser l’ensemble de l’œuvre d’un torero qui pourrait bien être « le torero » de la temporada.

De Medhi Savalli, on ne retiendra que le tercio de banderilles devant le sixième. .

Prochaine sortie des Fraile à Céret.
Th. Reboul



pierre Le: 22/06/15
AVILA, TOUS A HOMBROS MURO, FERRERA BLESSE GRAVEMENT