Visiteurs: 1127072
Aujourd'hui: 304
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Alberto Lamelas, présent malgré sa grave blessure d'Alés n'a pas pu rééditer son exploit de l'an dernier (Photo Louise de Zan)




Lundi 24 Mai : 3 ème corrida de la Féria 2015 à Vic

6 toros de Dolores Aguirre Ybarra (le troisième rendu invalide après une pique a été remplacé par un exemplaire du même fer)
Rafaelillo: silence, salut au tiers
Sanchez Vara : silence, silence
Alberto Lamelas : vuelta, silence
Grande ovation pour le picador Juan« Titi » Agudo (cuadrilla de Vara) Vuelta du mayoral
¾ d’arènes
Météo beaucoup moins désagréable que prévue

Superbement présentés les Dolores n’ont pas failli à leur réputation .Mansos vite réfugiés dans les tablas, ils ont posé des problèmes aux trois toreros présents. Chacun dans son style a essayé de résoudre les difficultés et rugosités des toros.

Rafaelillo a du métier et de la technique. Il a recherché les terrains où le toro passait le mieux et s’y est installé pour en tirer le maximum de passes sans chercher à corriger les défauts de l’animal. Il a mal tué le premier, un peu mieux le second.

Sanchez Vara est un bon artisan. Il a essayé d’obliger ses opposants à rester au centre et en tirer de bonnes séries à droite. Il tue hélas très mal et perd toute possibilité de récompenses.

Alberto Lamelas, triomphateur de 2014, a réussi à améliorer un manso à la corne droite criminelle et impossible .Après de bonnes séries de naturelles, il peut revenir à droite pour d’excellente série de derechazos. Il perd à l’épée, l’oreille gagnée avec la muleta.
Il n’a pas pu tirer grand-chose du sixième, très vite parado et réfugié dans les tablas.

A l’exception de Juan Agudo excellent face au second toro, les piqueros du jour ont été mauvais. La palme du jour revient au français Gabin Rehabi qui a été, cette après-midi, catastrophique et est sorti du ruedo sous une bronca de gala Le fait que nous soyons en France lui a évité d’être sanctionné financièrement. mais le président aurait du le convoquer devant le palco pour lui passer un savon ..
Th. Reboul

pierre Le: 26/05/15
Madrid, mansada du Puerto de San Lorenzo Après Vic, Thomas fait le point