Visiteurs: 1128699
Aujourd'hui: 362
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Superbe présentation des Escolar, ici face à Robleno (Photo Louise de Zan)



Dimanche 23 Mai : 3 ème corrida de la Féria 2015

6 toros d’Escolar Gil (le premier invalide a été substitué par un exemplaire du même fer)
Fernando Robleño : silence, silence
Alberto Aguilar : silence, silence
Rafael Cerro : silence, silence
9/10 ème d’arènes





Il y avait autrefois à Vic, le lundi de resaca. A Vic, la gueule de bois ,c’est le dimanche après-midi de resaca.
Après la grande corrida du matin, on est revenu au train-train habituel des toros sans caste et des toreros sans inspiration.

Pepe Escolar a force de vouloir adoucir ses toros, a fini par les rendre insipides.
Quand on joue à ce jeu là, on produit des toros décastés et faibles avec de temps en temps un carreton qui charge au moindre cite mais ne transmet aucune émotion.
Ce théorème taurin a été une fois de plus vérifier ce dimanche à Vic.
Deux toros sans race pour Robleño et Aguilar
Un bonbon que par manque de recours a laissé passer Rafael Cerro venu en remplacement de Sergio Aguilar. Il fera de même face à l’autre bonbon sorti en sixième position.
Deux carretones sans saveur le premier que Robleño toréé du bout des lèvres sans réveiller le public assoupi un second auquel Aguilar fait une faena de pueblo qui fait l’effet du réveil matin un dimanche matin. On s’éveille quelques instants puis on replonge dans les bras de Morphée.

De ce Dimanche vicois on retiendra les Valdellan, Cubano et Cesar Valencia et on oubliera qu’il y a eu une corrida le dimanche après-midi.
Thierry Reboul

pierre Le: 25/05/15
NIMES, LES VICTORINO NIMES, Porte des Consuls pour Diego et Léa