Visiteurs: 1128837
Aujourd'hui: 118
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Aignan : belles émotions et succès des "petites arènes"





La despedida d'Espartaco aura marqué la corrida du dimanche de "resurecion" à Séville avec la Maestranza pleine à tope comme les années précédentes à cette même date. Une fête annoncée et un départ en apothéose pour celui qui fut un grand Maestro et aussi un personnage intègre, élégant allant même jusqu'à défendre ses collègues absents attaqués durement et bien injustement une fois encore. Cette séquence revival est à mettre en relation avec le retour du Soro quelques jours avant à Valence, bien que les personnages soient différends; Esparatco ne prêtant pas à controverse.

La veille José Mari Manzanares a bouleversée Arles, la ville la plus taurine de France, réalisant un faenon marqué par un récibir d'anthologie le toro partant de plus de 15 mètres. L'alcantino est dans un moment extraordinaire. Il brille avec une saveur héritée de son père tant regretté. Mais un jeune s'est imposé aussi à Arles: Juan del Alamo. Le salmantino est une menace sérieuse pour ceux qui font la course en tête. Comme ce fut le cas il y a quelques années pour Castella on ne lui fera pas de cadeaux; une partie de la critique taurine, du moins, souvent déconnectée des goûts du public.


Emotions aussi à Mugron comme on le voit sur cette belle image de Romain Tastet



Castella justement, il a coupé une une grosse oreille à Arles. Comme lui, les français ont brillé lors de cette séquence pascale Juan Bautista est sorti en triomphe du colisée arlésien avec Manzanares, il est dans la plénitude de ses moyens. Roman Perez, vendredi, a coupé une oreille. Il mérite plus d'opportunités. Dans la catégorie sans picadors Tibo Garcia a brillé à Aignan (3 oreilles) et Adrien Salenc s'est imposé à Mugron. Enfin n'oublions pas l'excellente course matinale à Aignan des Camino de Santiago; le premier aurait mérité 100 fois une vuelta.

Les "petites" arènes parlons-en : Aignan, Mugron ont eu des résultats positifs avec de bonnes entrées, 3/4 d'arènes dans les deux cas et du monde aussi en matinée, 1/2 arène. Spectacles volontairement toristas qui ont atteint leur objectif présentation impeccable et belles émotions. A Aignan Alberto Lamelas s'est à nouveau distingué par sa détermination et Louis Husson, à Mugron, a marqué un point dans un contexte difficile. Les deux arènes voient leur avenir conforté. Bravo aux bénévoles qui se démènent pour atteindre cet objectif.
PV

pierre Le: 11/04/15
SARAGOSSE: LA SAN JORGE ORTHEZ: TOROS Y PENAS