Visiteurs: 1127979
Aujourd'hui: 100
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
2018, un trentième anniversaire prometteur
L’Ecole Taurine du Pays d’Arles avait décidé d’organiser le 14 octobre une journée de remerciements à tous ceux, institutions ou personnes, qui ont apporté leur soutien à l’école durant cette année du 30ème anniversaire. Après bien des aléas et des inquiétudes dues à une météo particulièrement capricieuse, la journée a finalement eu lieu ce 10 novembre aux corrals du Sonnailler d’abord puis chez Pascal Mailhan ensuite pour une capéa pour les élèves de l’école. La journée s’est poursuivie au local de l’école pour une « Sérénade musicale et poétique » organisée grâce au partenariat avec Flamenco en Arles. Rencontre amicale, classe taurine, musique et littérature, la journée était à l’image d’une année bien remplie !


On reconnaît J. Mangion, maire de Saint-Etienne -du-Grès ; A. Dervieux adjoint à la tauromachie de la Ville d’Arles, M. Rafaï, Vice-Président de l’ACCM, représentant le Président Claude Vulpian ; D. Grzyb Vice-Président de l’ACCM, S. Monteils Présidente de la section tauromachie espagnole de la CTEM d’Arles. Mme Monica Michel Députée était représentée par M. O. Damaso et M. Lucien Limousin, maire de Tarascon par M. H. Bourmel-Morade ; M. Michel Vauzelle ancien maire et Président de la Région PACA est venu apporter son amical salut. Cyril Juglaret, conseiller régional et Marie-Pierre Callet, conseillère départementale, étaient excusés. 

Il fallait d’abord remercier tous ceux, institutions et élus, clubs, peñas taurines et associations culturelles, éleveurs, empresas, presse et particuliers qui ont suivi et soutenu l’école tout au long de cette année du 30ème anniversaire et ont largement contribué à en faire un beau succès. D’abord la Ville d’Arles et l’Agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette, mais aussi Saint-Martin-de-Crau, Tarascon, Saint-Etienne-du-Grès ou, plus loin, Istres ou Fos-sur-Mer. Leur soutien financier et leur appui constant aux missions éducatives et de transmission de la culture taurine de l’école assurent son existence et sa pérennité.
Dans son intervention de remerciements, le Président de l’école a mis l’accent sur le rôle irremplaçable de l’équipe de professeurs autour d’Augustin Losada avec Charlie Laloé « El Lobo » et Manuel Laveaga, comme de l’aide apporté par les membres du bureau, tous bénévoles. Il a souligné l’engagement des élèves et leurs efforts, comme ceux de leurs parents, et leur contribution à un climat amical et serein. Et rappelé la nécessaire rigueur dans la gestion de ressources publiques, « l’argent de tous ».
L’année avait commencé sous le slogan « Trente évènements pour célébrer les trente ans de l’école ». Ce sont plus de 80 manifestations auxquelles ont participé les élèves (33 Novilladas sans Picador dont 14 en Espagne, José Antonio Valencia et Adam Samira se répartissant 39 oreilles et 17 sorties à hombros ; Fabien Castellani, Loup « Miguelin » et Luca Spagna ont animé, avec Eva, Maél, Corentin et Wynona, 36 becerrades, capeas ou tientas publiques). L’activité de l’école s’étend aussi à d’autres expressions artistiques, en partenariat avec d’autres acteurs culturels. Peinture (affiche originale - Jules - ; tableaux de José Manrubia) littérature (« Arles se livre » ; « soirée Prix Hemingway »), cinéma (Festival du Film Taurin), musique et chant (Flamenco en Arles), autant de moyens de faire connaître et aimer la tauromachie et sa culture auxquels l’école s’associe activement.

Après les remerciements du Président disant son espoir que l’école poursuive et améliore l’action menée cette année qui a vu l’arrivée de neuf nouveaux élèves entre 10 et 12 ans, Auguste Losada a fourni son propre bilan de l’action menée. Se félicitant du soutien à l’école du Pays d’Arles manifesté par tous les présents, il a aussi souhaité les mettre en garde sur la nécessité du respect des engagements réciproques de tous les acteurs du monde taurin et sans réduction des moyens.
Et tous les présents de souligner que la cohésion du monde taurin est aujourd’hui un bien fragile dont chacun est comptable et qu’il convient de la préserver autour d’un objectif commun à tous, l’avenir de la tauromachie. Il était temps d’échanger autour d’un apéritif convivial avant de se retrouver chez Pascal Mailhan.

Pascal Mailhan avait judicieusement choisi cinq bêtes réunissant noblesse et exigence, permettant aux élèves de participer à une vraie classe d’apprentissage, appréciée par le public invité. D’autant que, à l’exception d’un premier novillo aux charges brusques et courtes, les bêtes ont permis aux apprentis-toreros de s’exprimer en faisant valoir envie et qualités. Elles étaient aussi suffisamment exigeantes pour permettre aux professeurs de pointer les défauts et progrès à accomplir en faisant valoir les vertus d’un travail constant et assidu.
Les assistants ont ainsi pu apprécier le travail et la personnalité de Fabien Castellani, "Miguelin", Luca Spagna, Eva, Wynona, Corentin, Axelito ou de Borja Escudero, leur invité. Leurs jeunes copains Kézia, Jean-François, Mathias et Jean, tout comme Enzo, Gabin et Mael qui ne pouvaient être là, étaient impatients de les imiter.

pierre Le: 16/11/18
El Galo CONDE DE LA MAZA