Visiteurs: 1138740
Aujourd'hui: 243
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Dimanche matin, la fiesta campera de Rion des Landes ne verra pas cette année Jean Baptiste évoluer sur le sable fin de l'emblématique piste ovale. Ce sera la première fois depuis sa création. Car l’arlésien a toujours été fidèle, depuis le premier jour, à ce rendez-vous qui s’est inscrit brillamment dans le calendrier taurin du sud-ouest. Il sera là d’ailleurs, sacrifiant une partie d’un temps qui lui est précieux pour présider en quelque sorte à ce rendez-vous rituel si sympathique. Dès le samedi, il participera, sur place, à une conférence où il évoquera cette carrière brillante qui l’a mené dans les plus grandes arènes du monde. Il aura toréé dans tous les pays taurins du monde et partout, sa science, son entrega, son courage tout simplement auront fait merveille.



Pourtant il aura eu ses périodes de doutes, une rupture même, mais il ne put résister à l’appel de La Chassagne, des siens, de son destin tout simplement. On peut en témoigner : dans le cœur de ce travailleur acharné, maître de lui à tous moments mais sensible aussi et fidèle en amitié, le sud-ouest a toujours tenu une place particulière. Il est frappant de voir, par exemple, qu’il n’a jamais esquivé le rendez-vous de Vic-Fézensac, malgré sa sévérité. Il y a obtenu un récent succès, il y a deux ans, face à une dure corrida d’Alcurrucen coupant une oreille en matinale le lendemain de son solo à Nîmes Il aura marqué l’histoire taurine de Dax en triomphant sous la pluie et celle de Mont-de-Marsan en coupant une queue à un grand toro de La Quinta. A Bayonne, il aura tenu la dragée haute à José Tomas, lors de sa dernière apparition dans le sud-ouest; ce jour-là Lachepaillet avait fait le plein... Ce ne sont là que quelques souvenirs de ces nombreux exploits qui ont créé entre le sud-ouest et lui un lien particulier, fort, comme il y en eut avec aucun autre torero.

Ce lien, il se manifeste de manière émouvante, depuis le début, à Rion où, au cœur de la forêt landaise, éloigné de la pression des rendez-vous tendus, des enjeux colossaux, des lourdes responsabilités, le Maestro redevient l'homme au contact facile : ici chacun peut l’interpeller, lui manifester son affection, son amitié ; le remercier de ces temporadas aquitaines où il a tout donné pour notre plus grand plaisir. Et l’attention qu’il porte à chacun, à l’aficionado le plus modeste, comme au plus "capé" est touchante.

Tout à une fin. Même les plus belles histoires ; désormais, avec sagesse, Jean-Baptiste s’est retiré. Il se consacrera à la marche des arènes d’Arles et à son élevage de la Chassagne, héritage sacré d’un père aimant. Pourtant l’Histoire entre Rion-des-Landes et Jean Baptiste n’est pas tout à fait terminée et le matador arlésien sera dimanche dans le callejon landais. Ce sera l’occasion de lui rendre un hommage bien mérité, de lui exprimer notre gratitude, notre reconnaissance pour tous les grands moments que nous aurons vécus à ses côtés

Pierre Vidal

pierre Le: 15/11/18
Lunel: un grand moment de course camarguiase El Galo