Visiteurs: 1128332
Aujourd'hui: 453
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Bayonne (France). Seconde corrida de la Féria de l’Atlantique


photo Roland Costendoat


Toros de Robert Margé,
Thomas Joubert blessure
Sergio Flores, oreille
Tomás Campos, oreille
Francisco José Espada, un avis et silence
Joaquín Galdós, oreille avec forte pétition de la seconde (malgré une épée basse) et deux vueltas al ruedo .
Pablo Aguado/ ovation
Entrée : demi arène.
Tarde fraiche et venteuse

UN PARFUM D'AMÉRIQUE



L'après-midi avait mal commencé avec le grave coup de corne de Thomas Joubert. Le toro de Margé n'était pas clair, dès le départ, mais le torero a parié pour faire les choses avec le maximum de pureté. Il y eut un bon quite de Sergio Flores, des statuaires de Thomas à la muleta mais, dès la première passe de la main gauche, le toro l'a attrapé. Le torero a tout de suite perçu la gravité de la cornada et on a bien vu le sang gicler de sa jambe gauche. La corrida a été interrompue, le temps qu'on parvienne à maîtriser la situation à l'infirmerie et qu'une ambulance puisse l'emporter à l'hôpital. Sergio Flores prit en main ce toro difficile mais il eut du mal à le tuer. Par contre, sur le suivant, qui n'était pas non plus facile, il s'est imposé avec un sitio qui a surpris les aficionados. Le toro, surtout du côté gauche, le regardait, mais l'homme s'imposa. Faena de courage, de torero avec du sitio, qu'on a très envie de revoir et qui fut récompensée d'une oreille de poids. L'autre temps fort de la corrida, probablement le plus marquant, fut la prestation du torero péruvien Joaquín Galdós. Déjà à la cape, on le sentit prêt. Sa faena de muleta avec un grand toro de Margé, fut vécue avec passion. Parsemée de muletazos excellents, très rythmée, sans temps morts, de torero ferme, décidé et mûr. Il tua d'une épée légèrement sur le côté et le public demanda avec insistance les deux oreilles mais le président le refusa, malgré une énorme bronca, ne lui en accordant qu'une. Le Péruvien mérite amplement qu'on le revoie dans le Sud Ouest. Pour le reste, on vit de très beaux gestes de Pablo Aguado devant un toro réticent et sans gaz dont il parvint à extraire le maximum. Faena longue, avec beaucoup de temps morts, mais Aguado a laissé l'empreinte de son toreo plein de grâce. Tomás Campos affronta lui aussi un très bon toro de Margé mais il passa à côté. Ce jeune torero a du goût, mais il se regarde trop et les passes manquèrent de profondeur et, surtout, il n'y eut pas de fusion avec un toro qui chargeait lentement et qui ne demandait qu'à être conduit. Francisco José Espada, devant un toro moins entreprenant, se justifia. Il n'a sans doute pas encore le sitio, mais son courage et son insistance ne laissèrent pas indifférent le public.
Antonio Aravélo





PARTE FACULTATIVO
Grièvement blessé à une artère fémorale (cornada de 20 cm avec arrachement de la fémorale, perte de 2 litres de sang), le torero a aussitôt été pris en charge à l'infirmerie des arènes pour être stabilisé avant d'être transporté à la clinique Belharra où il devait être opéré en urgence
La corrida a été interrompu 30mn , le temps de stabiliser le blessé avant de l'évacuer vers un hôpital.



corridaSiinfo sur ComBoost


photos Matthieu Saubion



pierre Le: 02/09/18
BRAVO AUX CHIRURGIENS ! MADRID