Visiteurs: 1128840
Aujourd'hui: 121
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Roquefort. Dimanche. Novillada des fêtes. Plus de deux tiers d'arène.

6 Novillos de Conde de la Maza et un de Turquaiy comme sobrero en troisième.

Kevin de Luis, ovation et oreille.
Aquilino Girón, vuelta al ruedo et oreille;
Maxime Solera, sifflets après deux avis et sifflets.

Saluts des banderilleros Ecijano II et David au cinquième toro.



Course impressionnante par sa présentation qui n'aurait pas déparé dans une arène de première catégorie. Solides, avec beaucoup de trapio, très armés les Conde de la La Maza ont fait forte impression dès leur sortie en piste. Sous la romaine ils accusaient un poids conséquent et le boucher aura fait son beurre... Le public, lui, était enchanté de ce lot dégoté de derrière le fagot, car trois des pensionnaires du Comte ont procuré de beaux combats: le second, quatrième et cinquième; se donnant à la fois à la pique mais aussi se livrant sous les leurres. Le troisième s'est blessé et a été remplacé par un Turquay manso sans jeu. Les premiers et cinquièmes n'ont jamais rompu.

Comme on le sait il y a eu une succession de forfaits de dernière minute pour cette course que d'aucuns auront jugés opportuns -on ne discutera pas les avis de la "Faculté". Ils ont eu tort car ils ont laissé la place à des remplaçants qui se sont montrés à la hauteur d'un challenge sérieux. Kevin de Luis fut le premier d'entre eux. Il a deux novilladas à son actif cette année. Il s'est porté volontaire et il mérite mieux que son modeste rang. C'est un garçon calme, posé et courageux. Il a su se sortir l'épine du pied du premier très peu mobile pour donner sa mesure par la suite: des séries courtes mais engagées conclues par une épée entière légèrement tombée qui lui valu, malgré cela, à juste titre, une oreille. Opposition oblige.



Aquilino Giron emballa le public du début jusqu'à la fin. C'est un toreo qui allie la solidité à la finesse: une technique qui s'appuie sur un sang-froid admirable. Une véritable révélation dans le concert pourtant fourni des novilleros cette saison. A ses deux passages sa tauromachie engagée, notamment par ses aidées par le haut avec lesquelles il ouvrit ses deux travaux, fit l'unanimité. Malgré une opposition qu'on qualifiera de "colossale", il ne se dégonfla jamais donnant la bonne distance, montant à la corne contraire avec un sens du rythme qui fit que ce qui aurait pu être un combat de rue se transforma en véritable lutte ordonnée et esthétique. Nous étions ainsi dans l'essence même de la tauromachie... Il s'y reprit à trois fois pour tuer le premier et abattit le second d'un superbe estoconazo, au second voyage hélas, ce qui limita son succès.

Jour sans pour Maxime Solera. Visiblement peu dans son assiette il toucha le mauvais lot qu'il eut du mal à occire. Il entendit quelques sifflets, mais il est à revoir dans des circonstances plus propices. Il eut le mérite d'honorer son compromiso.

En définitive les titulaires ne nous ont pas manqué. Kevin et Aquilino les ont remplacés avec bonheur.

Pierre Vidal

Le matin novillada sans picador: deux Astarcq et deux Turquay excellents. Yon Lamothe oreille et oreille. Juan d'Alva une oreille et silence.

Photo http://torosettoreros.over-blog.com et Cercle Taurin Roquefortois

pierre Le: 21/08/18
NOUVELLE DATE POUR THOMAS DUFAU LA CONCHA DE ORO POUR ROCA REY