Visiteurs: 1128699
Aujourd'hui: 362
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Arènes de Dax : quatrième corrida de la Féria
Six toros dans l’ordre de sortie de Montalvo, La Quinta, Pedraza de Yeltès, La Dehesilla, Victorino Martin (le meilleur du lot) et un sobrero de Jandilla (le plus « brillant » de la course) pour
Juan Bautista , unique espada : une oreille, silence, silence, silence, une oreille, deux oreilles
Sobresaliente : Salvador Ruano . Miguel Ángel Sánchez
Douze piques, cavalerie Bonijol
Président : Franck Lanati
Lleno
A nouveau brille le soleil
Du solo réussi de Bautista à Dax, on retiendra la très belle faena du torero arlésien face à un exceptionnel toro de Victorino Martin.
Le triomphe s'est concrétisé lors de la dernière faena . Jean Baptiste a sorti le grand jeu face à un noble et brillant toro de Jandilla fiinissant un trasteo varié par une séquence trémendiste qui a fortement porté sur le public. La conclusion par un superbe recibir a fait tomber deux oreilles et ouvert le chemin du Splendid par la Porte Principale au torero français.

diaporama photo
corridaSiinfo sur ComBoost


photos Mathieu Saubion



Le matin , le landais Yon Lamothe a remporté le concours des novilladas non piquées 2018 devant le nîmois Solalito auteur de deux très bonnes faenas malheureusement mal conclues à l'épée.
RT




Ca, c’est une journée taurine !!!
Vous n’aurez donc pas le détail de chaque toro mais une vision d’ensemble.
MATIN
½ finale et finale du concours de novillada sans picador.
½ finale avec des Lartet de bonne présentation ,exigeants, mais avec beaucoup de transmission qui vont permettre un écrémage dans les candidats.
Ressortent de la ½ finale, Valentin Hoyos Calama pour sa technique mais un peu froide, Jose Antonio Valencia pour son «alegria », Solalito pour la douceur de sa muleta.
Au dessus du lot grâce à une faena complète y compris à l’épée, Yon Lamothe est le 1er qualifié (oreille) devant Solalito.
En finale devant des novillos nobles mais très faibles de Guadaira , moins imposants et exigeants, Solalito débute magnifiquement par la suavité de sa muleta.(1 oreille).Il récidive sur son 2eme, réalisant les meilleures séries de la matinée mais est trahi par son épée.
Yon Lamothe tombe sur son 1er très faible, ne lui permettant pas grand-chose. Sur son second il alterna le très bon avec quelques accrochages qu’il aurait pu éviter mais il fit la différence à l’épée (oreille)
Yon est déclaré vainqueur mais Solalito a réalisé les meilleurs gestes de la matinée.
Solalito : oreille, salut
Yon Lamothe : silence, oreille


APRES MIDI
Le grand professionnalisme de Juan Bautista
Ce n’était pas une corrida monté pour faire briller le torero mais une vrai corrida de toros .Une course avec des toros de divers sangs ou Juan Bautista dut s’attacher, sans fioritures, à combattre une corrida exigeante.
Si la corrida avait bien commencé avec l’obtention d’un bonne oreille du Montalvo, les choses se compliquèrent avec successivement ,le toro de la Quinta puis de Pedraza, et il fallut tout le professionnalisme de Juan Bautista pour relever le défi qu’il s’était donné. Un mauvais toro de la Dehesilla aurait pu faire basculer la course du mauvais coté mais survint le Victorino Martin pas trés imposant mais bien armé. Il lui servit une très bonne faena (1 oreille) libérant le torero .
Survint alors le superbe1er Jandilla que Jean Baptiste commença a lidier complètement (super Tercio de banderille ) quand le toro se brisa une corne sur un burladero…
A la demande du torero ,sortit le toro de réserve du même fer ,tres armé, auquel ,Jean Baptiste ,à gusto, servit une faena varié et alluré, conclut par un « recibir » d’anthologie qui provoqua l’enthousiasme unanime du public (2 oreilles)
4 oreilles, sortie en triomphe, le public tardait à quitter les gradins ravi de cette vraie « tarde de toros »
Balthazar Gallande

Photo R. Costedoat

pierre Le: 16/08/18
MANO A MANO QUI FERA DATE A ILLUMBE GIJON