Visiteurs: 1094357
Aujourd'hui: 93
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Décevante corrida de Garcigrande avec pour solde de tout compte une oreille pour Enrique Ponce...




Soleil avec légère brise, deux tiers d’arène environ. Six toros de Garcigrande de présentation inégale, justes de forces la plupart et de comportement terne, avec certes un fonds de noblesse, mais baissant progressivement en cours de faena, ce qui ne favorisa pas la transmission. Les toreros, ce jour, au-dessus du bétail...

Avant le paseo, il a été présenté en piste l’association « Esprit du Sud 34 » qui a précisé ses objectifs pour la défense de nos traditions et de notre terroir, puis à son issue, une minute de silence a été observée à la mémoire des personnalités taurines disparues en cours d’année.

Carmen interprété par un baryton et "Se Canto" au cinquième...

Enrique Ponce : silence, oreille et silence.

Sébastien Castella : silence, applaudissements et silence.

Sobresaliente : Jérémy Banti.



Enrique Ponce entama les débats par capoteo suave face à un adversaire aux forces limitées qu’il dut cuider après deux rencontres sans style. Toreo à mi-hauteur, le maestro de Chiva se faisant remarquer par des derechazos bien cadencés, puis sur des passages gauchers où il soigna le geste, le tout ne générant toutefois que bien peu d’émotion. Entière tombée. Avec le troisième, Enrique allait proposer le plato fuerte d’une tarde qui ne restera pas pour autant dans les annales. Il remua les tendidos sur des redondos millimétrés, la gauche s'avérant moins évidente, retourna alors à tribord pour d’autres échanges valeureux au cours desquels il puisa dans sa technique de quoi donner corps à son trasteo, malgré une opposition peu propice, s’illustrant au final sur des redondos genou ployé. Entière.

Le quinto le désarma au capote sur le remate et après deux rencontres puis un brindis au public, Ponce dut faire face, au terme d’un effort louable, au peu de forces et de transmission d’un castaño dépourvu aussi de classe. Entière caída au second envoi.



Sébastien Castella a été accueilli à son premier par une belle ovation avant de donner d’excellentes véroniques. Premier puyazo préservé et second rectifié, bon quite par chicuelinas et rebolera, puis brindis à l’assistance. Bonne entame arrodillada, Sébastien s’illustrant ensuite par derechazos bien cadencés puis bonne conduite gauchère, mais le tout allant quelque peu a menos à cause des conditions du toro. Echec aux aciers. Faena agréable au quatrième, Sébastien, bien calé dans ses zapatillas, distillant notamment quelques derechazos d’école dans un pouce de terrain. Gauche moins évidente, mais bon retour droitier face à un toro qui baissa de ton alors que le Biterrois avait fait la plus grosse part du boulot. Final rapproché, metisaca puis entière tombée. Avec l’ultime, Sébastien ne put réussir le desquite. Après une première pique poussée et la suivante pour la forme, puis un joli quite de Jérémy Banti, il brinda à Philippe Gourou, Biterrois comme lui et son ayuda en France depuis fort longtemps. Un moment fort sympathique avant deux cambios au centre suivis de bons échanges sur les deux rives. Las, le Garcigrande avait du mal à humilier, jouant plutôt la défensive, accrochant parfois la muleta et contrariant Sébastien dans le liant de son trasteo, au demeurant méritoire. Final encimista et dosantinas, mais la messe était déjà dite. Demie tendida après pinchazo.

En matinée, devant une bonne chambrée, tienta publique commentée avec deux vaches de Robert Margé, à charge des élèves de l'école taurine de Béziers Méditerranée, par le San Gilen. Avec en première ligne Lucas Miñana puis Clément, les autres élèves - Gualteiro, Martin, Anaïs, Alexiane et l'ainé de la troupe, Rémy - sont passés à tour de rôle pour s'exercer et se produire en public, certains pour la première fois.
L'assistance n'a pas manqué d'encourager ces apprentis toreros et à la seconde vache, de conspuer la poignée d'antis tentant de perturber la séance avant que n'intervienne la maréchaussée...

Texte et photo Paul Hermé

pierre Le: 12/08/18
DAX, Juan Leal éliminé HUESCA