Visiteurs: 1128699
Aujourd'hui: 362
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Nouveau succès pour Dorian Canton



Riscle. Samedi. Novillada des fêtes. Demie arène.

Novillos de Cuillé.

Baptiste Cissé, silence et oreille.
Cristobal Reyes, silence après avis et vuelta al ruedo après avis.
Dorian Canton, oreille et oreille.

Salut du banderillero El Santo au troisième.

Salut final du ganadero.

Cristobal Reyes a été opéré à l'infirmerie de la plaza de toros pour une cornada de 8 centímètres au scrotum.



Bonne novillada de Cuillé légère de présentation mais bien faite, fine et surtout mobile, noble avec de la classe et souvent le piquant nécessaire. Le bétail ainsi, a permis aux trois jeunes aspirants, encore inexpérimentés, de s'exprimer et de montrer leur désir de séduire. Le cinquième Cuillé excellent sous la pique puis surtout à la muleta aurait mérité une vuelta qui a été demandé par une partie du public.

Baptiste Cissé ne doit qu'à sa maladresse avec l'épée de ne pas être sorti en triomphe avec son copain Dorian Canton. On sent tout de même qu'il ' y a de la compentencia entre les deux jeunes gens pour le plus grand bonheur du spectacle. Baptiste a montré qu'il avait du goût à la cape qu'il manie avec classe et lenteur. A la muleta il a une véritable expérience qui lui a servi face au quatrième qu'il a bien gardé dans les plis du leurre. Il y a une quête esthétique intéressante chez ce garçon qui plaira à l'aficionado. Il doit continuer dans cette voie. Ceci dit les trophées se gagnent avec l'épée...

Étonnant Cristobal Reyes qui, après un premier passage où il a été débordé et semblé très vert alors que l'opposant ne posait que peu de difficultés, est revenu au meilleur niveau face à l'exigeant cinquième. Il n'est pas andalou pour rien et il se montre quand on ne l'attend plus. Face à ce cinquième justement, il déboucha le flacon, se livrant totalement dans de belles et longues séries par le bas, des deux côtés et on aura noté sa bonne main gauche. Tout cela vait du rythme et de l'allure. Le novillo lui donnant la réplique ce fut un beau duo, très apprécié du public. Mais il abusa... et la faena dura trop longtemps. Il se fit prendre sérieusement au scrotum lors de son premier essai à l'épée mais il resta en piste pour abattre le Cuillé.

Enfin Dorian Canton a récolté, en pays gersois, un nouveau succès mérité. Il faut louer son "courage sec", son entrega et son aguante. Avec ces qualités il débuta de manière sensationnelle son premier adversaire par des passes changées au centre. Commencée en fanfare, la faena baissa de ton par la suite. Lui aussi eut du mal avec l'épée. Le dernier novillo demandait beaucoup. Il fallait l'assujettir pour le garder au centre. Il sut le faire car il a déjà beaucoup d'autorité sur ses adversaires, ainsi menant l'animal par le haut, pieds joints au début, puis dans de longs redondos, il obtint un nouveau succès malgré une épée encore une fois défaillante.

Belle après-midi: on n'a pas vu le temps passer...

Pierre Vidal


Blessure de Cristobal Reyes



Photos Ch. Sirvins

pierre Le: 05/08/18
MORANTE LE MEILLEUR ET LE PIRE LES SAINTES