Visiteurs: 1125992
Aujourd'hui: 124
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Rubén Pinar, silence et silence
Pepe Moral, vuelta al ruedo et ovation et saluts
Tomás Campos, pitos et silence.
Entrée : Trois quarts.



Corrida inégale de présentation qui a manqué de caste, de bravoure et de mobilité. Pas de pétard comme on pouvait l'espérer et des assauts inexistants sous les lanciers. Plusieurs d'entre eux adoptèrent la position couchée signe de faiblesse due à une surcharge pondérale.
Spectacle gris comme le sable de la Plaza et le ciel de San Ignacio qui a déversé une bruine continue sur les tendidos bien garnis. Un seul toro s'est sauvé: le second, le seul propice au toreo. Les véroniques de Pepe Moral enchantèrent alors l'assistance à juste titre : classe, sens du temple et de l'esthétique... Le début de la faena à gauche surtout eut ses mérites même si le toro baissa rapidement. Il eut pu couper s'il n'avait échouer lamentablement à l'épée. Même scénario au cinquième qui lui a permis de dessiner quelques séries courtes et déliées mais qui s’éteignit trop vite lui aussi. Son nouvel échec aux aciers empêchèrent Pepe de partir avec un trophée. Il fut néanmoins, à juste titre, très applaudi à sa sortie.
Ruben Pinar hérita d'un lot impossible dont il se défit rapidement. Même scénario pour Tomas Campos peu à son aise dans cette désagréable situation: il s'en vit des pierres pour se débarrasser de ses opposants.
PV
Photo. N. Couffignal



pierre Le: 02/08/18
DUSSAU TRIOMPHE AU PESQUE AZPEITIA, EMILIO DE JUSTO TRIOMPHATEUR