Visiteurs: 1125968
Aujourd'hui: 100
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Bonne année à tous

Le résultat de ce site a été positif avec une hausse de plus de 13% des lecteurs par rapport l’an dernier ; plus de 20% par rapport à l’année précédente. Sans doute nous aurions pu faire mieux si nous n’avions pas été victimes de problèmes techniques au cœur de la temporada qui ont freiné nos résultats. Nous allons bientôt atteindre le million de visiteurs au cours du premier trimestre prochain. Tout cela sans l’aide d’aucune institution. En toute indépendance. Merci à tous ceux qui ont apporté leurs contributions Thierry Reboul, Paul Hermé, Nicholas Couffignal, Antonio Arrevalo, Joël Buravand, Christian Lamoulie, Roland Caostedoat, Bruno Lasnier collaborateurs réguliers et désintéressés de ce site. J’en oublie qu’ils me pardonnent. Rappelons notre objectif : constituer une communauté dans sa diversité liée par la même passion : la défense de la corrida. Dans le respect de chacun car nous n’aimons pas la polémique. Nous pensons que l’union fait la force dans ces moments difficiles et que la tolérance est de mise.



La temporada 2017 aura, pour nous, été marquée par le talent de Juan Bautista que nous avons vu exceptionnel à Mont-de-Marsan, Vic et surtout Logroño –en compagnie de nos amis de Roquefort. Une mention aussi à Antonio Ferrera à Séville notamment pour sa toreria et sa capacité à se renouveler. Chez les jeunes, Ruben Pinar nous a séduit à Pampelune (Miura), Tomas Campos à Mimizan et Luis David Adame à Tyrosse. Ce fut une grande année pour Victorino, à Séville et Logroño, pour ce que nous en avons vu; La Quinta a également brillé (Mont-de-Marsan). La grande féria française fut celle de Vic avec trois corridas passionnantes : Dolores, Palha et Alcurrucen. L’absence de novilleros attractifs est inquiétante. On compte beaucoup cette année sur El Adoureño, injustement oublié par les organisateurs français. Mais il y aura du dégât : des courses en moins. Enfin saluons le courage de Marc Serrano qui malgré l’adversité se gagne ses contrats un par un. C’est le torero français qui aura le plus toréé en Amérique Latine en 2017.

2018 sera une année difficile. On ne peut pas se complaire ni dans le déni, ni dans la lamentation. La montée de l’animalisme, du véganisme qui ont trouvé des soutiens fermes dans les médias et qui possèdent d’énormes moyens de pression, est fulgurante. Ne dormons pas sur nos deux oreilles. Tout cela aura des conséquences sur la tauromachie. Il faut se préparer. Ne pas se laisser surprendre. Attirer un public nouveau. Renouveler nos structures. Laisser une place plus grande aux aficionados. S’adapter à la modernité sans se renier. Ne pas se laisser enfermer dans une sorte de ghetto commode et douillet. Ne plus considérer la tauromachie comme un produit d'importation: donner leurs chances aux éleveurs français par exemple. Etre offensif, incisif, sans agressivité. Employer un ton nouveau. Encourager l'initiative et soutenir les jeunes. Agir dans la transparence et la clarté.Tout cela est plus facile à dire qu’à faire. Le futur n’est pas écrit : rien n’est perdu ni gagné. Etre nous-même -la règle d'or en communication. Et surtout être unis; l'heure n'est plus à a chicane ni aux coups tordus.

Enfin comment oublier la figure de ce grand torero que fut Ivan Fandiño disparu à Aire-sur-l’Adour ? Un homme exceptionnel, dans la plénitude de son combat. Un drame terrible que les témoins directs ne pourront jamais oublier. Ivan tu restes présent dans nos cœurs et ainsi tu existes encore. Tu le mérites tant…
Pierre Vidal

Suerte para todos, un abrazo et pour bien commencer l'année la chanson emblématique de la tauromachie "Alfileres de Colores" chanté par Miguel Poveda; parce que la joie et la beauté sont de notre côté:



pierre Le: 03/01/18
MARC SERRANO AU MEXIQUE LEA VICENS A VERA