Visiteurs: 1127607
Aujourd'hui: 94
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
https://www.ladepeche.fr/article/2017/05/11/2572650-spa-pau-coeur-scandale-euthanasies-massives-animaux.html

Cet article a été publié par la Dépêche du Midi, hier, dimanche. Nous ne le commenterons pas, il se suffit à lui-même. En espérant que les journaux palois traiteront à leur tour cette affaire embarrassante, afin d'en informer le public local directement concerné. On leur fait confiance, bien sur...

"L’association Animal Cross accuse la SPA de Pau d’avoir euthanasié 1700 chiens et chats entre 2010 et 2013. L’affaire a été portée le 10 mai dernier devant la chambre de discipline de l’ordre national des vétérinaires.

Qu’a-t-il pu bien se passer à la Société de Protection des Animaux de Pau entre 2010 et 2013 ? 1700 animaux ont-ils effectivement été euthanasiés par la SPA des Pyrénées-Atlantiques ? Des actes de maltraitance ont-ils réellement été perpétrés dans ce refuge pour animaux ? C’est en tout cas ce que semble penser Animal Cross, une association de protection des animaux. Plus que simplement le penser, l’association s’est portée partie civile auprès du TGI de Pau et a porté plainte contre la SPA incriminée.

« Entre 2010 et 2013, plus de 1 700 animaux adultes ont été tués à la SPA de Pau. En 2012 et 2013, années pour lesquelles nous avons le plus de détails, la moitié d’entre eux l’ont été avant le délai légal de dix jours. Alors que la SPA, qui faisait à la fois fourrière et refuge, devait être une nouvelle chance pour les animaux, elle était devenue l’antichambre de la mort pour nombre d’entre eux », explique Benoît Thomé, le président d’Animal Cross.

Une situation qui durerait depuis longtemps


L’association dit avoir été « alertée de longue date par des salariés et des témoins ». Cette dernière avait fait intervenir gendarmes et huissiers dès 2014. Après avoir retrouvé 13 cadavres congelés de chiens et de chats, la procédure aboutit à un simple rappel à l’ordre. Une « enquête de gendarmerie qui a été bâclée », s’indigne Thomé. Élément clé de l’enquête, Animal Cross se serait depuis procuré les registres d’entrées et de sorties de la fameuse SPA en 2013. Les chiffres seraient édifiants : 410 animaux auraient été tués pour 1352 admis, soit près d’un tiers.

Autre fait troublant, l’association révèle qu’en croisant les documents, le délai légal n’aurait jamais été respecté. Ils auraient été, pour plus de la moitié d’entre eux, euthanasiés avant le délai légal de huit jours ouvrés. Selon le code rural, les chiens et les chats accueillis dans la fourrière, identifiés ou non, doivent être « gardés dans un délai franc de huit jours ouvrés ». Si, à l’issue de ce délai, l’animal n’a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné, et si le vétérinaire en constate la nécessité, il procède à son euthanasie ».

Asphyxiés à l’éther ?


Autre procédé incriminé par l’association, les soigneurs de la SPA de Pau auraient utilisé de l’éther et des sacs poubelle pour euthanasier les animaux. « Le jour où il n’y a pas de vétérinaire sur place, les animaux sont mis dans un sac-poubelle en vue d’être asphyxiés à l’éther », attestent plusieurs membres du personnel de la SPA. Ces procédés se seraient arrêtés en 2014. Pour l’heure, la vétérinaire qui exerçait à l’époque ainsi que d’autres membres de cette SPA sont en cause dans cette affaire sordide".

ladepeche.fr

Ndlr On vous épargne la photo, elle est trop triste reportez vous au site de la Dépêche ladepeche.fr



pierre Le: 12/11/17
ROBERTO PILES APODERADO DE DANIEL LUQUE EL GALO EN SOLITAIRE